Tout ce que vous devez savoir à propos de Chrome OS

Jusqu'à hier, Chrome OS de Google n'était qu'un concept dans le vent. Nous savons maintenant exactement ce qu'il en est, et comment il fonctionne:

Google a beaucoup insisté sur le fait que la présentation d’hier n’était pas un lancement. Celui-ci aura lieu dans un an. Ils ont expliqué en quoi Chrome OS était différent de ce qui existe actuellement sur le marché.

Google Chrome OS est un système d’exploitation open source léger. Initialement destiné aux netbooks, sa particularité résidence dans le fait que « la plupart de l’expérience utilisateur a lieu sur le web ».

C’est juste un navigateur: cela signifie que tout sera basé sur des services web pré-existants comme Gmail, Google Docs, etc. Il n’y aura aucune appli locale, seulement des applis web. Rien n’est installé ou updaté. Sérieusement.

Il ne fait tourner que des applis web: Chrome OS intègrera les applis web au coeur du système d’exploitation, de sorte qu’elle se comporteront plus comme des applis natives que comme des applis web.

Comment, exactement?: Avec le HTML 5. C’est la prochaine version version du HTML, qui confère au navigateur un meilleur accès aux ressources locales.

Chrome est Chrome: L’expérience utilisateur avec Chrome OS sera essentiellement similaire à l’expérience avec le navigateur Chrome. Techniquement, Chrome OS est un système d’exploitation basé sur Linux, mais vous n’aurez pas à installer de fichiers binaires Linux comme avec Ubuntu ou d’autres distributions Linux. Toute « appli » fonctionnera au sein du navigateur. Chrome OS est donc une nouvelle version de Chrome.

• Ainsi que vous l’avez probablement deviné, il est super léger. Il démarre en quelques secondes, et charge directement le navigateur.

Vous devrez acheter un appareil pour Chrome: même si vous pourrez probablement l’installer sur votre machine actuelle, vous pourrez à l’avenir acheter du matériel approuvé par Google, soit composant par composant, soit pré-assemblé. Ils travaillent déjà sur des designs de référence.

• Pour l’instant, il est destiné aux netbooks. Il n’est pas destiné aux machines de bureau, et la première génération de développements matériels Chrome se focalisera sur des machines d’appoints.

Quand et comment sortira-t-il ?
Google est resté vague sur la date: le système d’exploitation sortira l’an prochain, mais le code source du projet est publié maintenant.

Pourquoi est-ce important ?
Avec Chrome OS, Google installe le système d’exploitation intégralement en ligne. L’idée est de rendre le navigateur suffisamment puissant pour rendre le reste du système d’exploitation, et ses applis natives, inutiles.

Le système est plus pur que ce que les gens imaginaient: lorsque Google avait déclaré que Chrome OS sera centré autour du web, la plupart des gens ont supposé que ce sera une distribution Linux légère avec une intégration forte de services web Google. Ce n’est pas cela. C’est un navigateur.

Mais c’est un navigateur qui fait tourner des processus distincts pour chaque onglet et qui aura accès aux ressources locales du système d’exploitation. L’idée est de répliquer la fonctionnalité d’un OS natif tout en conservant le framework léger et ultra-sécurisé d’un client léger.

En d’autres termes, Google ne demande pas aux utilisateurs de changer leurs habitudes, mais essaie de changer la manière dont le système d’exploitation le fait, de manière transparentes pour les utilisateurs.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est bien beau leur histoire de client léger, mais il y a certaines utilisations qui ne peuvent tout simplement pas s’en satisfaire.

    Par exemple, si je veux lire une vidéo HD prise avec mon camescope, c’est leur navigateur qui va s’en charger ?

    Bref, à réserver au marché très restreint de ce qu’on pourrait appeler des « internet readers », des équivalents aux e-books, mais pour consulter des pages web.

  2. D’après Google, il n’y aurait aucun problème à lire une vidéo en local. Le matériel (dont les lecteurs de carte ou les ports usb) est donc accessible via une adresse locale qui permettra d’avoir accès aux ressources disponibles.
    D’autre part, le comparer aux « internet readers » semble complètement ignorer le développement du Saas: désormais, l’ocr, la retouche d’image, la retouche photo, le traitement de texte, le tableur, le client mail, le cms, les bases de données et bien d’autres fonctions sont proposées en saas. Autrement dit, pratiquement tout ce pourquoi on utilise un ordinateur.
    Donc a priori, la montée en puissance d’une telle architecture ne pourra que monter en puissance avec le temps. Google se positionne « modestement » dans l’entrée de gamme, mais Microsoft est bien conscient que le potentiel du produit est virtuellement illimité et qu’il s’agit donc d’un concurrent très sérieux pour l’avenir.
    La simplification du système va permettre d’obtenir les mêmes services sur des appareils beaucoup moins puissant et donc coûteux. Ce sera sans doute le facteur déterminant pour la percée du produit dans le grand public: pour 200€, un netbook plus rapide, plus autonome, moins cher et plus léger…

  3. Mouais bof, c’est trop limité. Dans quelques années les netbooks auront sufffisament de puissance pour faire autre chose que du web, et un OS style Windows, Linux ou Mac OS X sera plus pertinent que Google OS.

  4. @kiwi Aujourd’hui, nos machines sont capable de démarrer Windows 3.1 en une poignée de secondes et d’y lancer une centaine d’applications sans broncher… Pourtant, malgré leur montée en puissance depuis les année 90, nos PC ne sont toujours pas capable de démarrer le dernier OS en date en moins de 5 secondes, pas plus qu’elle ne peuvent faire tourner une multitudes de gros logiciels sans broncher…
    Mon petit doigt me dit que dans quelques année nos netbook seront certes, beaucoup plus puissant, mais que les OS et Logiciels tireront déjà parties de ces performance et que la situation en terme de temps de traitement n’aura guère évoluée…

    @nouknouk Personnelement, je pense que chaque OS a son utilisation…difficile de faire une station de jeu sans utiliser windows, difficile de faire un serveur web qui tiens la route sans passer sous linux… Chrome OS ne remplacera pas mon OS principal sur lequel j’utilise régulièrement Photoshop ou des outils de Dev (qui bouffes déjà suffisamment de ressources quand ils sont en java, je ne veux même pas imaginer que ce ca donnerais en HTML/js). En revanche, pour mon eeepc qui ne me sert qu’a surfer et éventuellement faire 2/3 documents, je pense que ce genre d’OS ferait tout a fait l’affaire.

  5. SAAS, encore un délire marketing pour nous vendre du vent. Le jour ou on aura des applications client riche qui tournent aussi rapidement qu’un client lourd, je signe à deux main… Quoique l’aspect sécurité, confidentialité des données me ferait également hésiter… J’ai appris par expérience que l’aspect financier (les économies réalisées avec ce type de service) n’étaient pas toujours ce qu’on croyait…

    Vince J

  6. Je vois mon interet dans ce Google OS : le multiboot ou le boot sur clé USB.
    Je m’explique. Il m’arrive souvent l’allumer l’ordi juste pour une recherche internet ou consulter mes mails puis je l’éteins. Je passe alors plus de temps a attendre qu’il démarre windows et firefox qu’à réellement utiliser mon PC.

    Par contre, sur mon PC, ubuntu est bien plus long à se lancer que windows alors si Chrome OS est aussi basé sur linux, il faudra qu’il soit optimisé pour un matériel spécifique pour être rapide à booter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité