Apple pourra survivre à Steve Jobs

L’histoire d’Apple est tellement étroitement liée à celle de Steve Jobs qu’on se demande s’il y aura un après. Les organisations dirigées par des leaders charismatiques connaissent parfois des difficultés à continuer de fonctionner après le départ où la disparition du fondateur.

Microsoft est en train de vivre ce virage, et Apple, qui a déjà connu une répétition grandeur nature, y sera bientôt confronté.

Quels sont les enjeux? Leander Kahney, connu pour avoir décrit ce qui se passe à l’intérieur du cerveau de Steve Jobs, a décortiqué la question:

Notre ami Leander de Cult of Mac vient de sortir une « édition étendue » de son excellent livre, Inside Steve’s Brain. Dans un nouveau chapitre, il analyse l’éthique de travail d’Apple en cas de départ ou de décès de Steve Jobs. Nous vous livrons quelques points clés et extraits de cette analyse:

La personnalité de Steve Jobs est devenue le modèle économique d’Apple. Ce phénomène a été décrit par le sociologue allemand Max Weber comme la « routinisation du charisme ». Le sociologue s’était intéressé aux religions et à leurs leaders prophétiques: Jésus Christ, Mahomet ou Bouddha, qui attiraient des disciples par le magnétisme de leur personnalité et le caractère souvent anti-conformiste de leur personnalité. Mais après la disparition de ces leaders, leur charisme et leur message devait être « routinisé pour que le mouvement puisse survivre.

Le même phénomène s’observe dans le monde des affaires, où cette routinisation a notamment été observée par des experts en management dans les années 1980 avec le cas Sematech, du nom de l’association américaine de fabricants de semi-conducteurs dont le fondateur, Bob Noyce, avait prématurément disparu victime d’une crise cardiaque. Les valeurs prônées par Bob Noyce avaient tellement pénétré l’organisation qu’elles ont survécu à son fondateur. IBM et Walmart sont également souvent cités comme ayant réussi à routiniser les pratiques de leurs charismatiques fondateurs. Steve Ballmer a étudié les travaux de Max Weber avant de prendre les commandes de Microsoft pour succéder à Bill Gates.

Chez Apple, les traits de caractère de Steve Jobs, son obsession et sa passion pour l’innovation, se sont transformés en procédés qui permettent à Apple de fournir une vague régulière de nouveaux produits à succès, avec ou sans lui.

Le perfectionnisme de Steve Jobs et son attention au moindre détail ont été routinisés dans la culture de prototypage de l’entreprise. Là où Steve Jobs lançait au visage des gens des prototypes de qualité inférieure, les équipes d’Apple créent et testent aujourd’hui les nouveaux produits sans relâche jusqu’à atteindre le meilleur niveau. La recherche incessante de la perfection de Steve Jobs est aujourd’hui devenue un procédé autonome qui a diffusé dans toute l’entreprise et qui perdurera, peu importe qui est à la barre.

La culture du prototypage peut également aider Apple à faire en sorte que l’appétit insatiable de Steve Jobs pour l’innovation continue. Des produits comme l’iPhone n’ont jamais complètement jailli de son imagination. Ils ont plutôt été « découverts » par la création de centaines de prototypes. La plupart des produits majeurs d’Apple ont été recommencés depuis le début chaque fois que les ingénieurs se découvraient au bout d’une impasse. Le procédé de prototypage d’Apple est devenu une méthode de stimulation de l’innovation et aussi de contrôle qualité.

C’est un système qui ne repose pas seulement sur Steve Jobs. Ses apports sont indéniables, mais ceux des ingénieurs, designers et programmeurs le sont aussi, et le procédé peut parfaitement fonctionner sans lui. « L’esprit de Steve Jobs a été institutionalisé, » écrit AppleInsider, citant une note pour investisseurs de l’analyste Shaw Wu, de Kaufman Bros. Selon Shaw Wu, l’esprit et le dynamisme de Steve Jobs ont été insufflés dans des milliers d’employés d’Apple, en particulier l’équipe dirigeante. Chez Piper Jaffray, l’analyste Gene Munster décrit de la même manière l’équipe dirigeante d’Apple. « Même si Steve Jobs est le visage irremplaçable d’Apple, » l’innovation de l’entreprise provient de l’ensemble de l’organisation, en particulier l’équipe dirigeante.

Adapté de Inside Steve’s Brain (édition étendue). Edité par Portfolio. Copyright Leander Kahney, 2009.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité