Cette EV-o RR électrique veut se mesurer en compétition

L'atelier britannique Evo Design Solutions prépare le tout nouveau grand prix zero-émission de l'île de Man, une nouvelle manche du célèbre Tourist Trophy du mois de juin, avec une nouvelle moto électrique de compétition suffisamment rapide pour ridiculiser ses ancêtres qui roulent encore à l'essence.

Evo Design Solutions a bossé sur le design pour faire rentrer la grosse batterie dans une structure monocoque à l’image des Norton des années 70. Ce ne sont pas des jouets, ces engins passant allègrement en-dessous des 4 secondes pour le 0 à 100 km/h. Ce modèle EV-o RR sera vendu dans les 22’000 euros et il n’y pas encore de stratégie mise en place pour une production de masse. Mais ça pourrait très vite changer. [Wired]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. aucun interet…. meme si ils la vendaient 5000 € , j’irai pas acheter cette engin de mort.

    pas pour la vitesse !!
    j’ai un gsx-r 1000 full jet …170 kilos pour 185 cheveaux !!

    le probleme c en ville. ce truc est inutilisable en milieu urbain !!

    les automobilistes ne contrôlent quasiment jamais dans leur retro, leur angle mort et les clignotant c’est pires….. les 3/4 font attention car ils nous entendent arriver…
    un bon coup de gaz!! et la, ils font gaffent…

    …alors si vous faite moins de bruit qu’un velo… c’est la mort assuré…
    je vous dit pas le nombre de gars qu’on va ramasser sur les capot de voiture qui on coupé la route…

  2. bah la c’est une moto de course c’est pas vraiment fait pour la route, mais bon j’imagine que le fait de pas l’entendre devient plus dangereux

  3. Je repense à tous les grincheux qui disaient que le numérique ne remplacerait jamais l’argentique. Accrochez vos ceintures, le progrès ne s’arrête jamais !

  4. C’est assurément plus dangeureux pour les motards du fait de ne pas les entendre mais ce problême n’existerait pas s’ils respectaient les voies de circulation, les lignes blanches etc… cela réduirait énormément les risques d’accident et par conséquent ils gagneraient en espérance de vie!!

  5. Une chaine sur une moto électrique !
    Pourquoi pas des concepts de moteur-roue comme l’a étudié Michelin.
    Les 2 roues peuvent devenir motrices, le cadre accueillant les batteries et l’électronique.

  6. «  »Zero émission »? Ce n’est que sur le circuit, car l’énergie électrique, il faut bien la produire.
    Au bilan final, cette moto produit plus d’émissions qu’une moto classique.

    Car pour faire de l’électricité avec une centrale thermique, le rendement se situe autour de 30 % ensuite il faut transporter cette électricité, on perd encore 10% d’énergie sur les lignes, puis charger/décharger les batteries, on perd encore 20 % supplémentaire dans cette opération.

    en gros: 1 litre de carburant au départ qui équivaurt à 10 kw.h de chaleur, founit 3,3 kw.h d’énrgie électrique. A l’entrée de chez soi, il reste 3 kw.h, puis avec le stockage dans les batteries on récupère 2,4 kw.h diponible sur la moto auquel il faut rajouter le rendement du moteur électrique.
    Vous aller me dire , oui on peut faire de l’électricité avec des centrales nucleaires: dans ce cas le bilan final n’est guère plus glorieux si on prend en compte la totalité de la chaine (de l’extraction du minérais d’uranium jusqu’a son retraitement, que l’on laisse d’ailleur à nos génerations futures car on ne sait pas cooment faire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité