Fiat lux: voici venir les LED à 3$ qui restent allumées pendant 12 ans

Que la lumière soit et la lumière fût. Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont développé une ampoule LED à 3$ qui serait 12 fois plus efficace qu'une lampe à incandescence classique, trois fois plus que les ampoules à basse consommation. La LED s'allume instantanément et sa durée de vie est de 100'000 heures, soit 11 ans et demi si allumée en continu.

Cette découverte lumineuse pourrait réduire la facture d’électricité d’un foyer de trois quarts. En fait, si le monde entier remplaçait ses ampoules électriques par ces LED, la proportion de consommation électrique pour s’éclairer passerait de 20 à 5%.

Les chercheurs ont fait en sorte de n’utiliser aucun matériau toxique, comme le plomb: les nouvelles LED emploient du Gallium Nitride (pour le nanofilament irradiant), qui coûtait jusqu’alors une fortune à obtenir car il devait pousser sur des galettes de saphir, ce qui revenait à produire des ampoules pour 28$ pièce.

La nouvelle méthode, développée par le Centre for Gallium Nitride de l’Université de Cambridge, se sert de galettes de silicium, permettant de réduire le coût de production d’une ampoule à 3$ pièce seulement. Et ce qui nous plaît tout particulièrement c’est que le futur de ces petites merveilles est proche: des prototypes sont déjà en production et les superLED pourraient envahir le marché d’ici seulement 2 ans. [Daily Mail]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « 12 fois plus efficace qu’une lampe à incandescence classique, trois fois plus que les ampoules à basse consommation »

    Là il s’agit de rendement, mais quid de la luminosité : pour l’instant, les led s’avère incapable à remplacer les ampoule « traditionnelle » pour de l’éclairage.

  2. ouai sauf qui faut pas juste une led pour faire de l’eclairage, il en fait plein car elle n’emette de la lumiere que dans une direction, pas comme les ampoule

  3. Effectivement, pour produire la même qqté de lumière, une led (si efficace soit-elle) n’est pas suffisante, il en faut plusieurs dizaines (et autant de fois 3$)
    -> pas rentable

    Et quand à la « directivité », ce n’est qu’un question de boitier, diffusant ou non.

  4. J’ai installé une led rouge (récup alim d’un magnetocassette + une résistance pour délivrer 15mA continus)… Elle simule la présence d’une alarme sur la porte de garage de ma grand mère depuis… 24 ans…

  5. Une remarque :
    C’est l’ampoule LED ( LED Bulbs dans l’original) qui coute 3 dollars pas une seule LED.

    Sinon dans l’article original ils parlent mélangent 60 ans de durée de vie max et 100 000 heures (environ 11 ans). On peut supposer qui ce qui va lâcher n’est pas tant les LED mais le reste de l’ampoule.

  6. @brotonzore: En ces temps difficiles financièrement parlant, pourrais-tu avoir l’extrême obligeance de me donner l’adresse de ta grand-mère? ;o)

  7. La durée de vie est la durée avant laquelle la luminosité tombe en dessous de 80% de la luminosité initiale (selon les constructeurs)

    Sinon, j’ai du mal à comprendre comment on pourrait  » réduire la facture d’électricité d’un foyer de trois quarts » en employant des LEDs si « la proportion de consommation électrique pour s’éclairer passerait de 20 à 5% ». Au cumul, ça ne diminue la conso que de 15%. Ces chiffres sont encore trop marketings, ils n’ont aucun sens dans une maison chauffée à l’electrique (ici, la part éclairage est moindre) et de plus, même si ça prete à sourir, une ampoule à filament qui chauffe, ça fait d’autant moins de fioul/gaz/bois/charbon à bruler dans son poêle. Enfin, d’un point de vue consommation, une ampoule à filament est une charge résistive pure et ne consomme que de la puissance active (en Watt), un ampoule Fluocompacte ou LED consomme en plus de la puissance réactive (en VAR, pour Voltampère réactif) cette puissance n’est pas facturée par EDF aux particuliers, mais elle se traduit quand même par du courant dans les lignes ce qui occasionne des pertes…

  8. Etienne : « et de plus, même si ça prete à sourir, une ampoule à filament qui chauffe, ça fait d’autant moins de fioul/gaz/boi…. » non ça prête pas a sourire, à coté de mon lit j’ai une ampoule à filament et on ressent beaucoup la chaleur ! donc dans une petite pièce ça peut faire monter la température d’environs 0.5degré voir plus. ça parait peu mais c’est déjà beaucoup pour une simple ampoule

  9. Pour Etienne:

    La puissance réactive en VAR n’est pas facturée au particuliers, c’est vrai, mais t’inquiète, ils savent ce qu’ils font chez EDF. Consommer du réactif (kVAR) augmente la puissance apparente (en kW) et oblige à augmenter son abonnement, moyennant finance, bien entendu.

  10. Pour Etienne et Hervé:
    La puissance « déwattée » n’est pas facturée, mais lorsque le cosinus phi de l’installation (par exemple des moteurs électriques pas équipé de leurs condensateurs) est inférieur à 0,7 (de mémoire), EDF vient rapidement frapper à votre porte…
    Et sans correction rapide de votre part, c’est un PV et une amende…

  11. à tous, je vous incite à aller consulter le forum de Elektor sur le sujet:
    http://www.elektor.fr/forum/forum/forums-non-techniques/lampes-economiques.649219.lynkx

    à malgaine : on réduit de de 75% la partie « éclairage » de la facture… mais ta note EDF n’est pas due à 100% à la lumière. En fait, l’article le dit: 20% de la consommation mondiale d’électricité est dédiée à l’éclairage.

    à Nico38: c’est sûr qu’une halogène ça rayonne beaucoup de chaleur, mais tu en conviens avec moi, ça fait autant de chauffage en moins, que ce soit du fioul ou du gaz

    à Bidul: les moteurs ont un phi positif et ils consomment de la puissance réactive, les ampoles basse conso, transfo d’alim, PC sans PFC on un phi négatif, ils produisent de la puissance réactive. dans les meilleur des monde, les 2 se compensent, hors, chez soit, on a pas beaucoup de moteurs qui tournent. Alors avec trop de lampes basse conso on va beaucoup « produire » de puissance réactive (en VAR) mais augmenter la puissance apparente (en VA) qui peut obliger à changer d’abonnement. Pour rappel, la puissance apparente en VA est la comme quadratique de la puissance active (en Watts) et de la puissance réactive (en VAR) qu’elle soit produite ou consommée.

    Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité