Geocities est mort, vive Geocities

C'est aujourd'hui le jour J: Yahoo a officiellement occis Geocities, le service d'hébergement gratuit qui fut un jour incontournable.Avec la disparition de Geocities, ce sont des milliers des pages web les plus horribles et les moins mises à jour de l'internet qui disparaissent dans le cosmos électronique. Merci d'observer une minute de silence. [ComputerWorld via Daily What]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui c’est triste, car c’est une page du web qui nous quitte. Le site de Roger fan de tuning ou le site de pêche à la mouche de Daniel ! Ces sites ont participé à faire grandir l’internet alors merci à eux :-)

  2. Et bientôt y aura-t-il aussi MySpace? car je trouve aussi naze que Geocities….
    et après y aura Facebook… parce que ça va bientôt aussi devenir naze…
    C’est qui ensuite sur la liste,..? Google wave?
    Bon… j’oublie plein de monde! Mais Geocities, tout le monde se souvient!

  3. « Avec la disparition de Geocities, ce sont des milliers des pages web les plus horribles et les moins mises à jour de l’internet qui disparaissent dans le cosmos électronique. »

    Les plus horribles je sais pas…
    Vous oubliez pas les skyblog non ? Avec les jolis gif animés et « laché vo com’s »

  4. J’y ai fais des pages affreuses dont je n’arrivait plus à modifier faute d’e-mail plus valide et de mot de passe oublié, pour ça je suis content, mais c’est quand même toute une page de l’internet qui disparait, peut être des millions d’heures de travail.Je trouve ça vraiment dommage.
    Avec le prix de la place de stockage, je ne comprends pas qu’on soie obligé de détruire un truc pareil. Même si c’est moche, c’est comme détruire une ouvre conçue par des milliers de personnes qui daterai du début de l’humanité, pour construire un parking à la place.

    Dommage.

  5. internet n’est pas fait pour préserver des monuments qui tombent en ruines il est fait pour bâtir des maisons en carton qui pourriront feront de la bonne terre fertile lors de leur décomposition finiront par sédimenter et former une roche solide pour les fondations de nouvelles maisons en carton

  6. J’ai cru, en voyant le titre qu’il y avait un successeur à Geocities, alors qu’il n’en est rien…
    histoire de faire mon râleur du mardi matin : l’expression « Le … est mort, vive le … » célèbre le successeur et non le défunt !

    blague à part : qui visitait encore ces pages ?? et notre ami google a du tout sauvegarder non ?

  7. Vraiment, c’est toute une epoque qui s’en va, ça me rappellel mes premiers contact avec l’Internet, maintenant vous dites que c’est moche le design, moi je trouve ça »kitch », je suis sur que dans quelques années les gens cont retrourner vers la fameuses « page perso »

    PS: en fait multimania, il devient quoi?

    Hommages à Geocities
    (mettre une minute de silence ici)

  8. La diversité se meurt sur internet. Demain plus que 10 gros sites à la myspace avec des milliards d’utilisateurs parlant de leur « page perso » en parlant de leur profil (je le vis déjà dans mon entourage, ça me fait sourire).

    Toutes ces pages étaient moches oui mais toutes différentes. A l’époque, on pouvait vraiment parler de page perso, pas de profils skyblog standardisés et colorisés à son gout…

    Qui prend la peine aujourd’hui de créer un vrai site perso qui sort de ça? Tellement plus simple de créer un profil sur ses grosse machines a gaz à la myspace. Non à l’uniformisation.

    Voila, coup de gueule du jour que certain ne comprendront pas (et oui je suis un vieux con 😮 )

  9. Se réjouir de la disparition des pages de Géocities parce qu’elles sont « moches », c’est du délire ! Quid du contenu ?
    Je sais bien que nous vivons une époque ou la forme compte infiniment plus que le fonds, mais tout de même, en exagérant c’est un peu comme si on devait supprimer « Notre Dame de Paris » de Victor Hugo, parce qu’il existe « Le Bossu de Notre Dame » de Walt Disney et que dans celui-là, au moins, c’est en couleur, ça bouge et il y a de la musique (**)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité