Le premier oison bionique ne l’est peut-être pas tant que ça

Ce petit oison est adorable, évidemment, et nous sommes ravis que sa patte cassée ait été aussi bien réparée.

Pour autant, nous ne sommes pas certain que cette broche permette réellement de prétendre qu’il s’agit d’un oiseau bionique.

L’oison, qui s’appelle Betty, a été trouvé avec une patte cassée et acheminé au Tiggywinkles Wildlife Hospital, où on lui a posé cette broche miniature. Apparemment Betty s’est adaptée rapidement à la tige d’acier et a réussi à re-marcher très rapidement. Tiggywinkles (le nom vaut le détour) prévoit de la relâcher dans la nature dans trois semaines. [Telegraph]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Cette technique orthopédique est loin d’être nouvelle. La tige d’acier s’appelle un fixateur externe et sert classiquement chez les hommes ou les animaux à maintenir les os en place en attendant qu’ils consolident. De petites vis sont fixés dans les os de part et d’autre de la fracture et la grosse tige maintient les deux bout ensemble.
    On peut aussi utiliser ce type de technique pour rallonger les membres pour les personnes souffrant de petite taille. On peut ainsi gagner plusieurs centimètres!
    Et en vérité, vous êtes bien le seul à utiliser le terme bionique pour ce type de dispositif. Gizmodo verrait’il des robots partout?

  2. Si vous reprenez les idioties d’autres journalistes ça vous regarde….

    Think different qu’y disait y parait..

    Ce qui aurait du attiré votre attention c’est plutôt « une première mondiale ». M’enfin bon, je sors et vous allez assurément supprimé mon commentaire, donc astalavista amigos 😉

  3. Si c’est un journaliste du Telegraph qui a le premier utilisé ce terme, alors je m’incline. Quand un journaliste appellera une vessie « une lanterne » je m’inclinerai aussi, sans même chercher à comprendre et la langue ne sera plus porteuse de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité