Des batteries en phosphate de lithium-fer qui se chargent en 20 secondes

Toutes les nouvelles sur des exploits extraordinaires concernant les batteries et d'hypothétiques progrès qui nous sauveront de la damnation sont en général à prendre avec de grosses pincettes. Si ce n'est que celle-ci est parue dans le respectable magazine Nature, ce qui nous donne moins envie de se moquer.

Des scientifiques du MIT disent avoir découvert une nouvelle technique pour fabriquer des batteries lithium-ion, grâce à une mixture unique de phosphate de lithium-fer pour remplacer l’habituel lithium-cobalt trouvé dans la plupart de nos batteries. En vous passant tous les détails scabreux, on vous résume: la batterie se chargerait en 20 secondes, ne montrerait aucun signe de surchauffe et aucun signe de perte de capacité, contre une « petite » perte de capacité avec nos batteries, après plusieurs charges.

On croit rêver mais les scientifiques semblent très sérieux. Le professeur Gerbrand Ceder dit même que l’apparente similarité des deux techniques permettrait aux usines d’en fabriquer d’ici deux à trois ans sans problème. Avec deux arguments de poids, le MIT et la publication dans magazine scientifique respectable, nos futures batteries ne nous laisseront peut-être plus sans jus et il n’y aura peut-être pas besoin de s’équiper de réacteurs nucléaires de jardin juste pour fournir le courant nécessaire aux recharges des batteries de nos gadgets. [BBC]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Nous allons enfin, chère confrère, pouvoir jouer a halo jour et nuit, et ceux seulement avec des pauses pipi de 4 seconde….
    Nous pourrons aussi enfin pouvoir ecouter de la musique par le biais de nos mp3 et diverse Ipod durant des jours et ceux grace a du fer …
    Le fer, mes amis, le fer !

  2. ce serait trop beau pour être vrai ! j’ai vue aussi cette info je sais plus ou qu’avec ça on pourrait charger la batterie d’une voiture électrique en 5 minutes !! contre 5-6 heures aujourd’hui. c’est d’la balle !!!!!!! 😀 vivement le futur

  3. j’ai une question, la batterie se décharge toujours aussi rapidement ou ils ont aussi amélioré l’autonomie de la batterie ?

  4. si jamais la news que j’ai vue dit vrai c’est à dire « 5 minutes pour recharger une batterie de voiture électrique » ce serait énorme ! en roulant on peut créer de l’électricité qui servirait à recharger la batterie. s’il lui faut seulement 5 minutes pour se recharger y aurait moyens d’avoir une autonomie illimité ? la batterie se rechargerait rapidement en roulant ! non ? je délire ??

  5. @nico : si on associe, sur un véhicule, ce type de batterie avec des panneaux solaires, ça me semble être effectivement un dispositif prometteur pour accroître l’autonomie.
    (toutes proportions gardées, bien sûr : car en terme de bilan énergétique, une recharge rapide signifie un transfert de coulombs rapide et donc une puissance de source d’alimentation importante. Or, on ne peut pas dire que des panneaux solaires sur un véhicule délivrent une grande puissance en comparaison à la consommation).

  6. Ce n’est pas nouveau, le mélange lithium-fer-phosphate est utilisé depuis quelques années (voir notre site web). C’est juste que le MIT aime bien faire des communications à sensation :)

    Pour nico38 : avec certains modèles, la décharge est 3 fois plus lente (enfin, pour rester scientifique, c’est la capacité de la batterie qui est 3 fois plus grande, à 4,5 Ah contre 1500 mAh pour des piles rechargeables « standard »).

    « En roulant on peut créer de l’électricité » : c’est vrai si la source de propulsion n’est pas cette même électricité. S’il n’y a pas une source d’énergie secondaire (moteur à essence ou panneaux solaires), la recharge est forcément inférieure à ce qui a été nécessaire pour propulser le véhicule.

    Pour recharger une batterie très vite, il faut augmenter sa capacité de charge. Ainsi pour un élément qui contient 4 Ah (Ampère heure), une recharge en 5 minutes nécessitera… 80 ampères ! (pour comparaison, votre installation EDF domestique est limité à 15 ampères)

  7.  » EDF domestique est limité à 15 ampères » le plus petit forfait que j’ai vu jusqu’a aujoud »hui chez des ami etait de 30A

    et 30A sous 220VAC, soit 6.6KW . la batterie de ta voiture est de environ 14V pour 6.6KW on aurait 471A donc rien d’aberant.

    par exemple ton PC (avec une alim 420W) fourni facilement 30A sur le 12V

  8. ce serait excellent une voiture électrique a autonomie illimité :)
    mais là déjà avec ce type de batterie, même s’il faut pas 5 minutes pour recharger ça devrait pouvoir recharger plus qu’actuellement, surtout accoupler à un panneau solaire il y aurait bien moyens d’augmenter de plusieurs km l’autonomie de la voiture électrique. et si c’est une hybrid … :)

  9. @nico38

    Oui, sauf que c’est impossible. Pour qu’une voiture électrique ait une autonomie illimitée, il faudrait que son moteur ait un rendement supérieur à 100%, ça s’appelle le mouvement perpétuel et physiquement c’est impossible

  10. Encore une fois , les frottements (pertes d’énergie) et les pertes du au rendement même de la dynamo (toute l’énergie mécanique n’est pas convertie en énergie électrique) sont supérieurs à ce que tu peux récupérer avec la dynamo, le rendement (par définition) est inférieur ou égal à 1 (et pour avoir un rendement égal à 1, faut se lever tôt :) )

  11. Kaahne a raison, le seul intérêt de cette batterie est de pouvoir récupérer l’energie cinétique lors de freinages secs (les batteries actuelles ne supportant pas les hauts courants lors de ce genre de freinage).Quant aux panneaux solaires, ils ne délivrent pas vraiment un gros ampèrage pour une surface aussi petite qu’une voiture (à moins de repenser entièrement leur longueur et les places de stationnement avec…)

  12. @yep
    Pour les « freinages secs », les voitures électriques actuelles utilisent un supercondensateur qui absorbe le pic de courant.

    Et puis la vrai new c’est pas l’utilisation du mélange lithium-fer-phosphate (qui comme l’a dit Julien Holtzer n’est pas une nouveauté) , mais la nouvelle technique de fabrication de l’accu qui permet un meilleur guidage des ions dans la matière et c’est précisément ça qui engendre un temps de recharge de l’accu plus court. Voir le petit article sur le site du MIT :
    http://web.mit.edu/newsoffice/2009/battery-material-0311.html
    Je trouve que dire que « le MIT aime bien faire des communications à sensation » est injustifié 😉

  13. @ Julien Holtzer
    « Ce n’est pas nouveau, le mélange lithium-fer-phosphate est utilisé depuis quelques années (voir notre site web). C’est juste que le MIT aime bien faire des communications à sensation :) »

    RI-DI-CULE
    Non mais sérieusement, comme si les journaux scientifique, surtout Nature, laissaient les labos publier des choses qui ont déjà été faite……
    Et bien entendu le MIT aime faire des communications à sensation…. D’ailleur ils ont batti leur réputation uniquement sur du vent….
    Ce qu’il faut pas lire….

    Non ces piles bel et bien nouvelles. C’est toute la méthode de cristalisation qui est nouvelles dans leur projet, et la présence de certaine lacune dans le réseau cristallin qui permet une migration plus rapide des électrons ET aussi des ions lithium.

    Alors oui les piles LiFePO4 existent depuis longtemps, mais leur article porte sur des piles LiFe0.9P0.95O4. Et ca c’est nouveau, c’est pas fait pour faire du sensationnel, c’est une vrai avancée, et ca ne s’est pas fait en claquant des doigts.

    C’est plus facile de parler d’un article quand on l’a lu en generale. Ca evite de dire n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité