Les bons vieux livres en bois d’arbre racontent magnifiquement les histoires

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=F_jyXJTlrH0&feature=player_embedded[/youtube]
Cette pub en stop-motion risque bien de vous faire passer l'envie de posséder un Kindle ou un Nook.

La publicité, que l’on doit au New Zealand Book Council, donne immédiatement envie de lire un vrai livre à l’ancienne, sur du bon vieux papier en bois d’arbre. [Arbora via TDW]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. > donne immédiatement envie de lire un vrai livre à l’ancienne
    Heu… En fait pas vraiment. C’est seulement avec un ordinateur que l’on peut accéder à ce type d’animation (ou de vidéo) en paralléle de la lecture. Le support papier reste irrémédiablement inerte…
    A défaut, d’avoir un effet publicitaire peut-être peut-on considérer ceci comme un hommage ?

  2. « C’est seulement avec un ordinateur que l’on peut accéder à ce type d’animation »
    « Le support papier reste irrémédiablement inerte »

    oui si l’on pense au premier degré. Mais allons un peu plus loin :

    Cette animation évoque les sensations apportée par la lecture d’un livre papier et l’imaginaire qu’il développe, à contrario du visionage d’une vidéo qui ne laisse pas la place au développement d’un univers mental.
    Une vidéo peut être fabuleuse, bouleversante mais elle est vue de l’extérieur, c’est sa principale différence avec le livre.
    Ici les mots deviennent images, mouvements, sensations, la vidéo évoque la plongée dans l’imaginaire à l’ouverture d’un livre. L’apparente inertie du papier est une invitation au voyage, le lecteur s’approprie l’histoire qu’il est en train de lire, jusqu’à la vivre lui même.

  3. Bonjour

    @Kuroyi
    « Le support papier reste irrémédiablement inerte »
    Et c’est tant mieux.
    Le papier ne permet pas la réécriture et/ou l’effacement de la « vérité ».
    Chose que ne peut garantir le numérique.

    A+

    Olivier

  4. @Ch.

    tu dis « Cette animation évoque les sensations apportée par la lecture d’un livre papier » ce qui est tout à fait juste. Bien que tu ne « touches » pas de papier, tu en ressens la sensation.

    Puis tu ajoutes « et l’imaginaire qu’il développe, à contrario du visionage d’une vidéo qui ne laisse pas la place au développement d’un univers mental. »

    C’est curieusement contradictoire. L’univers mental que tu développes en regardant cette vidéo est justement celui du papier. De plus, l’univers mental développé par la littérature vient de son contenu, pas de son contenant. Pour t’en persuader, tu n’as qu’à t’imaginer tourner les pages d’un livre avec une prothèse de main. Est-ce que ton univers mental s’arrête à la sensation du papier sur ta peau?

    J’ajouterai que cette vidéo réussi à évoquer la sensation du papier parce que c’est une sensation qui nous est familière. Je me demande ce que ressentirai quelqu’un qui n’a jamais lu que via un écran, ni touché un bout de papier.

    Sinon, c’est vrai que cette vidéo est magnifique, très poétique, et qu’elle donne envie de lire… et d’écrire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité