Fabriquez une guillotine façon IKEA

Que vous prépariez un remake de la Révolution Française ou que vous soyez  passionné de machines anciennes, cette guillotine à construire soi-même devrait répondre à vos besoins. D'autant plus que la vidéo semble suggérer un montage plus facile que certaines étagères:

La guillotine Sokkomb est un « nouveau produit low-cost conçu pour tous les citoyens qui souhaitent faire justice eux-mêmes ».

Les experts en guillotines ne manqueront pas de nous confirmer si les dimensions sont plausibles, et de commenter l’épaisseur de la lame. [Cokkomb via rebel:Art]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ayant quelques exemplaires chez moi et ayant fait des tests sur les voisins, je rajouterais qu’il faille fixé la guillotine au sol car sinon un simple basculement des condamnés fait tout capoter ^^
    De plus rajouter une fixation avec cadenas pour empêcher que le malheureux ne puisse retirer sa tête

  2. De même, ayant une guillotine IKEA Gringuebrük, j’en suis très satisfait. Chats, grand mères, belle mère, rien ne lui résiste! Notez, que c’est aussi très bien pour couper le saucisson!

    Surtout ne pas oublier le vernis pour une plus grande longévité, un produit nettoyant inox et une meule pour la lame.

    Pour 99€, foncez, vous ne serez pas déçu!

  3. Wouah! Super! Justement, je prépare dans deux semaines une fête « révolution française ».
    Quelqu’un sais où l’on peut se la procurer? (VPC de préférence, aller la chercher en Suède ça fait un peu loin…)
    Merci

  4. Je l’ai et je la trouve pas super efficace.
    Au-delà d’un cou de 15cm de diamètre, elle tranche plus. La lame pas assez lestée…
    Pour mon voisin de 14 ans, j’ai du m’y reprendre à 2 fois!

    Pour les bébés, par contre, c’est radical. On entend bien le « chtok » de la lame qui butte sur le plancher…

  5. J’apprécie aussi son efficacité et son côté rustique, mais je trouve dommage qu’ils ne l’aient pas fait un peu évoluer.

    Certes, c’est en droite file de la tradition, mais quelle galère à nettoyer, ensuite !
    Alors que récupérés, les liquides pourraient être avantageusement recyclés (poches de sang pour le cinéma, boudins aux pommes ou aux noisettes, peintures néo-rupestres, boisson énergisante, j’en passe et j’en oublie).

    La bassine, c’est bien, mais on est toujours obligé de tirer une toile, un rideau de douche pour que ça ne gicle pas partout.
    Et pour peu qu’il gigougne encore, là, c’est la cata, on passe l’après-midi à récurer. C’est à vous dégouter de vouloir rendre service, sérieusement.

    Sinon, pour ma part, j’ai rajouté une boule-bâillon à lanières en cuir, cloutées directement sur le support en bois. C’est assez esthétique, et très pratique quand on veut prendre son temps sans être en permanence dérangé par des braillements intempestifs et autres supplications ridicules.

    Et puis c’est très drôle de voir la tête basculer en arrière et pivoter, le dentier encore fermement arrimé à la boule-bâillon.
    Ca dynamise les chutes, leur donne une originalité, une créativité, et une part de mystère aussi, que j’apprécie particulièrement.
    De l’Art éphémère en quelque sorte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité