Un cheeseburger équivaut à 15.000 recherches Google

Si vous pensez que cette comparaison est complètement saugrenue, vous avez entièrement raison.

Mais félicitations à Google, qui est environnementalement moins polluant que les industriels du jus d’orange ou du cheeseburger.

En réponse à de nombreuses allégations selon lesquelles leurs fermes de serveurs produiraient des tonnes de CO2, Google a expliqué avec ce tableau à quel point il est meilleur pour l’environnement que des produits qui n’ont rien à voir avec le schmilblick.

Commençons avec la comparaison la moins hors sujet du lot: un journal écrit est équivalent à 850 recherches, ce qui relance le débat entre les nouveaux médias et la bonne vieille presse écrite. Mais du jus d’orange? Des cheeseburgers? Allons, Google, soyons un peu sérieux. [TechCrunch]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi je connais un gros producteur de pollution : les transports avec moteurs à explosion et tout les produit pétrolier. Tout le reste n’est que de la désinformation pour justifier l’immobilisme actuel. ****** il est vrai que les gens sont tellement naïfs et sans mémoire. Pathétique humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité