Ne vous emballez pas trop à propos des prêts de livres électroniques sur Nook

L'une de nos fonctionnalités favorites du livre électronique Nook de Barnes & Noble, le "prêt" de livre pendant 14 jours, est soudain devenue moins alléchante, maintenant que nous connaissons les conditions précises du processus de prêt.

Le prêt de livres électroniques semblait presque trop beau pour être vrai. Nous connaissions cette limitation du prêt à 14 jours, mais nous aurions pu espérer une possibilité de renouvellement, comme dans une bibliothèque. Mais non.

De plus, les éditeurs ont le droit de refuser que la fonctionnalité de prêt soit activée pour leurs ouvrages (et les éditeurs de livres sont à peu près aussi ouverts que les maisons de disques), donc les espoirs de voir cette pratique se généraliser semblent d’un seul coup beaucoup plus limités.

Ajoutez à cela que vous ne pouvez prêter un livre qu’une seule fois en tout et pour tout. Et comme si cela ne suffisait pas, lorsque vous le prêtez, vous ne pouvez pas le lire. C’est certes le cas avec un livre physique, mais CE NE SONT PAS DES LIVRES PHYSIQUES. On aurait aimé pouvoir profiter des avantages du numérique!

C’est donc un peu décevant, mais en même temps, nous avions peut-être fondé un peu trop d’espoir dans cette fonctionnalité de prêt. Peut-être dans une génération ou deux les choses auront-elles suffisamment évolué? [MobileRead, merci Gideon!]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bon bah ils ont encore raté une chance d’avoir mon argent, j’attendrai l’ebook open source, et j’irai dl des pdf sur le web. C’est triste.

  2. @yoland : +10 pour le commentaire sur le manque de modèle eco. Moi je parie qu’Apple va en trouver un dans qq mois…
    @olivierGE : amis de la culture, bonsoir ! Moi perso si les eBook permettent aux gens de lire plus, je vote pour ! Trouver lamentable de devoir attendre cela pour se mettre a lire est un peu stérile, nan ?

  3. @Mickael: j’ai pas dit « lamentable », j’ai dit « triste »…. non?

    je ne trouve pas ca « lamentable », bien que ca ne me plaise pas, l' »électronisation »…c’est dans l’ère du temps et ca a ses avantages et inconvénients.

    Par contre, je trouve très certainement cela « triste », de mon point de vue qui aime le livre physique.. De la même manière que je trouve « triste » la disparition de n’importe quel autre support physique comme le vynil, le CD, le DVD qui vont de pair avec un certains nombre de valeurs..

    c’est plus clair là?

  4. @OlivierGE : Il me semble que l’enjeu culturel dépasse l’opposition livres/supports traditionnels vs electronic device. Le bottom line est que si qq lit Montesquieu sur son e-book, ça vaut largement la même chose qu’un bon vieux Pleiade. Le fond prime nécessairement sur la forme. Et c’est bien le plus important. A contrario, si la forme (e-book) permet a des personnes réticentes de lire plus en jouant sur leur fibre geek : win win situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité