Le colibri est le nanodrone préféré du Pentagone

La DARPA est le département science-fiction du Pentagone. Ils travaillent actuellement sur des robots colibris, qu'ils comptent utiliser comme drones espions miniatures.

Leurs colibris mécaniques ne sont pas aussi agiles ou mignons que de véritables colibris, mais la DARPA y travaille sérieusement.

Le responsable du programme Todd Hylton a pour objectif de disposer d’un aéronef d’environ 10 grammes capable de voler pendant des périodes prolongées et de voler vers l’avant jusqu’à 10 mètres par seconde et de résister à des vents de 2,5 mètres par seconde.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Cov7-XWUa18&feature=player_embedded[/youtube]

Actuellement le petit robot ne peut voler que pendant 20 secondes environ. Mais en continuant à travailler sur le sujet, la DARPA parviendra sans aucun doute à ses fins, et à produire un colibri robotisé dont nous devrons apprendre à nous méfier autant sinon plus que des volatiles organiques. [Wired]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ils n’ont pas pris le meilleur exemple bioinspiré de la nature pour en faire un drone. erreur fatale au projet je suis sur. il oublie l’essentiel : le colibri passe son temps a manger. il est bien connu pour etre le pire exemple de gaspi energétique de la nature (je parle en terme calirofique bien sur ^^ ). il est obligé de manger toute les 7 min… donc concernant l’autonomie d’un drone de ce type n’en parlons meme pas
    … mais bon c’est vrai que c’est toujours jolie d’en voir volé 😀

  2. Le DARPA ne vend pas des gadgets pour pro espions gouvernementaux qui veulent se la jouer mais est, par exemple, le géniteur d’Internet (s’appelant à l’époque ARPA puis DARPA puis encore ARPA).

    Il existe une compétition en interne (ils sont environ 120 ingénieurs à y participer) pour les motiver à trouver les meilleurs solutions militaires en ayant carte blanche.

    @madmaker : je ne crois pas que DARPA se lance dans un projet sans y avoir réfléchi vu que leur porte-feuille est limité (650M $ pour 2008 alloué aux nouvelles recherches) mais est quand même de 3B $ au total par an.

    C’est comme avec Big Dog, lui est proche de l’opérationnel, qui manque d’autonomie. Le DARPA a tout un groupe d’étude consacré à trouver une nouvelle méthode d’alimentation batteries comme la betavoltaic qui promet d’être impressionnante.

    Sachant que beaucoup de leurs recherches aboutissent dans le civil après avoir été bien rodés militairement, ça nous prévoit de beaux outils pour le futur :)

  3. @satc0m: ouai mais la taille de big dog (et la charge supporté)est moins problématique pour l’autonomie, et ce n’est pas pas un prototype purement bioinspiré comme ce drone . c’est bien connu, on ne fera jamais mieu que la nature ! ^^ . je disais ca dans le sens que l’evolution du colibri est pousser a l’extreme au niveau energétique, d’ailleur si je me souviens bien d’un reportage ils crevent tous d’une crise cardiaque

    concernant la DARPA… mouarf des applications qui deviennent civile-civile et vulgariser au grand public, y en a pas des masses, le GPS ? ah vi ! le language python, Guido l’avait fait a l’époque pour la DARPA !
    non mais la DARPA n’a pas vocation a orienté leur application militaire vers le public, ce qui est tout du contraire du Xerox PARK (ou la on ne compte meme plus leur brevet utiliser dans notre vie de tout les jours)

  4. Les américains adorre se « la raoncter » et se faire croire que les milliard qu’ils engloutissent servent à qq chose….
    J’en fait autant avec mon Picooz….

  5. La DARPA, travail beaucoup et les les usa investissent beaucoup sur la robotique. Ils se préparent à un conflit avec la chine. Ils sont entrain de se fabriquer une armé de robots pour faire face à la taille de l’armé chinoise.
    La guerre aura comme déclencheur, la compétition pour les matières premières, et ressources naturelles.
    Le futur proche va être très chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité