Le problème de design de Google

Le responsable du design visuel chez Google, Douglas Bowman, a quitté l’entreprise la semaine dernière. Il révèle qu’il est parti parce que Google est fondamentalement dirigé par des ingénieurs. Des ingénieurs capables de faire des trucs comme des focus tests de 41 nuances de bleu pour décider lequel est le meilleur.

Quand une entreprise est remplie d’ingénieurs, c’est à l’ingénierie de résoudre le problème. Réduire chaque décision à un simple problème logique. Faire abstraction de toute subjectivité et ne regarder que les données… et ces données finissent par devenir une béquille pour chaque décision, paralysant l’entreprise et l’empêchant de prendre des décisions osées en termes de design.

La comparaison évidente pour contraster cette approche est Apple, particulièrement réputée pour lécher ses produits dans le moindre détail. Dans le même temps, le design est sans doute plus crucial pour Apple que pour Google, duquel on attend surtout un service sans faille.

Et la radicalité du design de la page de recherche Google est au service de son efficacité, dans la plus pure logique de la « forme qui suit la fonction », dont certains designers sont de fervents apôtres. [Stop Design, Cnet via core77]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Il révèle qu’il est parti parce que Google est fondamentalement dirigé par des ingénieurs.  »
    Google est bien plus dirigé par des commerciaux que par des ingénieurs…

  2. Par contre un logiciel google qui a besoin d’un coup de re design c’est Google Earth je trouve :/ Par ce qu’ils ont rajoutée tellement de fonctions et tout qu’on sais pas trop ou cherché et tout est un peu en vraque …

  3. design ou pas, la page de google est efficace. c’est plus pratique et rapide que la page yahoo ou tu as tout et n’importe quoi.

  4. Ouais, j’imagine que c’est frustrant de bosser en tant que designer pour 45 millions d’aveugles dans le monde… Et ! j’invente pas le chiffre allez le gooooglez …

    Ce qui est cool c’est qu’ils ont quand même intégré la sémantique à leurs résultats 😉 ouf on a échappé à l’aire binaire…

  5. « ‘est vrai que le pauvre ne devait pas avoir tant de travaille que ca vue la tendance Google :D:D »

    Grmmble… Il y en a qui mériteraient de se faire changer en crapaud. Depuis quand le design se résume à l’aspect esthétique ? Google à axé sa politique sur la simplicité et la fonctionnalité. Et aussi étrange que cela puisse sembler jeune paltoquet c’est aussi le travail du designer (on parle bien de designer, pas de graphiste !).

    Confie l’aspect fonctionnalité à un ingénieur tu verra qu’il faudra un manuel de 300 pages pour utiliser Google…

    Enfin notre designer là exagère un peu, faire des tests sur plusieurs nuances de bleu ça s’appelle de l’analyse sensorielle et pas mal de boites un peu sérieuses qui ont les moyens (renaud, peugeot, RCP design…) on intégré ça en relation avec leur département département design.

    Évidemment comme toute analyse ça prends un cliché à un moment t ce qui n’est pas toujours suffisant pour ne boite comme google qui possède une fort visibilité donc un fort pouvoir d’influence. Qui sait ce qui e serai passé si Google avait choisit telle couleur plutôt qu’une autre ?

    Enfin on simplifie un peu ici, faire des tests sur une couleur seule comme ça hors contexte ça n’a pas de sens…

  6. surtout que je suis ingénieur, et je bosse dans une grande boite de cosmétiques , et les mecs qui ** pendant des heures sur la couleur du bleu du packaging ou de la pub qui est « trop bleu » ou « pas assez bleu », c’est pas les ingénieurs, c’est le marketing…
    je trouve ça bizarre son analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité