La véritable raison pour laquelle les SMS font 160 caractères

Peut-être pensiez-vous comme nous que les messages écrits étaient limités à seulement 160 caractères pour des raisons techniques.

Mais apparemment, il n’en est rien et c’est juste parce qu’un Allemand a un jour décidé que 160 était « parfaitement suffisant ».

Friedham Hillebrand était un chercheur en communication qui a travaillé avec un groupe sur le développement d’une norme pour l’envoi et la réception de messages textuels sur les téléphones portables.

Alors il s’est assis devant sa machine à écrire et a écrit une série de phrases et de questions au hasard. Il a ensuite compté le nombre de caractères employés, et a décidé que 160 était le nombre magique.

En tant que le président du comité pour les services non vocaux du GSM, il a eu l’idée de faire transiter les messages par l’intermédiaire des canaux radio déjà utilisés par le téléphone pour déterminer la force du signal. Ceux-ci étaient limités à 128 caractères, et pas aux 160 considérés comme le nombre parfait par Friedham, mais il est parvenu à faire porter la limite à 160 caractères. Il a ensuite forcé tous les opérateurs à offrir le support des SMS sous peine d’excommunication. Ce faisant, Friedham Hillebrand est devenu un héros des temps modernes. [LA Times via HardOCP]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et comme les sms sont portés par les canaux par lesquels les portables signalent leur présence à l’antenne relais ils ne coutent strictement rien à l’opérateur. En effet qu’il y ait sms ou pas à transmettre la communication aura lieu entre le téléphone et l’antenne … c’est pas magnifique ….

    Entre 10 et 13 cents le sms en France c’est ça ? Lorsque c’est 2 cents (même à l’international) en Finlande.

  2. C’est bien connu, nous les Français on est réputés pour payer plus cher que les autres. Il est dommage que nous soyons à ce point là individualistes et peu enclins à adhérer à des associations de consommateurs afin de faire plier toutes ces entreprises qui nous arnaquent impunément!!!

  3. 140? c’est logique. depuis l’apparition des SMS, les gens ont mis au point des technique pour compacter leur message, les 160 caractères pour une phrase ou une question deviennent 140 avec l’écriture SMS :)

    non ? en tout cas, c’est une hypothèse

    il y a aussi que
    « les jeunes y savent plus écrire ma bonne dame »
    du coup, 140 caractères avec pleins de fautes, c’est moins désagréable (que ce message avec pleins de fautes d’ailleurs)

  4. En même temps nous les français, on a aussi un des tarif les moins cher pour l’internet haut débit dans nos doux foyers…

  5. @ Martin:

    Les SMS transitent pas le canal de « signalisation » appelé aussi « SS7 ».

    Il ne sert pas qu’aux téléphones pour signaler leur présence. Ils servent à plein d’autres choses, en vrac:
    – Initialiser et aiguiller les appels avant leur établissement (le fameux « bidi-bidi-bip » qu’on entend dans des enceintes AVANT que le téléphone sonne)
    – La mise à jour des cartes SIM par l’opérateur (OTA)
    – Les notifications de messagerie vocale
    – les sessions USSD (menus interactifs, consultation du crédit/conso, etc…)
    – les appels émis en call-back

    Bref, les canaux SS7 souffrent de saturation, tout comme les canaux voix. Pour s’en rendre compte, il suffit d’envoyer un SMS à minuit le 31 décembre et de voir quand il arrive…

    Rendre les SMS gratuits aurait les conséquences suivante:
    – canibalisation du trafic voix (les gens enverraient des SMS au lieu de s’appeler)
    – perte de revenu (et pour mémoire, un opérateur télécom n’est pas une entreprise philantropique…
    – problème pour l’amortissement des SMS-C, les machines qui gèrent les SMS et qui ont un coût (prohibitif d’ailleurs)
    – coûts d’interconnexion et d’acheminement facturés par les opérateurs à qui on envoie des SMS à destination de leurs clients (de mémoire 5,6 ctes HT facturés entre opérateurs par SMS)

    Mais, je suis d’accord que le SMS est une vache à lait qu’on a pas oublié de traire…

  6. D’un autre côté tous les illimythics de SFR intègrent les SMS illimités ^^

    Ca prouve que ça doit pas leur couter si cher que ça xD

  7. @Galork:

    Oui, mais les « Illimythics » de SFR ne sont pas gratuits… tu payes un « forfait » pour ça.

    Et ne t’inquiètes pas, ils ne perdent pas d’argent…
    […un opérateur télécom n’est pas une entreprise philanthropique…]

  8. les sms ont un cout mais pas aussi cher que 10cent pour l’operateur …
    les sms gratuit , peut etre jamais , toujours avec un forfait ou autre ^^

    enfin quoi que en belgique, moi je suis en 1h de communication national
    et sms illimité pour 10€/mois en abonnement.

  9. Moi pour 15€ par moi jai 5000 sms gratuit ici en belgique !
    Par contre telephoner c bien plus cher .. c 30cents par minute !

    x

  10. Les coûts d’interco entre opérateur sont plutot de l’ordre de 2cts par SMS.
    Dans les faites il n’y a pas facturation car ils fonctionnent avec un système de compensation.
    Les sms envoyés d’un abonné au réseau X vers un abonné du même réseau représentent effectivement un coût nul pour l’opérateur.
    Enfin le sms n’a absolument pas été mis en place dans le réseau pour son utilisation actuel, il n’était prévu que pour des messages de services, que ce soit pour réveiller des infra ou dans le cadre d’application de type M2M.
    L’Europe et en particulier la France ont saisi la balle au bon en voyant l’usage qu’en faisaient les usagers.
    Aux etats unis et au japon l’emploi du sms est quasi nul.

  11. @Greenpsj:
    Pas de mérite, c’est mon boulot…
    Et vu les réponses et précisions de Lazer, ça doit être le sien aussi…

    @Lazer:
    D’accord pour le système de compensation (aka « bill-and-keep »)
    Néanmoins, les régulateurs luttent activement contre ce type de pratique car c’est comparable à une dissimulation de revenus.
    On (pardon les opérateurs) ne payent des taxes que sur la différence (interco sortante moins interco entrante) alors qu’ils sont assujettis à une taxes sur le CA.

    Par contre pas d’accord sur le fait que les sms envoyés entre les clients d’un même opérateurs n’ont pas un coût nul (même chose pour les appels voix ou les MMS). Il n’y a pas d’interco à payer, certes, mais des plateformes, des équipements, des liaisons louées à payer, des investissements à amortir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité