Préférez-vous vos jeux en téléchargement ou sur disques?

Avec Microsoft qui va proposer des jeux à la demande et Sony qui s'affranchit de l'UMD avec la PSP Go, il semble que les jours des jeux sur disques soient comptés.

A votre avis, est-ce une bonne chose ou une mauvaise chose?

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est un super avantage, car comme cela on n’a plus à les stocker physiquement, plus besoin non plus de ***** changer de disque. Et techniquement il devrait y avoir une légère baisse des prix.

    Mais ça va tuer les distributeurs, le marché de l’occasion et certaines usines de production.

    Dans tous les cas c’est le progrès, sinon on serai toujours sur vinyl ^^

  2. alors moi je (p)réfère 😉 la dématérialisation du support bien que le support physique reste une grosse industrie, il faut s’attendre à le voir disparaitre. En effet, tout cela est permis grâce à des débits internet grandissant avec le téléchargement ultra rapide de fichier et de jeux. On voit d’ailleurs que l’on peut accéder à de plus en plus d’outils en ligne sans avoir à les installer.

    Avis à la population le support est mort où il devra changer avec des disques durs de stockage à la maison ou des codes de propriété qui remplaceront le support physique et autoriseront le téléchargement.

    Bonne journée à tous

  3. Je préfère le support matériel car je me vois très mal acheter mes jeux sur internet en sachant qu’au moindre problème sur ma console je perdrais tout…

    Reddwarf2

  4. Support matériel.

    Rien de tel qu’une bibiliothèque remplie de cd, dvd, boîtes de jeux!

    Et puis moi qui achète mes jeux en grande partie en occasion, je ne pourrais pas le faire avec des jeux sans support matériel

  5. « Je préfère le support matériel car je me vois très mal acheter mes jeux sur internet en sachant qu’au moindre problème sur ma console je perdrais tout.. »

    une fois que tu l’a payé tu peux le re-télécharger, ils se souviennent que tu l’a déjà acheté !

  6. c’est une erreur pour deux choses le mec qui n’a pas le haut débit et le marché de l’occassion car je n’achéte pas mais jeux neufs ps3 60 à 70 euro et pc pareil puis pour se préter les jeux ils faudra les donner avec le pc et la console?

  7. Je préfère les acheter dématerialisé pour plusieurs raison :

    _je peux les acheter quand je veux, de jour comme de nuit. Je me déplace pas hors de chez moi. J’évite les ruptures de stok etc… (combien ai je fais de soirée, où on se disait avec des potes, on jouerait bien à tel ou tel jeux maintenant)

    _ça prend moins de place, pas besoin de se déplacer pour changer de jeux, tout sur la console.

    -bien sur pour que ça marche il faut que Sony joue le jeux : une fois acheté le jeux doit pouvoir etre téléchargeable àl’infini. Ex de la console qiu décède.

  8. Avec la dématérialisation des jeux, va falloir raquer plein pot. T’as pas envie de claquer beaucoup de thunes? Bah dégages. Reviens quand tu seras prêt à lâcher 70€ pour un jeu…

  9. Jeux en téléchargement?? COMPLÈTEMENT INUTILE, pourquoi??

    – je fais comment si je veux prêter un jeux à un/une amie? je lui file mon disque dur, la console ou carrément ma maison?

    – quand j’ai fini le jeu et que j’en veux plus je fais comment si je veux le revendre?

    – le mec qui s’est déjà saigné pour se payer la console et qui comptait sur le marché de l’occasion pour s’acheter des jeux il fait quoi?

    – comme dis précédemment, si ma console tombe en panne ou que mon disque dur lâche je fais quoi? certes on peut re-télécharger son jeu, mais ca prend du temps, surtout pour ceux qui sont dans une zone ou le haut debit est peu présent.

    – et avec tous leurs système de sécurité, ca m’étonnerai qu’il permettent le téléchargement infini, car dans ce cas je vais chez mon pote, je me log sur ma session depuis sa console et je télécharge le jeu que J’AI PAYE dessus « tien copain cadeau c’est la fete »…et donc ca se passe comment si je change de console a cose d’une panne…?

    Bref perso je ne me détacherai jamais du support physique, avoir sa petite collection personnelle, la boite, le livret, l’edition collector etc… c’est irremplaçable

  10. Cela coute beaucoup beaucoup beaucoup moins cher aux industriels : pas d’usine, pas de personnel dans ces usines, pas de machines, pas de transport, et surtout c’est enfin la parade pour éviter la revente d’un jeu via le marché de l’occasion.
    Perso pour mon usage, je m’en fous, les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients.

  11. je pense memeq qu a terme c est la dematerialisation des consoles .
    En effet sur 30 millions fonctionnent a l instant t : un million max en meme temps (c est une idée). ce million de console pourront etre non plus chez soi mais chez le constructeur
    au lieu de te connecter au live avec ta xbox tu te connectes a ta console à ta distance qui se trouve chez microsoft ou sony ou nintendo et le serveur te renvois ton image de jeu que tu peux lire sur ton diffuseur d image (telé , projo , ipod , telephone,…)
    du coup tu ne seras plus obligé de choisir ta console ou d en acheter une nouvelle ts les 5 ans mais ca marchera sous forme d abonnement
    aujourd hui ca parait fou ce que je dis mais dans dix ans on verra bien …

  12. Bonjour,
    Pourquoi pas, c’est une bonne idée : a condition de posséder une connexion internet active :-)

    Je fais référence au projet de loi HADOPI et de la riposte graduée qui pour mémoire

    Dans les grandes lignes, de cette loi :

    crée une autorité publique indépendante, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet ou « HADOPI ».

    instaure une sanction administrative punissant spécifiquement le défaut de surveillance de son accès internet (obligation créée par la loi DADVSI mais alors non assortie de sanctions).

    met en œuvre ces sanctions selon la méthode de la « réponse graduée » :
    un courriel d’avertissement en guise de premier rappel à la loi,
    puis un courrier d’avertissement par lettre recommandée,
    et la coupure de la ligne internet en dernier ressort.

    fait de cette autorité un intermédiaire entre l’ayant droit, chargé de fournir les adresses IP des abonnés suspectés d’avoir manqué à l’obligation de surveillance, et le fournisseur d’accès à Internet, chargé d’identifier les abonnés et de procéder in fine à la coupure de leur accès Internet.

    Dans la version adoptée le 13 mai 2009, l’internaute sanctionné aura l’obligation de payer sa facture Internet pour un service fonctionnant en mode dégradé et cela n’empêchera pas d’autres poursuites pénales déjà prévues par la loi, ce qui constitue le principe d’une double peine. La charge de la preuve incomberait à l’internaute sanctionné sans intervention du juge dans un premier temps.

    L’amendement no 50 au projet de loi prévoyait la labellisation et le surréférencement des sites Web qui respectent ou pas les réglementations du CS].

    À ce propos, Google parle de censure. La loi prévoit en effet la labellisation mais sans conséquence sur les moteurs de recherche. Seul un portail de référencement mis en place par la Haute Autorité, a été retenu.

    Adoptées en première lecture au Sénat le 30 octobre 2008, et à l’Assemblée nationale le 2 avril 2009, les conclusions de la commission mixte paritaire, chargée d’élaborer un texte de compromis entre les deux assemblées, ont été rejetées par les députés le 9 avril 2009 par 21 voix contre 15 lors d’un vote à main levée.

    Elle a de nouveau été présentée à l’assemblée nationale le 12 mai 2009 et, avec 557 votants, 529 suffrages exprimés et une majorité absolue à 265, a été adoptée par 296 voix pour et 233 contre

    Le Sénat adopte le lendemain le texte dans les même termes par 189 voix contre 14[12],[13]. Le 19 mai 2009, le Conseil constitutionnel a été saisi sur 11 griefs d’inconstitutionnalité

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Hadopi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité