Le réparateur véreux volait pour se créer du travail

Comment un réparateur d'ordinateurs se maintient-il à flots dans une période économique troublée?

S’il s’appelle Kevin Andrew Lutes, la solution passe par le vol et la tentative d’escroquerie.

Mis à part qu’il s’est fait prendre, le plan de Kevin était plutôt imparable. D’abord, cambrioler un bureau (en l’occurrence ici, celui d’Action Realty). Là, voler quelque chose en rapport avec votre activité (ici, un disque dur). Ensuite, être appelé pour réparer l’ordinateur et expliquer au propriétaire que vous pouvez non seulement le réparer, mais aussi restaurer toutes les données (là, le gars passe pour un faiseur de miracles). Enfin, ramener le disque dur, réparer l’ordinateur et facturer 50 $ de l’heure pour 40 heures de travail.

Malheureusement pour Kevin, le propriétaire a également appelé le fabricant de l’ordinateur, qui lui a expliqué que vous ne pouvez pas restaurer des données sans disque dur. La police a découvert la voiture de Kevin et a fait le rapprochement  avec une voiture stationnée sur le parking d’Action Realty le soir du cambriolage.

Maintenant Kevin n’a plus aucun souci à se faire pour boucler les fins de mois dans la mesure où ses dépenses seront très probablement prises en charge par le système pénal de Pennsylvanie pour pas mal de temps. [The Morning Call via Geekologie]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et bien la voici la réponse à la crise, il suffisait de ire l’article jusqu’au bout : en prison, on est pris en charge ! (et pas qu’un peu :s)

    o/

  2. Il est un peu stupide faut dire…. Dire à un client pouvoir restaurer des données qui n’existent plus (sur la dite machine) …

    Il faut soit prendre les gens réellement pour des *****, soit l’être énormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité