Délation : on peut enfin balancer son voisin par mail

Après l’Isère, les habitants de l’Essonne peuvent tester la délation par mail. (confidentialité garantie). Oui comme la grippe A, la délation électronique se propage dans les départements français et il est inutile de s’en laver les mains. Selon Jean-Claude Borel-Garin, directeur départemental de la sécurité publique, cette décision est censée aider la police à être « plus réactive« .

Il a même ajouté à un journaliste de l’AFP : « Pourquoi la police ne pourrait pas recevoir des informations (par courriel ndlr) alors que tout le monde en reçoit ? Il faut vivre avec son temps. Est-ce qu’on aurait dit qu’il ne faut pas que la police utilise le téléphone parce qu’il va y avoir de la délation ? »

Bien vu, sauf que se déplacer au commissariat coûte un peu de temps au délateur et lui demande aussi une certaine réflexion. L’envoi d’un mail, lui, est instantané, il peut être envoyé sous le coup d’une impulsion (littéralement). De plus, qui va trier les infos envoyées ? Qui est formé pour reconnaitre une photo truquée ? En quoi cette forme de délation aide la police à être plus réactive si elle passe plus de temps à démêler le vrai du faux ?

Qu’en pensez-vous ? Est-ce un progrès ? Vous avez la parole.

Et pour réfuter son analogie avec le téléphone, il n’y a pas encore de ligne téléphonique dédiée pour faire de la dénonce que je sache. Et c’est dommage d’ailleurs ! Car je suis certain qu’en Essonne, dès la mise en place d’une ligne spéciale « balance », le téléphone n’arrêtera pas d’Essoner. [AFP via ITespresso]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tien ca me rappel un bouquin cette histoire de délation…. J espere qu ils vont prendre des dispositions pour le faire disparaitre, ce livre risquerait de mettre la puce à l’oreille de quelqu’un!
    Ha non! c’est déjà fait… ouf!

  2. Si pour le gouvernement, une IP est suffisant pour identifier une personne avec assurance, j’imagine la confidentialité garantie par l’addresse email de monsieur tout le monde..

  3. « Comment reconnait-on une photo truquée ? » — Si la dénonciation est crédible, elle donnera lieu à une enquête et éventuellement à un procès. Si la photo est truquée, la police ou justice le déterminera bien (l’accusé contestera la photo, il y aura confrontation de l’accusateur et de l’accusé ou une expertise sera menée). L’auteur du mail sera par la suite condamné pour dénonciation calomnieuse, délit pour lequel il risque 5 ans de prison, plus dommages-intérêrts pour l’atteinte à l’honneur de la personne qu’il a injustement accusée.

    Sinon, pour une critique très informée des problèmes de cette initiative, voir le billet de Maître Éolas. http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/09/20/Douteuse-initiative. En résumé, il critique deux points :
    * « confidentialité garantie » est mensonger, la police n’a simplement pas le droit de maintenir confidentielle la source de ses informations ; l’avocat de l’accusé aura immédiatement accès au mail de dénonciation.
    * une loi de 2007 interdit de filmer des infractions, sauf si on est journaliste ou si on est accusé ou partie civile dans un procès. En toute rigueur tout dénonciateur envoyant une vidéo peut être condamné comme complice (c’est ironique n’est-ce pas ?).

  4. (N.B. Maître Eolas, qui écrit mieux que moi, n’écrit pas « mensonger » mais « une promesse qui ne peut être tenue ». Désolé pour cette malheureuse erreur sur les mots.)

  5. Il me semble qu’en France, on ne peut pas utiliser des photos pour accuser quelqu’un sauf si elles proviennent d’une caméra de sécurité indiquée… sinon l’accusé peut se plaindre de violation de la vie privée et du droit à l’image…
    Dites moi si je me trompe.

  6. De toute façon, il doit déjà y avoir déjà plein de farceuses et farceurs qui utilisent l’email police-ddsp.91@interieur.gouv.fr pour s’inscrire sur les sites internet, poster sur les blogs etc. Je me demande combien de temps leur adresse va rester opérationnelle avant que ce soit une grosse poubelle a spam. Ce à quoi elle était prédisposée de toute façon ?

  7. Bah après tout le système ne fonctionne pas trop mal chez nos voisins … Le vrai problème c’est de faire le tri dans les informations, car si ça peut contribuer à faire baisser la criminalité …

  8. qu’est ce qui est plus grave : une France de collabos, ou des types qui sont impunis pour leurs méfaits et qui continuent ?

    Pour ma part, j’ai dénoncé un site où on voyait des enfants et même un bébé (!) en train de …
    Bien entendu, après des mois, on peut encore le voir, rien n’a changé !

    Alors du coup, je me demande …

    J’étais pour les test adn pour les violeurs, et maintenant, ce sont ceux qui se battent pour mes enfants, les faucheurs d’ogm qui se font ADN’iser …

    Je crois que nous allons dans le sens de l’histoire sombre … manque plus que l’incendie du reishtag … ah non, on a eu le 11-09 …

    Et aussi, je rappelle que de gaulle a voulu faire passer cette nation de collabos pour des résistants pour s’affranchir de la tutelle américaine ….

  9. @ Joe
    Comment?
    Tu ne fais pas la différence entre un site pédopédophile et un D’jeuns en train de fumer un pet’ dans l’entrée de son immeuble?
    Le deuxième est un délinquant!!! Voilà… : -))

  10. @ Moi: Le jour où tu te retrouveras en garde à vue parce qu’un mec ne te supportant pas t’aura accusé, tranquillement derrière son ordinateur, de n’importe quoi tu tiendras un autre discours.

    NON à la délation anonyme! Que celui qui a une information ai le courage de se déplacer au commissariat à visage découvert!

    Au secours la France de Vichy revient!

  11. « Et pour réfuter son analogie avec le téléphone, il n’y a pas encore de ligne téléphonique dédiée pour faire de la dénonce que je sache »

    ah bon, et le 17 ???

    je me souviens avoir téléphoné aux flics un soir parce que deux ptits branleurs étaient en train de fracturer une caisse à une rue de chez moi. Si ils se sont fait gauller, peut être que son proprio (un jeune sûrement peu fortuné : 106 avec un A) est bien content que quelqu’un ait balancé. En tout cas, moi, je l’aurais été si un de mes voisins avait fait la même la fois où je me suis fait tapé mon autoriado.

  12. @Jean-Noar :
    le 17 n’est pas une ligne dédiée à la délation, c’est pour les urgences. Si tu vois quelqu’un se faire tabasser en bas de chez toi, j’espère pour lui que tu n’enverras pas un mail mais que tu feras le 17. Si je veux balancer mes voisins parce qu’ils hébergent un sans-papier, je ne suis pas certain d’appeler le 17.

  13. Et vous croyez que ça fonctionnait comment jusqu’à aujourd’hui ? De simples constatations? descendez de votre nuage, la délation à toujours existé et quelque soit le moyen employé, elle existera toujours. Un mail, un coup de fil ou une lettre, c’est la même chose. les moyens évoluent pas les gens….
    Et puis vous faite quoi là? vous dénoncez! C’est pas beau….;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité