Faites-vous plaisir et gagnez de l’argent en espionnant vos voisins

La Grande-Bretagne franchit une nouvelle étape visant à la transformer en Deutsche Demokratische Republik, en s'apprêtant à lancer un "jeu" qui permettra à n'importe quel citoyen de d'observer tous les jours ce qui se passe sur les caméras de surveillance et de recevoir des récompenses.

Le principe est simple: l’entreprise Internet Eyes veut diffuser en streaming les images des caméras de surveillance des entreprises —ou de quiconque veut bien payer £20 par mois— pour que leurs caméras soient surveillées 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par des humains. Parallèlement, ils recrutent des citoyens qui s’ennuient, des voyeurs, des pervers et autres looseurs qui veulent regarder ces caméras. Ces gens ne paient pas un kopeck. Au lieu de cela, ils peuvent recevoir de l’argent: £1000 pour celui qui signalera le plus de délits commis devant les caméras.

Les observateurs —qui surveilleront quatre caméras à la fois— peuvent signaler un délit en temps réel via une page web qui enverra une capture d’image de la caméra au propriétaire par SMS. Cependant, les surveillants ne connaîtront pas la localisation des caméras, qui changera toutes les dix minutes.

Cela va sans dire, les défenseurs des libertés individuelles protestent contre le concept. Protestez autant que vous voudrez, mais il semble que ce truc va devenir réalité. Pour vous donner une idée de l’ampleur que pourrait prendre cette vidéo-surveillance, la Grande-Bretagne compte une caméra pour quatorze personnes. [IBTimes]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Génial. (oui, Retrack, fais gaffe hein ^^)
    Y’en a qui vont engager leurs potes pour commettre des délits bien cagoulés et partager ensuite le butin… quoique si la localisation des caméras est inconnue, ça va être dur…

  2. Peut être qu’Orwell avait le pouvoir de voir dans l’avenir.. ou peut être que la politique du Royaume Uni utilise 1984 comme Bible.

    Le résultat va être certainement catastrophique pour la vie privée.
    C’est pitoyable.

  3. 1000 GBP c’est rien d’autant qu’il s’agit d’un concours.
    Que se passe-t-il si le voyeur reconnaît un proche genre sa femme qui pénètre dans un hôtel ?
    Db

  4. @Ahmed : Tu sais qu’au départ Orwell voulait appeler son roman 1948, et y dénonçait le totalitarisme du Royaume Uni de l’époque. C’est son éditeur qui a eu peur que la critique soit trop « visible » et donc Orwell a juste inversé les 2 derniers chiffres du titre.
    Comme quoi il n’était pas visionnaire du tout :-)

  5. Si les caméras sont publiques (dans la rue, le métro ou ailleurs), je ne vois pas le problème: si tu n’as rien à te reprocher, tu t’en fous. Et si ça peut permettre de rémunérer des gens tout en assurant la sécurité des autres, encore mieux.

    Effectivement, dès qu’on rentre dans la sphère du privé, genre à la maison, ça devient plus problématique… D’un autre côté, c’est un choix que tu fais de te laisser surveiller par des inconnus, donc à toi de voir…

  6. Je propose qu’on installe des camera pour surveiller ceux qui surveillent les cameras, et pour être sûre, mettre des cams qui surveillent ceux qui surveillent ceux qui surveillent, et des cams pour surv…..

  7. Dormez tranquillement, vos voisins veillent !

    @Alekzandre : Si ca ne te gênes pas d’être filmé (ou surveillé) dès que tu sors de chez toi, si ca ne te déranges pas de cautionner ce vieux système de délation ( cf gouvernement de Vichy), si tu es en accord avec cette politique sécuritaire, tu es surement un personnage bien flippant …

    La vie privée ne se limite a sa maison (enfin j’espère)

  8. @Lepticur: ça ne me dérange pas d’être filmé, je le suis au quotidien lorsque je prends le métro, je n’en fais pas un drame… Et je ne vois pas le rapport avec le système de délation du gouvernement de Vichy: entre dénoncer une personne qui n’a rien à se reprocher uniquement sur des critères ethniques ou religieux, ce que je condamne évidemment, et reporter à la police un criminel, excuse moi de faire une différence…

    Certes, j’y suis allé un peu violemment, car personne ne prenait le parti que j’ai défendu. Il va de soi que ça me ferait chier d’être épié en permanence. Mais j’imagine que ce système est avant tout destiné aux lieux tels que les gares, grands centres commerciaux et compagnie.

    Désolé si je t’ai fait peur en tout cas :-)

  9. @Alekzandre

    Le problème que j’observe ici est le faite (d’après ce que j’ai compris) que les caméras sont parfaitement dissimulées un peu partout.

    Je ne suis pas paranoïaque c’est surtout le gouvernement qui a des choses a se reprocher qui est bien parano. La maladie en elle même atteint l’individu, mais quand il s’agit d’échelle nationale, ce n’est plus une maladie, mais une quête désespérée du pouvoir pour le pouvoir.

    Un ami m’a raconté qu’il a fait installer des caméras dans son restaurant, après il est passés au micros dans sa cuisine, et ça a été très dur pour lui de décrocher après cela, car la surveillance incite a surveiller encore plus, et ainsi désirer tout savoir de ce qui se dit dans notre dos.

    La politique de la peur constante et de la création d’ennemis imaginaires ou pas, pour justifier la surveillance massive est le résultat de la politique moderne, et le jour ou « l’ennemi » inventera des tactiques pour s’infiltrer dans nos maisons. l’état nous obligera a être surveillés au moyen de caméras installées dans nos maisons et dans la rue avec des micro-drones survolant nos épaules ?

    Je suis pleinement convaincu, que la surveillance cache derrière elle le désir de conserver un système politique et économique bien « pourris » qui craint d’être changé par les mains du peuple contre un système plus juste.

    Pour ma part je ne vis même pas en Europe, je suis dans un pays du tiers monde, et les méthodes de surveillance sont moins technologiques, mais elles restent tout de même efficaces surtout pour un petit pays comme le mien.

    @retrack

    Merci pour l’info ! Je voulais aussi l’identifier comme visionnaire, car il a abordé le coté technologique de la surveillance, enfin le coté qui n’existait pas quand il a écrit son livre 😉

  10. Excellent le : « Si j’ai rien à ne me reprocher … »

    Voilà qui augure le monde de demain : un monde imbécile qui va revoir la dictature à nos portes !

    Cela me fait penser à l’adn pour les délinquants sexuels … aujourdh’ui, tu fauche une tige ogm et on te fiche … pour demain, dès que le système sera bien installé ..
    Un autre exemple : certains juifs en voyant brûle rle reichtag pensaient qu’ils n’avaient rien à se reprocher .. on connaît la suite …

  11. Moi j’ai eu une Idée encore plus tordu que ça avec les caméras, pour faire gagner de l’argent aux délateurs. Le seul problème c’est qu’à moi ça ne va rien me rapporter. A un moment je pensais donner l’idée à sarkosy qui je suis sur ce ferait un plaisir de l’appliquer, mais comme ça pourrait se retourner contre moi, je vais attendre de quitter le pays, pour vous…;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité