Les scientifiques français sont formels : les ondes électromagnétiques sont nocives… ou pas…

L'agence française de sécurité sanitaire et de l’environnement (AFSSET) devrait changer de nom et s’appeler l’agence normande* de sécurité sanitaire (ANSSET). Après avoir parcouru 3.500 écrits scientifiques sur les ondes électromagnétiques, en avoir retenu 1.000 pour les étudier à fond, et établi eux-mêmes des mesures, les chercheurs de AFSSET se sont forgés un avis qui ne supporte aucune contradiction et qui dit en gros :


On est gros jean comme devant.

Oui, ils n’en savent rien. Que dalle. Mais on ne peut pas leur en vouloir. Chaque fois qu’ils trouvaient une étude avec une méthodologie fiable qui concluait sur la dangerosité des ondes, ils en trouvaient une autre tout aussi fiable qui disait le contraire. Par exemple, 2 études montraient que les ondes électromagnétiques avaient un effet sur le débit sanguin cérébral chez l’homme, mais 17 autres études ne trouvaient pas d’effet.

Du coup, dans le doute, c’est encore la précaution qui prévaut. Surtout sur le long terme. Leur conclusion est : il n’y a pas de preuves suffisantes de la dangerosité des ondes électromagnétiques mais il vaut mieux être prudent et limiter au maximum notre exposition… Vous voyez, une réponse de normand. [AFP via ITespresso]
* Je n’ai rien contre les normands. J’utilise juste une expression populaire.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ces ondes électromagnétiques sont les mêmes que celles utilisées dans un four à micro-ondes. Celui-ci a une puissance de 1000 ou 2000 Watts (par exemple) et est blindé, a plusieurs mètres de nous.
    Les portables, c’est 1 watt (Bouygues) ou 2 watts, non blindés, à qq millimètres de notre cerveau.
    Il est évident, mais non « reconnu » (surtout par les études innombrables financées, officiellement ou pas, par les opérateurs) que ces ondes ont un effet sur l’organisme, comme toutes les ondes d’ailleurs.
    Comme pour l’amiante, le pétrole, la chimie, la pollution et toutes les autres saloperies inventées par « les abrutis du 20è siècle », il faudra attendre 2 générations et la sénilité de ces salopards qui diront encore « on ne savait pas ».
    Moi, je me saigne chaque mois pour que Greenpeace et WWF fasse qq chose à ma place, avec mes 20 € …

  2. Comme pour l’amiante, le pétrole, la chimie, la pollution et toutes les autres saloperies inventées par « les abrutis du 20è siècle »
    En tout cas, ces salopards te rendent bien service tous les jours … D’ailleurs ne serait tu pas sur un ordinateur en ce moment ?/

  3. Bien sûr No-exit.
    Mais le plastique qui le compose aurait pu être fait à base d’amidon de pomme de terre ou de maïs.
    Toutes les techniques pourries pourraient … ne pas l’être.
    Mais les lobbies (essentiellement pétroliers) rachètent, dissimulent et font disparaître toutes les techniques qui pourraient leur nuire.

  4. Je sais pas si vous en avez quelque chose à foutre, mais je vous donne mon avis :

    Etant donné qu’il faut bien mourir de quelque chose, je trouve, personnellement, qu’un cancer du cerveau à 65 ans est une mort fantastique plutôt que de devenir un vieux con sénile qui se fait chier jour et nuit dans un EMS…

    Maintenant, il serait intéressant de savoir si le cancer viendra à 65 ans ou à 40 ans et aussi, bien sûr, s’il viendra.

    Dieu seul le sait et, par conséquent, le véritable problème est : « Dieu existe-t-il ? »

    Sur ce, bonne nuit !

  5. Navré, c’est de nouveau moi…

    J’ai oublié de dire dans mon précédent message que je trouvais l’image ainsi que le ton accompagnant cette publication vraiment très amusants.

  6. Fréquences GSM : 800 à 1900 Mhz selon les pays, soit 0,8 à 1,9 Ghz

    Les micro-ondes ont des longueurs d’onde approximativement dans la gamme de 30 centimètres (1 GHz) à 1 millimètre (300 GHz) ; toutefois, les limites entre l’infrarouge lointain, les micro-ondes et les ondes radio UHF sont assez arbitraires et varient selon le champ d’étude.
    Les micro-ondes couvrent la fin des UHF (de 1 GHz à 3 GHz), les SHF (de 3 GHz à 30 GHz) et les EHF (de 30 GHz à 300 GHz).
    (WIKIPEDIA)

    Les fréquences GSM sont bien des micro-ondes.

  7. Malheureusement, c’est absolument vrai. Les téléphones portables utlisent des micro-ondes! voir par exemple ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Micro-onde

    ou encore ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Four_%C3%A0_micro-ondes
    et les comparaisons entre les ondes du four et celle des GSM, notamment :
    « Le niveau de fuite maximal toléré (d’un four) par les normes est de 5 mW/cm² mesuré à 5 cm, soit le même niveau qu’un téléphone GSM de 2 W[Où ?].

    Une étude suisse[1] donne quelques éléments : four usagé 0,41 mW/cm² soit 10 fois moins qu’un mobile GSM, pour les fours neufs et la majorité des fours usagés le rayonnement est inférieur à celui d’une connexion Wifi. »

    On garde soouvent le téléphone toute la journée dans le pantalon, bien à coté des testicules. Ce dernier recherchant un emetteur toutes les 30 secondes… C’est bien pratique mais serait rassuré de rester assis sur un four à micro ondes en fonctionnement pendant tooute une journée ?

  8. Alors, quelques précisions, si je me rappelle bien de mes cours de physique…

    Le simple fait que ce soit des micro-ondes n’a pas forcément d’incidence.

    Ce qu’il faut regarder, c’est leur fréquence (2,4 GHz pour un four micro-onde) et la caractéristique d’absorption d’énergie électromagnétique des tissus humains à cette fréquence.

    La fréquence de fonctionnement des fours micro-ondes a été choisie précisément parce que l’eau, les sucres et la graisses absorbent particulièrement bien le rayonnement électromagnétique à cette fréquence.

    Pour les télécommunications, on essaie d’éviter, pour des raisons de sécurité évidentes, mais aussi parce que si on utilisait les mêmes fréquences, bah avec l’humidité contenue dans l’air les stations émettrices serviraient pas à grand chose à par réchauffer l’atmosphère… Mauvais pour le réchauffement climatique ça en plus… 😉
    C’est pour ça qu’on utilise plutôt la bande 0,8 – 1,9 MHz, le taux d’absorption est moins important.

    Voilà, j’espère avoir été clair. Ne croyez cependant pas que je suis un ignoble lobbyiste d’Orange et consort :p je suis d’ailleurs un chaud partisan du principe de précaution et à la recommandation de Kiwi concernant les kits mains-libres, je rajouterai : « évitez de garder votre téléphone dans la poche de votre jean », ce serait con de devenir stérile à cause de ça, on sait jamais…

  9. Pour mieux connaitre la question, cherchez quelques articles du Professeur Jean-François Vieil, expert de la questions des ondes éléctromagnétiques et de leurs effets, qui est d’ailleurs d’origine normande. Vous pourrez aussi trouver diverses interventions radio et télé, où il arrive très bien dans le temps qui lui est imparti à faire passer le bon message : en science on ne peut jamais avoir de certitude d’un effet de quelque chose, on peut juste montrer que quelque chose n’a pas d’effet. Ce n’est évidemment pas le cas des ondes.
    Il explique aussi pourquoi grâce au lobbying quand une étude sort pour montrer un effet nocif, les industriels arrivent à en sortir 100 montrant qu’il n’y a pas d’effet. Une histoire d’argent…

  10. Est ce que vous pensez que tous ces suicides chez Orange ont un lien avec cette étude ?
    On aurait empêché de parler qqn ?
    Pourquoi toutes ces pressions ?
    POURQUOI?

  11. @ -do_ob-: c’est un complot censuresque des francs maçons juifs

    @MYMY: 42, et la réponse D

    je suis mort de rire que le simple mot « micro ondes » foute la trouille à tout le monde.

    bah ué , c’est des microondes. quel coup de pas pot, ces pauvres ondes, elles ont la mauvaise longueur, elles sont micros.

    Sinon moi je serais vous je ferais super gaffe à la pollution au monoxyde de dihydrogène, personne n’en parle mais c’est extrêmement dangereux, bien plus que la radioélectricité ou les kèmtrèilse.

  12. les micro ondes sont nocives… à fortes doses… comme les écouteurs du baladeur… faut pas les mettre à fond pendant 3 jours.
    Un peu de bon sens et vous survivrez !
    Toutefois je dois dire avoir vu une étude dans laquelle on arrosait deux plantes : l’une avec de l’eau « normale » et l’autre avec cette même eau mais passée au micro ondes. (et on attend qu’elle refroidisse bien sur sinon aucun intérêt…)
    Il se trouve que la plante arrosée avec l’eau passée au micro ondes crève au bout d’un laps de temps pas très élevé.

  13. En gros, si les GSM utilisent des micro-ondes alors on est entrain de cuir la planète !

    La voila la principale cause du réchauffement planétaire !

  14. l’important quand on choisi un téléphone est de préférer un DAS bas: max cee=2 w/kg
    ex parmis d’autres
    HTC 9500, 0.51 w/kg
    blackberry: 1.0 w/kg
    iphone 1.57 w/kg

  15. Les protocoles de transmission sans fil pour réseaux locaux tels que Wi-Fi, bluetooth, DECT emploient également des micro-ondes dans la bande de 2,4 et 1,9 gigahertz respectivement, bien que quelques variantes emploient une bande de 5 gigahertz pour la communication.

    Un four à micro-ondes utilise un magnétron comme générateur de micro-ondes à une fréquence approximative de 2,4 gigahertz afin de chauffer les aliments. Les fours micro-ondes domestiques ont fait leur apparition depuis les années 1980 dans les foyers et sont répandus aujourd’hui par centaines de millions dans le monde.

    Je me souviens avoir fait le test du GSM ds les fours à micro-onde d’un Darty. Résultat ds 9 fours sur 10 il capte encore le réseau et sonne encore. Sous 200€ c’est du gruyère. Cage à faraday mon c….
    Chez moi à chaque fois que je lançais le four et que je regardais la TV sur la freebox HD reliée en Wifi j’avais des artefacts et c’était inregardable.
    Et pourtant si on met un verre d’eau juste à côté de son four il bout pas non plus.

  16. Erreur de frappe: 2,45 Ghz un four à micro onde (c’est ecrit sur le mien, pas 2.5.)
    bluetooth, comme le wifi 2,4 ghz et à 2,4 ghz , l’eau n’entre pas en ebullition, dieu merci.

    après, quelles molécules résonne à 2,4 ghz? aucune idée.

  17. la fréquence du magnétron d’un four c’est pas de l’à peu prèt! c’est 2.45!
    en tout cas dans un four de marque!
    et, donc la seule fréquence à filtrer par un four est le 2,45 ghz, pour une question de sécurité. (taille des trou de la grille de la porte)

    filtrer le 2,4 ghz c’est donc du luxe: le téléphone passe, d’autant plus qu’ils sont tri voir quadribande.

  18. « Toutefois je dois dire avoir vu une étude dans laquelle on arrosait deux plantes : l’une avec de l’eau « normale » et l’autre avec cette même eau mais passée au micro ondes. (et on attend qu’elle refroidisse bien sur sinon aucun intérêt…)
    Il se trouve que la plante arrosée avec l’eau passée au micro ondes crève au bout d’un laps de temps pas très élevé. »

    ce qui aurait été plus intelligent c’est de comparer l’eau chauffée au micro onde avec de l’eau chauffée dans une casserole.
    Un facteur entre en jeu c’est le fait qu’elle soit chauffée, tuant donc de la même manière des micro organisme.
    A priori le test n’a aucune valeur. Je ne suis pas scientifique, mais j’ai un peu de bon sens…

  19. Il n’y a pas de preuves suffisantes de la dangerosité des :

    – écrans LCD
    – ampoules à économie d’energie
    -…

    mais il vaut mieux être prudent et limiter au maximum notre exposition…

    On ne sait jamais! J’ai entendu parler d’un mec qui connait un gars dont le grand père avait un ami…mort d’un cancer et qui avait un écran lcd et utilisait des ampoules à économie d’energie!

  20. Évidemment, les manipulations d’intérêts commerciaux existent bien au niveau des conclusions des recherches non réellement indépendantes (contrairement au Criirem par exemple). Et quant aux preuves, les modes de vie sont si complexes et exposés à toutes sortes d' »agressions » technologiques et, les réactions des organismes étant disparates, il reste difficile de les rendre évidentes.
    Pour autant, les ondes électro-magnétiques émises par les téléphones portables sont les plus nocives en fonction du DAS et des bandes d’émission de 900 et 1800 MHz. Ceux et celles qui vivent ou travaillent sous le champ d’antennes-relais comportant ces bandes (les plus anciennes) sont les plus exposés. Si on ajoute les 3G+ (un progrès utile en terme d’émissions) et les technologies GPRS, EDGE et Wifi (qui génèrent un grave problème de pollution passive aux risques certains, mais comme pour tout on attend drames et maladies collectives, et on peut attendre encore 10 ans vu le temps d’apparition d’un cancer), ça multiplie les sources d’émission et, au niveau des antennes émettrices, les problèmes pour les riverains les plus exposés. Mieux vaut avoir un télépone qui passe par la 3G mais le problème numéro 1 c’est la façon de téléphoner, qui devrait de faire ou en mains-libres à une distance d’au moins 10 cm (même à 4cm ça diminue nettement les ondes reçues), en fait il faudrait dans l’idéal 30 cm à… 1m, ou alors avec une oreillette, mais dans ce cas il ne faut pas non plus garder le portable dans la poche ou près de l’entre-jambes.
    En tous cas, le pire c’est de téléphoner en transports, métro compris (malgré des antennes moins puissantes dans les villes au réseau dense). Les gens qui téléphonent dans le métro (sauf appel d’urgence, ce qui est rarement le cas!) n’ont pas conscience qu’ils polluent leurs voisins-voisines quand ils sont à moins d’un mètre de quelqu’un. Si ce n’était que leurs discussions à haute voix agaçantes… En effet, les ondes en V/m (volts par mètre) émettent des pics lors du déplacement, des pics bien plus élevés que ceux émis en position fixe lors du démarrage de l’appel (c’est pourquoi il ne faudrait pas répondre la première seconde le portable contre l’oreille puisqu’il y a un pic correspondant à la réception d’antenne relais)… Et il ne faut pas non plus appeler le portable collé contre le cerveau, non, il vaut mieux attendre le tout début de la communication. Donc à quand les portables interdits dans le transports en commun à moins d’un mètre d’une autre personne et en voiture en présence d’enfants mineurs? C’est bien de la pollution passive (comme le tabac ou la voiture), mais quand même facilement évitable.

    Pour les écrans LCD d’une certaine taille, type télé, la distance de visionnage tolérée est plus courte qu’avec un écran cathodique donc y a moins de risque c’est certain (sans rester trop longtemps tout devant).

    Et si, les ampoules basse consommation sont dangereuses à moins de deux mètres et encore plus à moins de un mètre si on les utilise pour rester à côté (bureau, lecture, canapé…) Le danger existe surtout à moins de 60 cm, ça a été reconnu par le Criirem et d’autres organisme scientifiques, mais sans l’aval de l’Ademe, sur laquelle les politiques engagées (qui viennent d’interdire la production des bonnes vieilles ‘ampoules à filaments, qui soit dégagent de la chaleur mais sont sans risque aucun et ne contiennet pas de résidus de mercure) font pression pour vendre leurs saletés d’ampoules basse conso.

  21. aller sur cartoradio.fr pour connaître les antennes disposées près de chez vous et les mesures effectuées éventuelles (ou demander à en faire en cas de doute, spécialement si une antenne GSM 800/900 est proche). Au-delà de 0,6V/m, on est en droit d’être craintif d’une expo à risques. Mais il faut savoir que, même à Paris et couronne, on arrive facilement, à proximité d’antennes-relais, à 6V/m voire plus de 10 V/m (Halles) en continu, d’où catastrophe sanitaire à retardement au niveau des cancers et leucémies (ça ^peut mettre des dizaines d’années à se révéler! On verra en 2020…), pour lesquels les experts pourront toujours contester le lien de cause à effet, à moins d’une mobilisation citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité