La première centrale d’énergie solaire hybride

Une nouvelle centrale électrique solaire ouvrira ses portes le 24 juin à Kibbutz Samar, en Israël. Sa particularité ? Sa technologie unique utilisant une microturbine hybride.

L’usine pourra produire 100 kW d’électricité à la demande et 170 kW d’énergie thermique grâce à ses 30 miroirs qui concentrent les rayons du soleil vers la tour Aora culminant à près de 10 mètres. L’énergie solaire est utilisée pour chauffer l’air comprimé qui alimente une turbine électrique qui est relayée la nuit par la microturbine. Cette dernière fonctionne au biodiesel ou au gaz naturel, permettant une alimentation sans interruption quel que soit le temps. Grâce à sa grande polyvalence, cette technologie pourrait permettre d’alimenter de nouvelles zones sans avoir à développer le réseau électrique existant. Aora prévoit déjà de nouvelles installations dans d’autres pays. [Aora Solar et Treehugger via Inhabitat]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. et c’est plus efficace d’utiliser des miroirs pour chauffer de l’air plutôt que de remplacer les miroirs par des panneaux solaires ???
    à moins que ce soit moins cher ou plus facile à réaliser ?

  2. @roro46

    Que trop bien, je connais! Les colonies sont le fait de nationalistes du courant sioniste qui prédomine en Israël. C’est dommage, mais c’est comme cela. Tous les Israéliens ne soutiennent pas cette politique d’expansion sauvage.
    Ces unités autonomes de fourniture d’électricité me font immanquablement penser à cette utilisation.
    Désolé de te défriser avec ma « connerie » si peu perspicace.

  3. MAQUINA-EHX22 REND L’ÉNERGIE HYDRAULIQUE LIBRE – ELLE EST DÉFINITIVE-

    Crée l’énergie du futur. Pour la première fois on a obtenu qu’en appliquant une force au volume d’un corps fermé, la puissance explosive qu’il produit puisse se déplacer des secteurs par tronçons cycliques périodiques – sans lesquels le volume varie en multipliant par plus de les vingt les forces employées. Dans l’histoire de l’hydraulique il n’a jamais pu être parvenu à multiplier l’énergie.

    Pour faire ce qui est possible, et à défaut de connaître une autre manière, il peut seulement être obtenu en disposant de volumes individuels formés dans des cavités étanches et en tournant en rotation, en lui appliquant une force depuis l’extérieur, la puissance de sa transformation pousse un tronçon de virement de degrés (semblable à la carrière d’impulsion du cylindre rectiligne). Le volume en même temps que sa puissance se déplace en poussant un plan libre, est encore relié à la force extérieure et croît – sans varier, ce qui confirme évidemment un autre concept dans des Matières Énergétiques qui transfère les connaissances actuelles de la physique et ce qui est mathématiques, parce que simplement et de niveaument, l’énergie extérieure qui entre pendant le développement de forces du cycle, avec l’impulsion se multiplie. On ne connaît jusqu’à présent rien semblable. Le il Formule Universel qui suppose une telle invention, une fois conclus les travaux recherche, développement et essais, a été breveté et postérieurement admise à démarche.

    Ce qui est conçu se base en avoir formé un système unique Máquina-EHX22 avec le nécessaire pour que dans des zones indépendantes des volumes formés entre la cavité du plan libre du Rotor et la Chemise, maintiennent leur étanchéité bien qu’étant en rotation permanente, les volumes depuis une source de force extérieure (bombe d’injection) sont transformés et avec la pression qu’ils atteignent ils effectuent des carrières d’impulsion mais sans varier le volume en poussant le Rotor sur leur axe par tronçons cycliques périodiques. Ce nouveau concept dans l’hydraulique, permet d’effectuer un vaste éventail de modèles que changent d’échelle différentes puissances. Le modèle plus petit a deux zones avec un Rotor de de 200 mm diamètre et longueur 485, dans un retour la bombe l’injecte 0,8 % = à à 52 cm3 distribués dans 2+2 cycles à 70 k/pcm2 et avec les différentes déductions la moyenne de la ligne adiabatique des deux carrières est de de quelque 40 k/pcm2 en poussant 350 cm2 qu’ajoutent les secteurs de leurs deux plans libres, et tourne à à 1.000 rv/m. Il produit quelque 137 KW et de d’eux, il dérive pour la consommation du moteur électrique de la bombe d’injection 6.7 KW.

    La Máquina-EHX22 en question, est composée d’un Rotor logé dans sa Chemise (corps carcasse) et soutenu dans les coussinets de ses couvertures. Le Rotor incorpore plusieurs zones étanches (de de 2 à à 4 comme modèle), par la composition le matériel et la conception spéciale des assemblées qui constituent les parois, celles-ci sont hermétiques dans leur rotation par l’intérieur de la Chemise et ils sont approvisionnés d’huile par des bombes d’injection (de de 1 à à 4). Les propriétés physiques et mécaniques de tout le processus de réalisation qui forment la Máquina-EHX22, permettent de développer des puissances de pression jusqu’plus de à 300 k/pcm2 et tout cela en ayant obtenu concevoir les mécanismes nécessaires qui permettent le développement des cycles qui sont exposés de brève manière dans les quatre points suivants.

    1 – Dans la surface du Rotor, ils sont distribués également des espaces qui placent les zones, dans chacune et dans sa partie précédente à la rotation, on a pratiqué semi- un angle spécial doté d’un plus grand secteur son plan – a d’impulsion, sa cavité pleine d’huile loge le volume.

    2- Le volume en étant relié avec la bombe entame le développement de la carrière du cycle et le déconnecte en finissant entretemps reste sans varier dans son déplacement d’impulsion.

    3- Les zones sont séparées par de courts espaces dans lesquels on a pratiqué le système entrée et sortie du fluide qui permet le changement de cycles, en libérant la pression à l’extérieur pour répéter l’entrée de nouveau et développer le suivant et successifs. Grâce à ce système de changement cyclique périodique peut atteindre vitesse supérieure a1.000 rv/m.

    4- Le talent singulier des conduits dans chaque zone, agissent comme tuyauteries parfaites et le volume peut se déplacer sans varier étant les conduits par ceux qui s’élargissent progressivement avec la rotation du volume et seulement précise peu cm3 pour le transformer, et par conséquent, raison évidente pour laquelle on crée pour la première fois de l’ÉNERGIE LIBRE ET PROPRE.

    (Pour qu’au lecteur peu d’expert en hydraulique l’aide à comprendre tout ceci, je crois que l’exemple suivant lui sera suffisant ; si un corps fermé de 25 cm de de diamètre et de 20.8 de hauteur contient quelque 10 litres d’eau, pour transformer la force de son volume à à 10 k/pcm2, seulement précise lui on que applique une force de de 0,04 % = à à 4 cm3 et le bout de puissance qui doit résister à la paroi de son corps sera de de quelque 16.000 kgf ou exploserait, et suffit une seringue à main de le trasformar. Ce fait est pratiquement connu par tous, mais il paraissait quelque chose impossible qu’entre le peu de force qui spécifie et la puissance qu’elle produit, pourrait été un point intermédiaire de trouver la manière de rationaliser ces deux valeurs de forces tellement disproportionnées un de de l’autre, de là est apparue l’idée pour pouvoir obtenir que si le volume pouvait plus se déplacer un tronçon avec toute sa puissance même en spécifiant certains cm3 et même s’il produisait plus petite puissance à l’exemple exposé, il serait suffisamment important comme ainsi le démontre le talent de la Máquina-EHX22 qui lui entre énergie et l’extraction multipliée par plus de vingt).

    Ne pouvant pas être effectué un modèle Computationnel du système, la validation de son fonctionnement on a effectué par un Professeur de Fluides. Le reste de documentation précise est absolument terminé avec des plans délimités et autres, tout prêt à effectuer le premier appareil prototype et savoir avec exactitude l’énergie qu’il produit. Contact : multienergia-x22@gmx.es

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité