Des hackers piratent l’université de Berkeley et repartent avec environ 100.000 numéros de sécurité sociale

Un nombre indéterminé de pirates a réussi à accéder à la base de données de l'université de Berkeley où ils ont mis la main sur les informations personnelles de plus de 160.000 étudiants et anciens étudiants.

Et ils courent toujours.

L’objectif de l’attaque semble avoir été les numéros de sécurité sociale, dont environ 97.000 ont été volés. Les numéros de sécurité sociale peuvent être utilisés pour accéder à des comptes bancaires, solliciter des cartes de crédit et même faire imprimer de nouveaux permis de conduire. Le piratage original a eu lieu du 6 au 9 avril, et l’université n’a pu prévenir les étudiants (et anciens étudiants, les fichiers accédés remontant jusqu’en 1999) de cette infiltration que le 21 avril.

Le FBI d’autres forces de police ont été notifiés et enquêtent sur le crime, mais nous ne savons pas s’ils tiennent des pistes. L’effraction n’a été découverte que grâce à une sorte de « signature » laissée par l’un des pirates. Il se peut donc qu’il soient trop malins pour avoir laissé une trace qui puisse être suivie. L’école a créé un site (ici) pour tenir le public informé des développements de cette fâcheuse affaire. [AP]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. +1000 h2k7
    et c de plus en plus vrai. faut s’attendre a bk plus de pirate « pro » ex ingénieur de grande boite. c souvent pour eux le moyen de manger….

  2. Quelqu’un pourrait m’expliquer comment un simple numéro de sécurité sociale permet d’obtenir autant de choses? A aucun moment il ne faut de signature, de code secret, présenter ses papiers d’identité, se présenter en personne, …?

    C’est dingue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité