L’iPhone ne se moquera pas de Chuck Norris

L'un de nos lecteurs nous a informé que l'appli génératrice de blagues Chuck Norris a été rejetée par Apple parce qu'elle "ridiculise un personnage public".

Attendez… quoi ?

La personne en charge des retours d’informations sur les soumissions d’applis chez Apple a expliqué que l’appli en question était en contradiction avec la section 3.3.12 de l’accord relatif au SDK de l’iPhone, qui précise notamment ceci:

Les applications ne doivent pas contenir de contenu obscène, pornographique, offensant ou diffamatoire d’aucune sorte (texte, graphiques, images, photographies, etc), ni d’autres contenus ou éléments qu’Apple pourrait raisonnablement considérer comme sujet à objection pour les utilisateurs d’iPhone ou d’iPod touch.

Nous ne considérons pas qu’afficher de manière aléatoire des déclarations à propos de Chuck Norris qui ont fait plusieurs fois le tour du net depuis au moins cinq ans puissent être considérées comme du « contenu diffamatoire ».

Mais en même temps, nous ne sommes pas membres du comité d’approbation d’Apple. Pas plus que nous ne sommes fans de Chuck Norris. Mais nos parents le sont peut-être, et on se demande pour qui se prend Apple à vouloir les priver de ce petit plaisir bien innocent.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « ridiculise un personnage public »

    le bon terme sedrai idol-ise non? car les blague sur shuck ne sont jamais pejorative (en tous cas, j’en ai jamais vu de ce type)

  2. Ca fait pas de mal de rappeller que Chuck Norris, aussi ridicule (désolé pour les fans) soit-il, existe. Vraiment. Sortir une appli de blague sur Chuck Norris (et se faire de l’argent dessus si elle est payante) c’est limite, c’est clair c’est de la diffamation quelque part.. Le mec le MONDE entier se fout de sa gueule, le comité d’approbation d’Apple est souvent débile, mais sur le coup je comprends leur position

  3. Apple souhaite peut-être ne pas influer sur la montée politique de Chuck Norris…
    dans un pays qui n’a pas peur d’élire des acteurs à de très hauts postes.

  4. Le monde merveilleux d’Apple, selon les lois d’Apple. Mais ces lois ne sont elles pas en contradiction avec la liberté d’expression qui règne aux USA ? Le monde totalitaire des multinationale comme Apple voudrait il se mettre au-dessus des lois démocratiques votées par les élus du peuple ? Je vous laisse à ses réflexions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité