Computex envahi par les MID

Les nouvelles catégories d'appareils se retrouvent la plupart du temps prises en sandwich entre des catégories existantes. Elles aboutissent parfois à la création d'une niche utile, comme les netbooks.

D’autres semblent obsédés par la volonté d’occuper un espace laissé volontairement vacant dans le spectre des appareils électroniques grand public: comme les téléphones MID!

Ces petits monstres à la croisée des chemins sont apparus un peu partout à Computex. Ce sont essentiellement des appareils internet mobiles, sauf qu’ils sont équipés de slots SIM 3G prêts pour la voix et vendus en tant que téléphones. Comme la plupart des MID, ils sont basés sur une plateforme Atom exploitée par Windows XP, ce qui signifie que leurs batteries tiendront, oh, environ trois heures, et qu’ils sont trop gros pour être glissés dans une poche. Sans compter que le fait d’attribuer un numéro de téléphone permanent à un tel appareil n’a pas vraiment de justification.

C’est d’autant plus bizarre que Computex montrait par ailleurs des plateformes Moorestown et Snapdragon, deux solutions qui pourraient permettre de construire des nouvelles générations de smartphones MID capables de surclasser en performance ces gros monstres Atom. Un paradoxe de plus dans un univers qui semble parfois les cultiver à l’échelle industrielle. [Pocketables]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ces MID avec XP peuvent faire tourner des applications qui autrement devraient être réécrites pour Windows Mobile (ou Android, ou…).
    Un TRES GROS avantage pour moi (de mon point de vue de développeur).

  2. De mon point de vu de développeur, un système sur batterie… avec une autonomie limitée ne devrait pas tourner sous XP. Une API commune a 2 OS pour des cibles différentes oui. Alors bon si en plus c’est pour faire tourner un soft écrit en C#,java and co, ça frise l’hérésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité