Amazon détruit à distance sur des milliers de Kindle des livres achetés légitimement

Amazon vient d'achever de me convaincre de ne jamais acheter de Kindle en pliant aux désirs d'un éditeur et en détruisant des exemplaires légalement achetés de 1984 et de La Ferme des Animaux de tous les Kindle à distance. Scandaleux.

Apparemment l’éditeur a changé d’avis sur l’existence de versions électroniques des livres de George Orwell. Alors Amazon les a retirés de leur boutique en ligne et les aussi effacés de tous les Kindle des gens qui les avaient achetés, recréditant les comptes concernés pour rembourser les achats.

Je ne vois pas de meilleur argument pour nous inciter à continuer à acheter des livres imprimés sur des arbres morts. Si vous ne pouvez pas être certain de posséder quelque chose que vous avez payé, quel est l’intérêt? Combien de personnes en étaient à la moitié de leur bouquin et se retrouvent privés de lecture sans avoir rien demandé?

Amazon a beau dire que c’est exceptionnel, même une fois est une fois de trop. Une fois que j’ai acheté un bouquin dans une librairie, je n’ai pas à m’inquiéter du fait qu’on vienne chez moi me le reprendre, en me laissant quelques pièces à la place sur ma table de nuit.

Et évidemment parmi tous les bouquins ça tombe sur 1984, ce qui rend le truc encore plus surréaliste. [NY Times via Boing Boing]