La Russie va entourer l’Arctique de centrales nucléaires flottantes

Pauvre, pauvre ours polaire. Comme si sauter d'un morceau de banquise à la dérive à un autre n'était pas déjà assez compliqué comme ça, il lui faudra aussi bientôt éviter des centrales nucléaires russes flottantes.

Oui, vous avez bien lu. C’est ce qui se prépare actuellement pour satisfaire aux insatiables besoins énergétiques de la Russie et du reste du monde. Le Pôle Nord sera bientôt entouré d’un anneau de centrales nucléaires flottantes. Un prototype de 70 mégawatts, actuellement en construction au chantier naval SevMash de Severodvinsk, sera terminé dès l’an prochain.

Les spécialistes de l’environnement sont évidemment outrés par le projet, et plus qu’inquiets sur l’impact environnemental de telles stations sur une partie du globe déjà en danger. Et si les ours polaires pouvaient parler, nul doute qu’ils seraient outrés aussi.

Certains s’inquiètent du fait que la Russie pourrait simplement abandonner des déchets radioactifs dans l’océan arctique, comme elle l’a déjà fait à plusieurs reprises par le passé: à ce jour, au moins 12 réacteurs nucléaires de sous-marins nucléaires russes déclassés ont été abandonnées, ainsi que plus de 5.000 containers de déchets solides et liquides.

Bientôt l’aurore boréale durera 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et elle sera hautement cancérigène. [Guardian]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Comment un tel projet peut-il être déjà en construction ? C’est affligeant…
    Prochaine étape : la construction d’une centrale nucléaire en vol stationnaire au dessus de la forêt amazonienne avec évacuation des déchets par une trappe… « et hop »…

  2. Bientôt l’aurore boréale durera 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et elle sera hautement cancérigène.

    ouaiiiiss !! je veut en voir une ça doit être magnifique a voir

  3. Peut-être faudrait-il arrêter Gizmodo, ca économiserait peut-être de l’énergie. Mais en même temps, on ne serait plus prévenu de tel projet… quel dilemne !

  4. Alors là…
    J’aurais voulu être là, le jour où ça s’est mis en place:

    _ Mr_Leader: « Bon, les gars, la russie c’est un petit pays, hein. Ya pas assez de place. Et puis si la centrale pète, on va encore se faire engueuler parce que ya des gamins qui naissent avec une demi-tête. Là, j’ai la solution: on va aller construire des centrales sur l’eau. »
    _ Les autres: « Ooooh… »
    _ Mr_Chieur: « C’est pas un peu risqué de faire une centrale sur l’eau? Déjà que sur la terre ferme, c’est toujours tendu à entretenir… »
    _ Les autres: « Aaaah ouaiiis… »
    _ Mr_Leader: « Ben nan, j’ai l’astuce pour ça: On va aller faire flotter nos centrales du côté de l’arctique! Comme ça, si ça pète ou si ça coule, on s’en tape, ya que les ours blancs ou les pingouins qui s’en plaindront. Le client moyen, lui, il sera triste pour les nounours, mais il continuera d’allumer sa télé et il payera la facture. Voilà tout. »
    _ Les autres (Mr_Chieur y compris): « Aaaaah! » -applaudissements-

    Et si ça se trouve, je ne suis pas loin de la réalité… v_v

  5. C’est une idée géniale! En cas de surchauffe pré-boum, on peut la refroidir en la coulant et la remonter après gràce à des balasts!! :) Bon…autant que ça soit loin d’une zone habitée par des humains 😉

  6. Ce qui je ne comprend pas c’est que tout le monde s’alarme de la fonte des glaces, et on laisserai la russie implanter des réacteurs flottants relarguant de l’eau « chaude » de refroidissement en plein océan arctique????

    Je doute que la communauté internationale laisse un tel truc arriver..

  7. Info ou … grand bluf ??? Voila un moyen pour la Russie d’aborder certaines négociations internationales avec force, on abandonne le projet si vous nous donnez une contre-partie ( vues territoriales sur l’Artique entre autres ). Au fait, les 70 mégawatts, c’est pour quels usages ?

  8. Bonjour

    La Russie n’a pas plus besoin d’énergie que les autres pays occidentaux !!!
    Ce qu’elle a doit lui suffire.
    Ce dont elle a vraiment besoin c’est le fait d’apprendre à économiser cette énergie.
    La société russe est à mille lieues de celle de l’Europe en matière d’environnement.
    Ce n’est pas que ce n’est pas sa priorité, c’est que cela n’existe tout simplement pas.
    Actuellement l’objectif d’un russe c’est de devenir riche, le reste est de la SF.
    Si cet enrichissement doit passer par le renoncement à toute forme d’humanité ce n’est pas un problème, seul compte l’objectif. On se fout des autres et de la nature.
    Par exemple à Moscou la municipalité supprime des tramways parce que cela gène la circulation automobile !!! Les transports en commun rappelle une époque que tout le monde veut oublier, on les utilise donc le moins possible si on a l’argent pour se payer une voiture.
    L’eau de Moscou n’est pas potable. Si vous voulez la boire il faut la filtrer (ce que font de nombreux moscovites).
    Le tri sélectif n’est même pas un concept. Même le verre est jeté alors que chez nous il est recyclé depuis des dizaines d’années…

    Alors vous imaginez bien que ce n’est pas un pétrole peu cher et une société de consommation poussée à l’extrême qui vont émouvoir le russe de base sur le fait d’implanter des centrales nucléaires à des endroits très sensibles :-(
    Il se foutent royalement des ours polaires (au fait, vous pouvez acheter un ours brun empaillé dans un musée situé sur la place rouge, imaginez la même chose sur les Champs Élysées !!!).

    A+

    Olivier

  9. Petites précisions, les centrales seront sous-marines et flottantes.
    Ces centrales autonomes (vive la sécurité) serviront à….alimenter en énergie des forages pétroliers. C’t’un peu fort cha hé….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité