Le SDK du Palm ne permet pas de développer des jeux

Le développeur sur iPhone Craig Hunter confirme certaines de nos craintes à propos du langage Mojo entièrement basé sur le web du SDK de WebOS: cette solution n'est pas satisfaisante pour accéder à la puissante plateforme matérielle du Pre.

Craig Hunter souligne que c’est particulièrement pénible pour les jeux et autres applis sophistiquées qui requièrent beaucoup de puissance graphique (ok, il est plus ou moins clair depuis le début que les jeux ne sont pas pour l’instant une priorité sur ce Palm). Toute l’animation graphique est donc uniquement logicielle, en dépit de la présence d’une puissante puce graphique.

Etrangement, Palm limite aussi de manière assez inexplicable les mesures d’accéléromètre à 4Hz, soit 4 mesures par seconde, alors qu’il faudrait au moins selon Craig 20Hz pour des acquisitions de données fluides et 50 à 100Hz pour des applis comme son gMeter pour iPhone, qui mesure vitesse et accélération. En l’état actuel, l’accéléromètre ne sert pas à grand chose.

Palm se tire une balle dans le pied avec un SDK faiblard. Cela limite le nombre de développeurs qui choisiront leur plateforme pour développer des applis, et cela dissuade des développeurs qui avaient franchi le pas de persévérer et de quitter un App Store surpeuplé pour la promesse d’un écosystème vierge.

Il reste encore un peu de temps avant l’ouverture réelle de l’App Catalog de Palm. Espérons qu’ils le mettront à profit pour combler rapidement ces lacunes et faire croître leur écosystème. Ainsi ils pourront peut-être se faire une place au soleil dans un espace de développement sur mobile qui devient toujours plus encombré et plus concurrentiel, et où l’ombre d’Apple s’étend un peu plus chaque jour. [Craig Hunter via Groober]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le SDK actuel ne permet d’accéder aux fonctions openGL requises pour l’animation 3D. Exit tous les jeux or jeux de plateaux,.. ainsi que les applications compliquées.
    Ainsi,Patrice le développeur de Metro, confirme qu’il ne souhaite pas et ne peux pas développer pour le moment son application pour le Palm Pre car le SDK est bridé et ne suffit pas pour créer son application.

  2. De plus en plus effarant et décevant.
    Dire que j’attendais cette machine est enthousiasme. Chaque jour qui passe effrite mon impatience et m’amène à penser à un iphone.

  3. il ne faut pas oublier que le SDK de l’iPhone avait des contraintes similaires à ses débuts. il est donc fort probable que Palm le fasse évoluer au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité