Pirater les satellites américains est un sport national au Brésil

La police fédérale brésilienne s'emploie à traquer ceux qui piratent les satellites militaires américains: une activité illégale qui semble être un véritable sport national au Brésil.

Le territoire brésilien est très étendu, et beaucoup de zones sont dépourvues de couverture par le réseau cellulaire, ce qui rend les satellites américains une option tout à fait intéressante, bien qu’illégale, pour communiquer. La pratique date d’une bonne dizaine d’années, époque à laquelle les techniciens radio brésiliens avaient découvert qu’ils pouvaient squatter les fréquences UHF utilisées par le système de communications par satellite FLTSATCOM de la Navy américaine.

En fait, tout le monde a piraté le système pour pouvoir communiquer ou accroître la portée de ses communications. La pratique est aussi répandue chez les chauffeurs routiers que chez les trafiquants de drogue, démontrant au passage l’obsolescence du système sur le plan de la sécurité. [Wired]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est pas inquiétant. C’est bien que l’armée US s’investisse dans le libre.
    En plus ça permet d’écouter ce que les gens se disent, pratique pour intercepter un convoi d’héroïne pour le revendre soi-même! =)

  2. Le problème s’est que ça marche avec n’importe quel satellite de retransmission TV ou téléphone ou Internet.
    Leur but est de changer de fréquence et d’amplifier les signaux radio reçus en les retournant vers la terre.
    Il faut donc connaitre la ou les fréquences de montée (Terre -> Sat) qui sont secrète et connaitre aussi la fréquence de descente (sat->terre)

    A mon sens s’est plus du squating que du piratage.

  3. j’aimerai savoir comment procède t-on pour le piratage d’un satellite pour l’utiliser comme source de reception-d’émission de signaux à titre sécuritaire c’est à dire surveiller une zone donnée par satellite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité