Hadopi : l’acharnement thérapeutique continue ?

On dénonçait depuis le début une loi inapplicable techniquement, légalement anticonstitutionnelle et surtout injuste pour les artistes. Que certains artistes ne l’aient pas compris est pardonnable puisqu’après tout leur vocation est de nous faire rêver. Mais le conseil constitutionnel, lui, ne s’est pas fait avoir.

Pour résumer, les sages ont décidé que la sanction (la coupure d’accès à Internet) préconisée par le projet de loi ne pouvait pas être appliquée par une autorité administrative, mais qu’elle devait être sanctionnée par un juge. Qui dit juge, dit tribunal, avocats, temps, argent, beaucoup d’argent. Les tribunaux français étant surchargés, même si 90% de la loi est accepté par le conseil constitutionnel, le rejet de la sanction met en péril tout le système préconisé par l’Hadopi et on ne peut que s’en réjouir.

La Ministre, drapée dans son orgueil, continue de soutenir sa loi moribonde et affirme qu’elle est prête à créer « 9 TGI pour gérer ce type de contentieux ». Sur Europe 1, le rapporteur UMP du projet de loi, Franck Riester, a suggéré la création de «juges spécialisés dans le droit d’auteur et la propriété intellectuelle» pour traiter ce nouvel afflux de dossiers dans des tribunaux engorgés. Si tel était le cas, Hadopi reviendrait extrêmement cher au contribuable.

Rappelons que, même si les défenseurs de cette loi brandissent la protection du droit d’auteur, la loi oublie entièrement la rémunération des artistes. En voulant promulguer l’HADOPI au forceps, je ne vois qu’un seul avenir pour cette loi : le fond d’un tiroir. Le but caché étant de dire aux lobbys : « Vous voyez, vous êtes venu nous voir avec un problème, on a fait une loi rien que pour vous, pour vous faire plaisir. Mais on est désolé les gars, ça ne marche pas. D’abord, il y a eu UFC-Que Choisir, la CNIL et 5 gus dans un garage. Puis, il ya eu le conseil européen, des mecs cachés derrière les rideaux du parlement la veille des vacances de Pâques. Et maintenant, c’est les vieux du conseil constitutionnel. Franchement, notre loi, elle était parfaite et on voulait vraiment qu’elle marche. On ne comprend vraiment pas pourquoi ils s’acharnent sur vous. » Ou peut-être que, dès le début, ils ont volontairement créé une loi inapplicable car ils ne voulaient pas avoir 16 millions d’internautes (et d’électeurs) à dos. [Maitre Eolas et Figaro et Ecrans]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. sq tu fais ton beauf toi c’est pire que hs x)

    Bref passons; cette loi c’est un bluff total à mon goût: il va de soit que dans une démocratie telle que la France, ce genre de lois n’est absolument pas applicable… Faut pas avoir été en sciences-po pour s’en rendre compte. Je pense que les gens du gouvernement ont tout simplement voulu jouer au cow-boys; ça n’a vraiment rien de louable…

    D’ailleurs je pense très honnêtement que si cette blague de loi venait à être appliquée ce serait pas loin d’une cinquantaine de millier de personnes qui iraient ouvrir une nouvelle révolution contre notre « super » gouvernement…Autant par la force physique intellectuelle.

    On en parle assez souvent au lycée et croyez-moi, les plus téméraires d’entre nous comme les plus planqués lors des grèves seraient prêts à défiler contre Hadopi…

    Enfin bref je trouve que le système de surveillance informatisée en France s’approche de plus en plus concrètement à celui que l’on connaît pour la Chine; à savoir que si nous laissons appliquer cette loi, nous internautes français, le gouvernement ne se gênerait certainement pas pour en pondre d’autres et certainement pas des moindres car une fois le processus lancé, si on réagit pas ça risque d’aller très vite.

    Internaute, c’est à ton tour de défendre tes libertés.

    Cordialement,

    Red

  2. Depuis la levée de boucliers opportunistes avant les Jeux olympico-marketing de Pékin, en passant par la polémique estivale concernant le projet de loi EDVIGE, jusqu’au deux célébrités du moment HADOPI la vénale et LOPSI 2 la masochiste, jamais le débat sur la coexistence entre la liberté préfabriquée d’un côté et la sécurité commercialisable de l’autre n’a été aussi âpre.
    Et pour cause, avec internet nous assistons à une mise à jour intégrale de la lutte bipolaire entre liberté gratuite et sécurité à crédit.
    Par exemple, avec la généralisation des technologies de l’information de la communication (TIC) dans la pratique culturelle et le comportement social des usagers ; ceci allant du totalitarisme des blogs aux niches communautaires.
    La suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/05/29/autopsie-a-ciel-ouvert-la-liberte-et-la-securite-a-l’ere-du-numerique-ou-du-gadget/

  3. OK Hadopi c’est de la m…
    Mais que sommes nous capables de proposer, nous consommateurs, qui puisse répondre à notre besoin et nourrir les artistes.

  4. Retrack moi ce sue je propose, c’est une de payer pour avoir accés a la culture, mais dans mes moyens financiers..
    C’est a dire que jusqu’ici je télécharge pas mal c’est vrai.
    Mais depuis peu la TV par ADSL est dispo chez moi dans mon trou.
    Cool…
    Et je viens de me rendre compte que le terminal d’Orange me propose la VOD mais souvent les films sont a 4 ou 5 euros !!
    Pas Cool, c’est presque le prix d’une séance au ciné en dolby macin chose thx..
    Par contre, un film a 1 euros ça deviens raisonnable.
    Pour ce prix là je veux bien arrêter de télécharger des divx…
    Voilà la seule et unique voie vers la fin du téléchargement illégal….

  5. @Guillaume Avec un forfait cinéma illimité je m’en sors à 2 euros la séance…
    Et pas en passant mes journées dans les salles, juste en regardant 2/3 films par semaine.

  6. à sq: « un peu de lag » le voyage devait être sur une autre planète!

    à Roy: tous le monde n’habite pas en banlieu parisienne!!
    dans ma ville, en début d’année, le tarif réduit (le dimanche matin:
    soit 1 seul film par semaine) est passer de 4€ à 5€ soit du 25%
    d’augmentation. tranquilement… personellement, je n’y ai pas remis
    les pieds. Moi, actuellement il me faut 12 ans pour récupérer 25% de
    niveau de vie: désormais je pirate tout ca qui sort! la raison: un portable+ 12 mois
    d’accès internet, c’est 1200 € pour ma gueule cette année, et c’est pareil pour tout le monde: plus de budget pour les loisirs…

    9 tribunaux de grande instance, en ces temps de crise et de réforme des institutions:
    Du grand n’importe quoi!!!!! mamie va plutôt être très prochainement priée de se barrer
    avec son dossier sous le bras! ouai
    virée la pouffiasse:
    Même Arte n’en veux pas, c’est dire…
    Soutien aux producteurs de lait: foutez nous ce pays à sac les gas….!!!!!

  7. Sans rire, lorsque l’on voit les problèmes actuels d’emploi dans à peu près tous les milieu, le pouvoir d’achat en berne et tout ce qui en suit et que l’on compare ça à ce qu’amasse les majors et Co. on est en droit de penser « de qui se moque t’on ??? »
    Bref, encore une histoire lobbys, finalement il va falloir mettre des petites cascades de proxy mondiaux pour télécharger la tête haute.
    Et c’est qui qui paye tout ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité