La lente agonie d’AOL se poursuit

AOL a expliqué à ses investisseurs avoir provisionné 200 millions de dollars pour se séparer d'un tiers de ses effectifs.

L’entreprise espère le départ volontaire de 2.500 personnes. Tout ceci est destiné à économiser environ 300 millions de dollars sur les 1,8 milliards de dollars de dépenses opérationnelles annuelle. Leur client de messagerie instantanée, ICQ, est également à vendre, et Mapquest pourrait être le suivant.

Comme d’habitude, nous sommes même surpris qu’AOL existe encore. Ceux d’entre vous qui ont démarré leur aventure sur internet avec le fournisseur d’accès américain (« tu ne sais pas cliquer! ») peuvent se préparer à verser une petite larme. [Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi non plus je ne savais pas qu’AOL existait encore… Je me rappelle autrefois, dans les temps anciens d’Internet, où ils inondaient les boites aux lettres avec leurs CD publicitaires…

  2. oui enfin… respect qd meme… cest l’un des premiers à avoir pris le risque de lancer de l’internet 56K illimité, meme si tout etait un peu encombrés par succes rencontré.

  3. Mouaih… avec un autre nom, ils auraient peut-être rencontré un peu plus de succès au niveau international, non ? Pour ma part, j’ai toujours refusé de m’abonner à une entreprise qui s’appelle America On Line !!

  4. Sauf que leur système était, est et reste propriétaire. Microsoft joue aussi à ce jeu là mais y mélange un peu de linux pour durer un peu plus longtemps.

  5. Gogo tu as raison ! Microsoft est démoniaque, et leur marketing redoutable : Tout voler à Apple, truster 95% du marché mondial, le tout avec des produits médiocres et non finalisés.
    Respect.
    Méfiance.

  6. Ouais bof … ICQ, c’était bien … j’y étais même … puis AOL a racheté ICQ … et l’a étouffé.
    Résultat ? MSN est devenu populaire.
    Un bel exemple de bétise AOL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité