Un Apple sans Steve Jobs

Avant d'être un faiseur de rois à TechCrunch, Mike Arrington était un juriste de la Silicon Valley.

Mike a travaillé pour la firme Wilson Sonsini Goodrich & Rosati, où il s’est notamment occupé de l’accord qui a amené NeXT Software—et Steve Jobs— dans le giron d’Apple.

Mais cela a bien failli ne pas se produire:

La décision d’Apple d’acheter NeXT Software a été prise à la dernière minute. En fait ils voulaient acheter BeOS (maintenant disparu), mais le prix demandé était trop élevé et ils ont décidé de choisir NeXT pour 400 millions de dollars.

Apple avait besoin d’acheter les bases d’un nouveau système d’exploitation pour compenser l’absence de résultats de leurs efforts de développement de système d’exploitation en interne à l’époque. NeXTSTEP est donc devenu la base pour OS X.

Mike imagine ce qu’aurait été un Apple sans Steve Jobs. [TechCrunch]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Microsoft était obligé de verser cette somme pour garder Apple comme conccurent (rapport aux lois antitrust) et pour éviter d’être condamné pour violation de brevets envers Apple.

  2. Quand t’es en position de monopole dans un secteur il n’y a rien de difficile de sortir une telle somme. De toute façon ça arrangeait bien Microsoft à l’époque…

  3. Non non Tom, tu n’as pas compris, ce n’est pas une question d’avoir les moyens. Microsoft aurait été démantelée en plusieurs compagnies distinctes car elle était sous le régime de la loi antitrust. Ce n’était pas de la philanthropie mais une nécessité de l’ordre de la survie sous sa forme actuelle (je crois qu’on parlait d’aller jusqu’à la scinder en 3).

    Par ailleurs quand on sait que Microsoft a parfois provisionné jusqu’à 5 milliards par pour des problèmes juridiques, ces 150 millions c’était peanuts. Et bien investis d’ailleurs car la concurrence est bien là et elle reste assez seine… si ce n’est les trolls des deux communautés :)

  4. @Ben: « jusqu’à la scinder en 3 » (de mémoire aussi 😉
    – Microsoft OS Grand Public (branche 95)
    – Microsoft OS Entreprise (branche NT)
    – Microsoft Office

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité