Les nouveaux soutien-gorges Cup&Up ne sont pas à ranger au rayon lingerie

Les nouveaux soutien-gorges Cup&Up sont à intégrer dans... votre corps. Ce sont les premiers soutien-gorges implantés. C'est certains que vos seins auront l'air parfaits, même une fois déshabillée, mais est-ce que cela en vaut l'intervention chirurgicale ?

Selon les tests effectués sur les cochons, l’intervention est sûre et ne crée pas de dommage interne durable. Mais en y repensant, ce n’est pas si loin que cela des implants mammaires et donc en définitive, je pense que ce concept va sans doute marcher. On attendra tout de même que les tests sur les cochons soient finis. Mais au fait, les cochons ont des seins ? [Isreal21c via MedGadget]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le concept est pas con, mais un soutien gorge ne sert pas qu’a « soutenir », il cache aussi.
    Donc ça va pas marcher, car il faudrait quand même en mettre un, ou alors au revoir les petites tenu.

  2. TheDeadMan >
    Tu te trompes complètement…
    De nos jours les filles cherchent à mettre de moins en moins de tissus sur leur corps.
    Et je peux te dire que ce genre de truc marchera vraiment bien…
    Pas chez toutes les femmes, mais celles qui aiment montrer leur corps oui…
    La pudeur c’est quelque chose qui se perd.

  3. « Le concept est pas con, mais un soutien gorge ne sert pas qu’a « soutenir », il cache aussi. »
    C’est si mal que ça si on n’en met pas? Ce n’est pas toutes les filles qui pensent ça :)

  4. Bonjour

    Et une fois de plus on a sacrifié des animaux pour l » science » :-(
    Si certaines veulent « porter » ces conneries qu’elles soient les cobayes.
    Qu’on utilise des animaux pour des tests qui servent vraiment les malades cela peut se comprendre (c’est discutable) mais pour le confort de quelques écervelées !!!! :-(
    Des personnes se disant « chercheurs » cautionnent ces pratiques ???
    Ce sont des affairistes, pas des chercheurs.
    Qu’ils fassent le serment du CAC40 et pas d’Hippocrate.

    Les vrais chercheurs doivent se retourner dans leur tombe.
    Et je ne parle pas de ceux qui rament en France et ailleurs pour trouver des financements à la hauteur de leurs découverte.

    ASSEZ !!!
    Nous perdons la raison.

    A+

    Olivier

  5. T’en fais pas Olivier, les cochons ont fini au boucher du coin après ça, histoire de récupérer ce qui était récupérable, aucune bonne viande n’a été gâchée.

  6. Olivier a raison c’est scandaleux!
    A quoi ca sert que la race humaine respecte autant les animaux si ca doit etre pour que des chercheurs sans vergogne osent les utiliser!
    Ah on me dit dans l’oreillette qu’on parque des animaux pour les faire engrosser et les transformer en steack, et ce dans des proportions gargantuesque. On me dit egalement aussi que les dits animaux ne voient pas le moindre espace vert et ne connaissent pas la moindre minute de liberté.

    Bon ben autant pour moi, alors, j’ai rien dit, finir entre les mains d’un chercheur me parait un sort bien enviable pour un cochon.

  7. Le résultat sera sûrement très joli à voir. Que quelques femmes fassent le saut, les autres suivront, quand elles verront l’effet produit…

    Quand à l’étude de bio-compatibilté sur les cochons, elle pourra servir aussi pour d’autres usages de la chirurgie, peut-être pour ceux qui souffrent de descentes d’organes par exemple quand on a eu beaucoup d’enfants tout en étant en surpoids.

    … Si vous lisez les liens proposés, vous verrez que l’objectif est aussi de permettre des interventions sur les seins moins invasives et moins risquées. Des tests sont à encore faire, sur les humaines à présent…

  8. Bonjour

    @Longi
    Je ne suis pas certain que les cochons victimes de la « recherche » soient autorisés à finir dans nos assiettes !!!
    Et je ne l’espère pas.
    Déjà qu’en temps normal ils sont gavés de saloperies, j’imagine la quantité de produits injectée dans chaque bestiole :-(
    Ça fait peur.
    Donc s’ils ne finissent pas à la boucherie on peut dire que c’est du gaspillage d’êtres vivants…

    Et quand je lis:
    « Quand à l’étude de bio-compatibilté sur les cochons, elle pourra servir aussi pour d’autres usages de la chirurgie, peut-être pour ceux qui souffrent de descentes d’organes par exemple quand on a eu beaucoup d’enfants tout en étant en surpoids. »
    Je dis que ce n’est pas aux animaux d’assumer les conneries des humains !!!
    Si on « s’amuse » à faire 10 gamins alors que son corps ne le permet pas il faut assumer.

    A+

    Olivier

  9. On lance des debats sur un tas de sujets, mais on ne pose pas LA question essentielle!
    Au touché, qu’est ce que ça donne???
    parce que certe c’est pratique, on a plus à s’enquiquiner à se contraindre le corps tout les jours pour ressembler à quelque chose et en plus c’est joli, mais pour que ca soutienne efficacement la poitrine, il faut bien que ce soit un minimum rigide, alors à patouiller ça doit tout de suite etre vachement moins sympa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité