L’Underwater Express s’apprête à foncer à 100 noeuds sous l’eau

Si la plupart des projets de la DARPA ne se matérialisent jamais, leur projet de mini-sous-marin Underwater Express est entré en phase de test.

Si les tests sont concluants, l’Underwater Express sera capable capable de filer à 100 nœuds (soit 180 km/h) —beaucoup plus vite que les 30 nœuds (55 km/h) des sous-marins actuels.

Pour atteindre ces improbables vitesse, le sous-marin utilise un effet hydrodynamique connu sous le nom de supercavitation. Lorsque l’Underwater Express atteint une vitesse suffisante, il se forme une bulle de gaz qui enveloppe le bâtiment et réduit sa traînée, ce qui lui permet d’atteindre des vitesses beaucoup plus élevées.

Le designer du sous-marin, Electric Boat, travaille sur un prototype à l’échelle un quart qui fera des essais au large de la côté de Rhode Island. S’ils sont concluants, Electric Boat démarrera la production d’un sous-marin à taille réelle de 100 pieds (30 mètres) de long.

Les Seals auront alors intérêt à faire attention où ils palment, car il ne fera pas bon se trouver sur la trajectoire de cette future torpille subaquatique. [Popular Science]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca pourrait aussi devenir un transport en commun rapide exploitant la mer, par exemple à des endroits ou il n’y a pas/plus la place pour un aeroport comme Monaco, HK, Tokio,…
    Avec un acces direct au centre ville. Une sorte d’Orly val qui roulerait à 200 km/h

  2. J’avais vu un reportage sur Arte qui parait de ce système, il y a 3 ou 4 ans… mais cela ne concernait que les missiles et pas (encore) les sous-marins… :O

  3. 100 noeuds, 30 noeuds, 1OO pieds………heu lol vous pourriez s’il vous plais traduire en mètre et Km/h pour qu’on se fasse une petite idée? pour que sa nous parle plus?

  4. Bonjour,

    Il faut savoir qu’ils n’ont rien inventé sachant que cette technologie existait déja sur les torpilles du Koursk (sous marin russe).

  5. @bob

    oui, super reportage, je me rapel du projectil en forme de balle longue qui se deformait completement par la vitesse dans l’eau.
    tres bien expliqué

  6. @ Nemo : Le hic pour des applications non militaires (surtout les transports en commun)
    c’est que ce bidule n’a pas « une bonne vue » (repérage au sonar) et surtout une maniabilité quasi nulle. Du coup on obtient un bon facteur de collision, ce qui nous permettra de joyeuses évacuations / noyades collectives !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité