Qu’internet aille au diable !

Ce bon vieux Ray Bradbury (notamment auteur de Fahrenheit 451) s'emporte un peu lorsqu'il parle de Yahoo! et de l'Internet en général.

Il a qualifié l’Internet de « futile » et « distrayant. »

Ray Bradbury intervenait pour défendre les bibliothèques publiques, et relatait une anecdote: Yahoo! lui avait demandé si l’un de ses ouvrages pouvait être mis à disposition sur l’Internet. La réponse de Ray Bradbury?

« Allez au diable. Allez au diable et que l’Internet aille au diable. » Il a ensuite précisé sa pensée: « C’est distrayant. C’est futile; ce n’est pas réel. C’est dans l’air quelque part.« 

Les personnes âgées sont parfois déroutantes. [NY Times, image également via NY Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oula Ray, on se détend. Certes, c’est (un peu) inutile, mais en même temps, on va pas le brûler internet hein ?

    Tu crois ue des pompiers armés de lance-flamme vont venir brûler mon ordi ?

    ça brûle à combien de Fahreinheits un ordi et tous ces composants ?

  2. Bah je le comprend. Pour quelqu’un qui a connu les livres physiques et qui doit en être amoureux, ça doit être très dur de voir que progressivement ça disparait. Surtout lorsqu’on lui demande d’en faire partie…
    Moi je comprend sa réaction.

  3. Surtout que lire un bouquin sur un écran, perso je trouve ça épuisant…
    (Bon je passe ma journée sur un ordinateur, alors le soir forcemment, si j’ai envie de lire, c’est du papier qu’il me faut!)

  4. Une œuvre littéraire aussi ce n’est pas réel et n’est que dans l’air quelque part… le livre n’est qu’un support, il n’a, en soit, absolument aucune importance. Fahrenheit 451 a la même portée qu’il soit en poche ou en relié.

  5. @blop : l’encre éléctronique est là pour ça.
    Après pour ce qui est de Ray, c’est bien dommage pour lui mais la partie « C’est dans l’air quelque part. » prête quand même particulièrement à sourire, parce que l’arguments c’est pas réel donc c’est nul est quand même assez stupide. Bizzare même qu’un écrivain trouve les concepts abstraits inutiles et qu’il faut se concentrer sur le concret et le « réel ». M’enfin une canicule et on en parle plus.

  6. « ‘Sex’ est le mot le plus recherché sur internet
    12% des sites internet sont pornographiques (266 nouveaux sites se créent chaque jour en moyenne) »
    25 % des requêtes sur les moteurs de recherche sont pornographiques
    35 % des téléchargements sur internet sont de nature pornographique »

    on peut donc en effet dire qu’Internet est en bonne partie distrayant, futile et pas réel

  7. Faudra dire a ce vieux crouton que bien sur Internet est entre autre distrayant, futile et irréel, mais et alors? Un roman c’est quoi? Distrayant, futile et irréel. La musique c’est quoi? Distrayant, futile et irréel. Enfin bref ca serait pas mal qu’il etaye un peu son argumentation parce que la je vois pas pourquoi internet devrait « aller au diable » pour ça.

  8. @maxime
    Juste pour information, d’où vienne tes chiffres (sources); car je trouve ça énorme; je me doutais qu’une bonne partie des internautes se frottaient le clavier pendant de longues heures devant des choses peut recommandable, mais si les chiffres sont là..
    De façon générale si vous avez des chiffre merci de donner les sources ça permet d’étoffer sa culture, et de contre carré l’effet irréel cité par Mr Bradbury (ici il sous tend l’idée que l’information est démarterialisée car pas référante). Il est vrai que la lecture de certain blog s’apparente à du commérage dans la mesure ou les sources ne sont pas citées (j’ai entendu parler du dernier truc ect..). d’ailleurs merci à gizmodo d’assurer cette transparence.

  9. Certes Internet c’est bien mais c’est aussi inutiles, on créer des sites, on se fait des potes a deux balles, on se bran… devant l’écran, on fait ce qu’on veut.
    Mais si demain l’Internet n’existe plus je ne vais pas non plus me tuer.
    Bref, il faut vivre avec le temps et s’adapter ce qui n’est pas toujours facile.
    Ce qui est bien dans le oueb c’est que si j’ai envie de dire FUCK je peu le dire dans la vie réel j’ai 1/5 de me faire défigurer xD.
    -Tinou/

  10. On ne devrait pas vieillir…
    De la part de l’homme dont les livres m’ont passionné autrefois je trouve ça bien triste.
    Non internet n’est pas futile et pas seulement distrayant.
    La télé c’est futile, ça oui, et moi ça me distrait pas.
    Mais internet, c’est tout le contraire: c’est le centre de mon travail, c’est au coeur de mes loisirs, c’est ma principale source d’information, c’est le lien qui me relie aux amis qui sont loin.
    Bradbury prouve seulement qui est d’un autre âge. C’est triste mais ça nous arrivera à tous…

  11. Il m’a ôté les mots de la bouche Ray Bradbury.

    Internet pour la quasi population n’est qu’un truc sans intérêt et pour d’autres « la minorité faut le dire » c’est utile comme pour les pro, les entreprises, les étudiants, etc.

    Internet n’est pas réellement un support pour un livre et ça se perd dans les méandres de la toile donc oui je le comprends. Puis Mr. Ray Bradbury doit pas avoir tort quand on voit ces personnes qui ne savent même plus écrire une phrase sans faire de fautes à chaque mot. Ne me dites pas que c’est pas vrai! ^^ J’ai pas de statistiques mais je dirais bien que 40% de la population est presque analphabète en France.

    Le livre doit rester LE support et internet qu’un accompagnateur dans la recherche et autre.

    Quoi de mieux que le plaisir de tenir un livre en main, s’allonger sur le lit ou le canapé ou encore sur l’herbe dans un parc et plonger dans un roman. L’ordinateur c’est froid aucun contact aucun plaisir puis le reflet de l’écran qui gène et bien entendu que c’est fatiguant de lire sur un écran. Puis le plaisir de chercher dans une bibliothèque, de fouiner, d’être curieux, de regarder la préface, de jeter un coup d’œil sur la première page et/ou sentir le livre qui a des dizaines d’années ou même près de quelques siècles et te rendre compte toutes les mains qui sont passés dessus affin d’acquérir le pouvoir du savoir.

    Ray Bradbury 1 – 0 Internet.

  12. @Candle : «  »la minorité faut le dire » c’est utile comme pour les pro, les entreprises, les étudiants, etc. »

    Pro+entreprise+étudiants+etc = majorité. En gros si on suit ton raisonnement y a que pour les chomeurs que c’est pas utile quoi, et je te dirais d’ailleurs que c’est faux vu que c’est devenu une des plateformes les plus efficaces pour trouver du travail. Tu démontes tout seul ton raisonnement.

    Ensuite il s’agit pas de faire une gueguerre livre-internet. Moi qui suis un lecteur assidu, durant mes temps de loisir le temps que je passe sur internet c’est pas sur la lecture que je le prends, c’est sur mon temps de télé, si internet devait faire disparaitre un support, je suis pret a parier que ca sera la télévision d’ailleurs, qui sera probablement « engloutie » par internet. La lecture sur livre, c’est un plaisir bien particulier et auquel l’addiction depend souvent de l’éducation. Ce qui est sur c’est qu’une fois acquis, ce désir n’a pas de concurrence, et encore moins par internet qui ne comporte pas de stratégie globale pour fidéliser et augmenter le temps du visionnage de l’utilisateur, comme une chaine de télé par exemple.

    Ne pas voir qu’Internet c’est l’avenir et tout ce qu’il peut apporter pour le futur de la communication et l’information planétaire, c’est faire la politique de l’autruche par peur de l’avenir.

    Viva Internet!!

  13. Qu’il ait tort ou raison, peut importe, mais il a le droit de rester correct avec la personne qui lui pose une question, quelle que soit sa notoriété.

  14. @ acheve : Je te prie d’être courtois dans tes propos je n’ai attaqué personne.

    Je ne dis pas qu’Internet c’est pas l’avenir. C’est tout au contraire, on est dans « l’avenir ».
    Puis dans mes propos je ne casse pas internet, en parlant de pro, entreprises, étudiants, je pensais avoir automatiquement mis les chômeurs qui cherchent du travail dans la liste. Mais bon, sans porter de jugement envers ton intelligence, je m’excuse de pas l’avoir intégré dans mon argument.

    Ce que tu dis est vrai, j’adhère à ton argument que la télévision finira par disparaitre mais pas tant que la génération « avant internet » disparaisse, c’est à dire les 68tards et autres albanelistes et sarkozystes disparaissent. Ces gens là sont ce que j’appelle les personnes parasites anti-évolution des mœurs et de la technologie. Peut-être un terme que j’ai inventé et qui veut rien dire. xD

    Il ne s’agit pas d’une guerre entre livres et internet. il s’agit que Mr. Ray Bradbury s’est mal exprimé puis bon faut mettre en compte que c’est une personne âgé dont internet pour lui, n’est rien qu’un compte de fées. C’est pas de sa génération faut l’avouer. Mais en quoi je le défends, est qu’il a raison qu’un livre restera un livre et jamais Ô grand jamais internet ne pourra donner ce qu’un livre offre pour de vrai.
    Internet est l’avenir de la communication et de la diffusion de l’information et du savoir je suis d’accord mais faut pas tout baser dessus sinon un jour ou l’autre on le payera cher.

    Faut rester simple devant l’idée qu’Internet engloutira tout… on est pas dans matrix 😉

  15. Vous n’avez pas compris que c’est l’avidité qui fait sa réponse ?

    Je vous rappelle que Bradbury avait attaqué en justice Mickael Moore pour son film fahrenheit 9/11 parce que ça ressemblait au titre de son bouquin (on se fiche de qui) ?

    Et ce que dont à peur Bradbury c’est qu’une fois que le bouquin est dématérialisé alors il est libre de droit parce que tous le monde peut se l’envoyer, et ça, c’est moins de sous sous pour Braddy.

    Alors qu’il aille au diable.

  16. @seby
    Ces chiffres viennent d’une enquête de Good Magazine, et ont été relayés par de nombreux sites et journaux télé (les chiffres m’étonnent aussi)

    @tout le monde
    Il y a peut être aussi une part de provocation dans ces propos de Bradbury…

  17. >Et ce que dont à peur Bradbury c’est qu’une fois que le bouquin est dématérialisé alors il est libre de droit parce que tous le monde peut se l’envoyer, et ça, c’est moins de sous sous pour Braddy.
    >Alors qu’il aille au diable.

    Ah oui ça sera si bien un monde où tout sera gratuit,
    euh sauf votre travail à vous quand même faut pas déconner…
    Tiens je vais demander à mon garagiste s’il est libre de droit…

  18. Il faut comprendre qu’un livre c’est du papier que ca ne bronchera pas pendant matusaleme .Internet c’est en constante mutation.Un gus va ecrire une news a ca va devenir une news b a l’autre bout de la planete ( principe du telephone arabe ) .
    Quand vous etes dans une maison qui n’est pas equipé pour recevoir internet vous etes bien content d’avoir un livre pour occuper votre esprit.Donc oui internet est superflu.
    Les metiers sont generés , sont créées autour d’internet et donc par effet de reciprocité internet genere des metiers mais en aucun cas internet est vitale .
    Ca aide simplement .

  19. Est-ce qu’il sait de quoi il parle au moins? C’est bien beau de diaboliser Internet mais il faut avant tout bien le comprendre, l’utiliser pour en découvrir toute sa puissance.

    Mais bon c’est aussi une histoire de choc des générations, bien peu de personnes sont aussi réticentes à la toile parmi les jeunes générations… contrairement aux personnes du 3ème âge. Et encore, mon papy il surfe sur le net, un vrai p’tit geek =)

  20. MALLEUS MALIFICARUM INTERNET CAUSERA VOTRE VOTRE PERTE VOUS SEREZ BRULE DANS LES FLAMMES DE L’ENFER HAHAHAHAHA MALLEUS MALIFICARUM

    MECREANTS!

  21. Papy était comme lui. Puis il à pris un laptop avec internet.
    Après quelques semaines d’utilisation, il à changé d’avis.
    Ce vieux là critique un truc qu’il n’à même pas utilisé je suis sûr…

  22. @Cyril, pour info, Ray Bradbury ne « diabolise » pas internet.
    Regarde ce que signifie ce mot…
    à propos, c’est quoi la « puissance » d’internet?

  23. Si je peux me permettre de répondre à ta question, la puissance d’internet c’est la possibilité de relier étroitement tout les pays du monde, la possibilité pour l’utilisateur de communiquer avec ceux ci de maniere illimitée pour le prix de son abonnement internet, l’accès à la base de donnée la plus complete du monde pour tous (plus complete que n’importe quelle bibliotheque), la rapidité d’accès à ces informations, etc, etc..

    Suffit de prendre une caracteristique d’internet et aller de fil en aiguille, les apports et les benefices d’internet (et ses dangers) sont exponentiels. A titre d’exemple : comment faire de la propagande dictatoriale si le peuple a accès à internet? L’accès libre et universel à l’information est une composante essentielle de la liberté, et internet l’a rendu réel comme jamais. Et ce n’est qu’un seul exemple. Internet c’est la possibilité de créer un monde virtuel selon nos besoins pour pouvoir surpasser les limites imposées par notre monde réel.

  24. @acheve
    « la puissance d’internet c’est la possibilité de relier étroitement tout les pays du monde »
    => dans la mesure où on peut avoir accès à internet, donc non, pas tous les pays du monde.

    le prix d’un accès n’est pas le même partout (je précise) également… un accès inégalitaire.
    Donc parler d’universalité etc… c’est faux.

    « la possibilité de créer un monde virtuel selon nos besoins pour pouvoir surpasser les limites imposées par notre monde réel »
    Ce ne sont que des possibilités, les gens sont souvent consommateurs plutot qu’acteur.

    Bref, ce que tu dis est vrai sur le fond, mais à modérer tout de même.

  25. « la possibilité » donc oui la possibilité de relier tout les pays du monde, oui la possibilité d’un accés libre.
    « les gens sont souvent consommateurs plutot qu’acteur » ca c’est pas mon probleme chacun fait ce qu’il veut
    « Ce ne sont que des possibilités » c’est bien ce que je dis merci
    « mais à modérer tout de même »merci prof mais je vois pas pourquoi il faudrait modérer quelque chose qui l’est déja surtout avec des mots « Ce ne sont que des possibilités… » que j’utilise déja « la puissance d’internet c’est la possibilité… »
    Merci au revoir

  26. @acheve, essaie de lire les phrases en entier et pas en diagonale.
    Je réponds à Cyril qui dit « l’utiliser pour en découvrir toute sa puissance »
    Toi tu parles de concept…
    On parle d’utilisation, de réel.
    Donc en effet, « Merci, au revoir »

  27. C’est pas beau de vieillir, et ça ne réussit pas à tout le monde. Pathétique Ray Bradbury, dépassé par le présent et vivant dans le passé de ses rêves du futurs. Paradoxal et triste.

  28. @Tinou, tu m’as tout l’air d’être 100% Troll certifié par un huissier (« Ce qui est bien dans le oueb c’est que si j’ai envie de dire FUCK je peu le dire dans la vie réel j’ai 1/5 de me faire défigurer »)

    Ray qui était un peu en avance,à juste oublié d’évoluer avec son temps, et s’est fait dépaser par les evenements… ca doit être frustrant pour lui, mais c’est pas si grave que ca…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité