Le prix de Windows 7 Starter pourrait le faire plonger dans l’oubli

Les limitations de la version d'entrée de gamme Starter Edition de Windows 7 avaient déjà refroidi les ardeurs d'utilisateurs plutôt séduits par la nouvelle mouture de Windows.

Un prix ultra-compétitif aurait pu compenser. Malheureusement, les premiers signes ne vont pas vraiment dans ce sens.

La version Starter Edition servira deux objectifs pour Microsoft: fournir une version d’entrée de gamme pour des marchés sur lesquels le prix du Windows normal le rend invendable, et fournir aux OEM (et seulement aux OEM) une version plus abordable du système d’exploitation pour les netbooks, pour lesquels Windows 7 a été optimisé.

Les OEM indiquent à Digitimes que Microsoft leur demande 40$ à 55$ pour la Starter Edition: ce serait un bon prix public pour Windows, mais c’est  un tarif exorbitant pour des fabricants habitués à payer environ 15 $ pour XP.

Si Microsoft veut que Windows 7 devienne le standard de facto pour les portables, ce pourquoi il semble bien conçu, il se pourrait que ce soit un mauvais calcul. La différence peut paraître relativement faible, mais s’ils ont le choix entre rester avec XP (ou Linux) ou augmenter leurs prix de 35$, les fabricants de netbooks —positionnés sur un marché particulièrement concurrentiel— n’hésiteront pas bien longtemps. [Ars-Merci Sicarious!]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps, c’est un cercle vicieux.
    Si personne se met à payer plus pour avoir un os récent, on restera toujours avec xp.
    Et comme il est normal que les nouvelles versions soient plus chères que les anciennes…

  2. @TheDeadMan

    Oui, mais si un particulier à le choix entre payer 35$ de plus et avoir Seven, ou 35$ de moins et avoir XP ou Linux… le choix est vite fait, surtout en ces temps de « crise ».

  3. En plus XP aura l’avantage du prix mais aussi de l’habitude qu’on en a… donc pour la plupart des gens, plus familier = plus attirant.

  4. Y a rien d’obsolète dans XP.
    MS-DOS 6.22 était l’aboutissement d’un OS mono-tâche à ligne de commande prépondérante (y a eu CPM, Apple OS, etc) …
    Puis il y eu les OS graphiques et multitâches … le graphisme venait de MacOS et d’autres (genre GEM, Atari, Amiga, etc) … Pour des besoins courants, XP est l’aboutissement de cette logique.
    Maintenant, s’il faut nous vendre autre chose (de façon aussi massive que les moutures successives de windows, qui apportaient vraiment quelque chose en terme de fonctionnalités et de correction de bugs), il faut se remettre à innover.
    J’ajoute que, contrairement au générations précédentes, Windows Vista n’a bénéficié d’aucun saut quantitatif du matériel (performances, arrivée d’une nouvelle norme de connexion externe ou de bus) permettant d’absorber le surcroit de puissance requis. Le multi-core existait avant.
    Si Xp n’avait pas été 64 bits, Vista aurait pu se positionner là dessus.
    Windows7 refait la même erreur technique et marketing en proposant une version 32 bits.
    Quitte à changer d’OS et à perdre de la compatibilité, autant franchir le pas du 64 bits et se dégager des PC limités en mémoire. Dans 2 ans, n’on aurait eu que du hardware avec 16 Go de RAM, et plus personne n’aurait utilisé xp à part les netbooks (personne ne serait passé sur xp 64).
    Est-ce que quelqu’un peut me dire quels avantages il y a à développer des applications sous Vista/Windows 7 ?
    Je peux vous énumérer pas mal d’inconvénients (à commencer par les environnement de développement qui ne passent pas).

  5. +1 PHVL : Ce prix OEM n’est pas anormal (tiens je serait curieux de savoir si quelqu’un se souvient du prix OEM de XP à son lancement).

    Et effectivement avec XP il y avait trop peu de différence de prix par rapport à linux que les fabricant préférait upgrader les version linux de 15$ de matos et vendre au même prix. Résultat Xp s’est imposé naturellement.

    Avec une différence de prix plus significative, il y aura une réelle alternative entre W7 et linux et il est possible que les 2 cohabite, un avec ses limitations matérielles, l’autre dans des version plus débridés.

  6. On finira par arriver tous sur Linux un jour ou l’autre… Vu que celui-ci évolue vraiment très bien (mieux ?) par rapport à Windows.

    Perso, je ne suis toujours pas sur Linux (à part pour le boulot), je suis toujours sur un OS propriétaire et même bien plus cher que Windows 7… Je suis sous MorphOS, un clone hi-tech d’AmigaOS, et ma dernière licence achetée il y a bientôt un an, m’a couté la bagatelle de 110 Euros. Et en plus, sa dernière version est passée à 150 Euros… Mais bon, la qualité n’est pas la même ! MorphOS (et les autres OS Amiga), c’est tout de même plus sympa à utiliser qu’un vulgaire Windows ^_^

  7. Encore un prophète! Je vois clairement pas pourquoi on terminerait tous sur Linux -_- ni sur windows ou mac en fait.

    On terminera sur un OS au pif des trois, voir un nouveau. En tt cas pour l’instant Seven est clairement une réussite pour moi. Il va faire mal. Bcp d’entreprises attendaient un OS autre que vista pour faire migrer ses machines.

  8. si les gens ont peur de vista ou seven, c’est aussi de la faute de microsoft.
    Ils ont attendu trop longtemps avec XP avat de préparer une nouvelle version.
    Si ils etait regulier dans leur evolution de distribution, les gens serait habitué, et aurait moins de mal a passer a une autre version.
    De plus, cela ameiorerait la compatibilité des programmes envers les differents versions, puisque les developpeurs saurait a quoi s’attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité