Un « Velcro en acier » qui résiste à 35 tonnes

Si les Velcro de votre blouson étaient du même type que ce "Velcro" en acier de conception allemande, vous pourriez résister à une force de 35 tonnes au mètre carré. Mais pas votre peau ni vos os.Ce "Velcro", qui n'est pas craiment du Velcro mais dont une ruban dispose de petits crochets et l'autre de petites boucles en acier, peut aussi supporter des chaleurs jusqu'à 800 degrés Celsius.

Et si vous pensez ruser en ouvrant ce velcro latéralement (au lieu de le faire longitudinalement, là où il est le plus fort), sachez qu’il peut tenir jusqu’à 7 tonnes par mètre carré. On peut donc suspendre dans le vide un homme de 6 tonnes ou un Hummer H2 avec ce truc sans problème. [New Scientist via Make]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. heu non, 35T/m² ça fait 35 000kg au m² ou 350kg/dm² ou 3,5kg pour un carré d’un cm de côté (il y a 10 000cm² dans un m²)

    En fin de compte, un carré de 1m de côté de velcro en nylon, ça doit être quand même assez résistant aussi…

    d’après wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Velcro les velcro en acier sont utilisés pour faire tenir les pare chocs de certaines voitures.

  2. C’est la première fois que je vois que la force se mesure en kg/m2. Voudriez vous dire « pression » plutôt? Au même temps, la pression est P=F/S (F=Force, S=Surface) et les Kg sont unité de masse et non de force donc, je dirais que cette unité est la masse surfacique. Et ne me traitez pas de maniaque car l’usage des bonnes unités de mesure évitent par exemple d’écraser une sonde contre une planète comme c’est déjà arrivé (l’appareil mesurait en miles et les instruments sur Terre mesuraient en km) Et puis, mer**, il faut parler correctement!

  3. « On peut donc suspendre dans le vide un homme de 6 tonnes ou un Hummer H2 avec ce truc sans problème »

    il n’y a pas à dire : ceux qui pensent que les américains sont obèses ont sacrément raison.
    Le seul pays où les hommes pèsent 6 tonnes. Y a pas à dire le MacDo c’est nourrissant !

  4. Ca sert surtout a faire de l’assemblage rapide et résistant sans soudure ni visserie (et surtout définitif).

    On pourrait imaginer faire de l’assemblage de vaisseaux spatiaux en apesanteur par exemple avec cette technique (a partir de module préfabriqués sur Terre) : Pas de main d’oeuvre humaine, pas de soudure nécessitant des gaz, pas de colle nécessitant un séchage, juste de l’assemblage mécanique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité