15 bougies pour Linux

Hé, noyau Linux ! Tu fêtes tes15 ans ! Que de temps a passé depuis les premières fenêtres de terminal… Te voilà désormais adolescent, l’âge parfait pour incarner la rébellion contre l’establishment et la société conservatrice. Si tu veux bien, revenons sur les dates importantes de ton parcours:

1987: naissance de ton grand frère MINIX, que tu as toujours adoré.

1991: Linus Torvalds est agacé de ne pas pouvoir accéder à sa guise aux serveurs UNIX de son université. Il écrit alors le code qui deviendra ton ADN. Tu admettras que cette parenté est plus reluisante qu’une vague histoire de bières et de banquette arrière sur un parking de fast-food.

13 mars 1994: tu apparais sous forme de version 1.0.

1996: tu as deux ans, et déjà un logo. Tux le manchot est créé.

1998: Richard Stallman, qui est un peu ton parrain, se rase la barbe. Elle repousse dès le lendemain.

Novembre 2000: le premier téléphone sous Linux, l’IMT-2000, est présenté en Corée. Il est développé par SK Telecom, la Seoul National University et « PalmPalm Technology. »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=EwL0G9wK8j4&eurl=http://i.gizmodo.com/5169216/happy-15th-birthday-linux&feature=player_embedded[/youtube]
2004: première sortie d’Ubuntu. Tu commences à être connu du grand public!

???: Linux finira par gérer mon grille-pain.

C’est un beau parcours jusqu’à présent, et je te souhaite encore beaucoup d’années nerdiques, en espérant que tu continueras à mener la barque avec l’opiniâtreté qui te caractérise.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ahhh… souvenirs… j’ai fait mes premiers pas sous Linux avec la distribution Kheops 97. C’était particulièrement infâme à gérer, mais bien amusant quand même. En somme, un bon truc de geek. :)

  2. Grâce à Linux j’ai pu éviter de redoubler une matière assez penible à l’Université (1992)
    Nous avions accès aux ordis avec Unix 1h par semaine et nous devions programmer et le maitriser au bout de 3 mois. Trop marrant.
    On parle d’Ubuntu mais où sont passés tous les autres? RedHat, Debian, SuSE et surtout celle avec laquelle nous avons tous débuté: Slackware!!!
    Que des bons souvenirs!!! La patience de mettre 30 disquettes pour tout installer et passer 2 jours à configurer les services.
    Maintenant c’est du n’importe quoi!!! En DVD et installé en 1h!! FAINÉANTS!!! Lol 😛

  3. J’ai commencé avec Minix de Tennenbaum sur Atari ST. Puis je suis passé à Linux 0.99p14. Après j’ai bidouillé un driver pour arriver à faire tourner mon lecteur de CD qui était géré par une carte son creative. Ensuite, on a bien rigolé avec les premières applications X compilée en static (genre 50Mo le Hello World*). C’est clair que maintenant pour l’installation, c’est moins rigolot… à moins de se le faire à l’ancienne façon Gentoo. Résultat : moins de passionnés, plus de consommateurs (les mecs qui ralent sur ce qui ne leur va pas et ne font jamais rien pour la communauté). Même Hurd peine à retrouver l’esprit pionnier. (*) à l’époque un exe de 50Mo, c’était ENORME : on sortait usuellement un Hello World avec un exe d’une cinquante d’octets ; maintenant avec java et .net, c’est normal… (et on appelle ça le progrès ?)

  4. Happy birthday!
    A tous les nostalgiques de Linux qui à ses débuts devait être configuré pendant 2 jours je leur conseille windos vista comme substitution. Cela les renverra au bon vieux temps :p

  5. Mandrake (actuellement Mandriva ) est sortie en 1998 : C’est à partir de là qu’il a « commencé » a être connu du grand public.
    Mais se n’est qu’après que l’engoument du grand public s’est fait sentir (2004-2005).

    @Puzzle T0rico
    Tu prend 1 heure a installé Linux? Avec quelle distrib ?
    Personellement je prend 8 minutes et 10 secondes pour installer une Mandriva 2009.1 RC1 sur mon disque dur externe.

  6. Souvenirs, souvenirs…

    J’ai rencontré Linux en 1994 à l’IUT, installé uen Slackware en disquettes avec les fameux paquetages A,L,N,Xl, les rootdisks et bootdisks :-)

    La première version que j’ai pu vraiment exploiter était la MNIS qui avait le mérite de supporter ma carte graphique Diamond Stealth 64 en mode Vesa puisque les pilotes n’existaient pas à l’époque. Beaucoup d’heures passée à recompiler le noyau supporter exactement les pièces composants mon PC sans utiliser les modules. Du temps passé aussi à configurer Samba pour qu’il puisse discuter avec ces PC sous Windows 95/98 et ces foutus mots de passe cryptés.

    J’ai toujours un espèce de livret dans ma bibliothèque avec une Yggdrasil, ça fait cheap, imprimé sur du papier pas cher. Mais en tout cas, je ne regrette pas l’ancien temps, l’évolution a eu du bon.

  7. TUX je te prierais de ne pas faire de troll surtout pour parler de mandriva/mandrake.
    Pense a un BSD plutôt la prochaine fois ou retrouve le concepteur de ta distrib

  8. @gorgio
     » TUX je te prierais de ne pas faire de troll…  »
    Tu peux me dire où est le troll dans ce que j’ai écris ?

     » Pense a un BSD plutôt la prochaine fois ou retrouve le concepteur de ta distrib  »
    Je ne vois pas là où tu veux en venir, peux tu developper ?

  9. TUX, tu renforces mon point. Je voulais dire que maintenant on peut avoir un Linux complet dans une heure tandis que dans le temps il fallait des heures, voire des jours, pour tout installer. Quel bonheur de pouvoir demarrer le système dans moins de 15 min.
    La première fois que j’ai dû installer XFree86 et le faire marcher avec ma carte graphique sans que cela plante le système… quel pied!!! 😛 Ma mère pensait que je ne voulais plus voir ma famille ou que je me droguais.
    Au moins j’étais maître du système et non comme XP ou cette malediction de Vista

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité