Les utilisateurs d’iPhone atteints du syndrome de Stockholm

Vous avez sans doute déjà entendu parler du syndrome de Stockholm, qui fait référence à l'étrange attachement des otages à leurs ravisseurs.

Les analystes de Strand Consulting utilisent la même expression pour décrire les propriétaires d’iPhone.

« Apple a lancé un magnifique téléphone avec une interface utilisateur fantastique qui disposait de limitations technologiques que de nombreux utilisateurs d’iPhone acceptaient et défendaient, alors même que ces faiblesses résultaient en des limitations d’usage au quotidien ».

ou encore

« Lorsque nous examinons les arguments des utilisateurs qui défendent l’iPhone, cela nous rappelle le fameux syndrome de Stockholm – un terme inventé par les psychologues après une prise d’otage à Stockholm. Les otages avaient réagi à la pression psychologique qu’ils subissaient en défendant ceux qui les avaient pris en otage pendant 6 jours ».

Euh les gars, ça s’appelle un fanboy, et ce genre de comportement se manifeste avec tous les produits phares, et pas seulement avec l’iPhone. Malgré ses limitations, la simple mention de Windows Mobile de manière négative déclenche une rage irrationnelle de la part des fanboys. Idem avec les arguments PC contre Mac, Xbox contre PS3… et même Firefox contre Chrome, c’est dire. A vrai dire, il n’est plus vraiment question de défendre les produits, mais d’ego, de sentiment de supériorité et de fierté nerdique parfois mal placée. [9to5Mac Image via Joy of Tech]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. QUOI ? Apple prendrai en otage ses clients iphone et ipod, avec un logiciel (itunes) qui marcherai parfaitement seulement sur son système macOS…

  2. Sauf qu’en ce qui concerne les fanboys d’Apple, c’est assez gratiné, je trouve. Je n’ai jamais vu personne défendre autant un produit aussi limité (en prenant comme référence le tout premier iPhone)

  3. Sauf qu’il faudrait ajouter à ça un syndrome de persécution. Si les fans boys Apple sont si virulents, c’est parce qu’ils ont longtemps été en minorité et considérés comme des extra-terrestres dont on pouvait rigoler légitimement (et pas forcément à tort)…

  4. les analystes ont résont, ils suffit de lire le dernier paragraphe pour constater que Gizmodo est atteint par le syndrome de Stockolm. Vous essayez d’atténuer la chose en comparant avec ce qui se passe autour.

    Et même si la dernière phrase tente à prouver que vous êtes sur le chemin de la rédemption, un patch de N900 vous ferait pas de mal

    Un fanboy Nokia ^^

  5. ah, le retour de la famille frustré .. marrant ca .. assez facile a faire venir .. suffit d une news bien placée .. c est bon d avoir du recul et de l humour

  6. il y a plein de cas similaires , ceci dit l’ article est un peu faut si on se recentre sur l’ actualité, pc et mac c’ est la même chose … pc n étant pas un système d exploitation , celà voudrait dire qu’ on compare les deux sur un plan matériel et ce sont les mêmes composants sauf qu’ on peut faire de meilleurs pc à la carte que des mac ou alors parlait on du design et c’ est vrai que pour certains c est important, je dirai à celui qui me contredira quant au fait qu’ un pc sur mesure a de bien meilleurs composants qu’ un mac et est donc matériellement bien au dessus d’ aller faire un tour sur le site d’ apple et de voir si les composants disponibles sont aussi « bons » que ceux qu’ on pourrait acheter chez nos amis à montgallet , après si l’on compare l’ os alors je suis prêt à accorder qu’ un mac os par défaut est plus performant qu’ un windobe par défaut (mais si bien configuré ça tient très bien la route et niveau portabilité c est quand même mieux) et que les deux sont loins derrière linux en terme de modulabilité , performance , stabilité . après si c est pour jouer au dernier call of duty pourquoi pas un windobe. Et à tous ceux qui sont pas d’ accord ( car je vois souvent le sujet revenir , mac vs windows vs linux et j épargne les bsd et compagnie ) , unix ownz u !

  7. J’ai eu des discussions en forum avec des Apple-addicts qui me soutenaient mordicus, il y a 3 ans, qu’ils n’avaient pas besoin d’un tuner radio sur leur IPod et qu’ils n’achèteraient jamais un lecteur mp3 disposant de cette fonctionnalité à cause de la somme d’argent « mal placée » que cette fonction engendrerait dans le cout global de leur appareil.
    Idem pour la taille de l’écran … que je trouvait trop petit à partir du moment où il n’occupait pas une face complète d’un l’appareil.

  8. Génial Fiduce ! Trop intéressant !

    Nan mais sérieux qu’est-ce qu’on s’en fout de ce que pense des extrémistes d’une marque ? C’est tellement inintéressant… Regardez plutôt le « grand public », celui qui n’a pas d’a priori mais qui se fait plus ou moins influencer par ses amis, par les publicités, par le test du produit sur le net, par le fait de l’avoir entre les mains…

    Ceux là n’ont ni le syndrome de Stockolm, ni l’impression d’être entrés en lutte contre d’autres marques en achetant l’iphone : ils ont juste accès à un appareil dernière génération qui leur propose bien plus que ce qu’ils attendent (j’ai une pensée émue pour l’appli « coussin péteur » soudainement), avec une ergonomie et une simplicité déconcertantes.

    Les autres marques tentent tant bien que mal de copier l’iphone, sans succès jusqu’à présent (je précise que je ne suis pas un fanboy, simplement un mec qui a eu l’occasion de tester beaucoup de mobiles…).

  9. +1 Nico

    La voix de la sagesse. On s’en fout des fanatiques, il suffit de regarder le « grand public ».

    Ceci dit, les plus jeunes de ce « grand public » quand ils possèdent un iPhone ils le défendent. Et ce même avec les quelques limitations. Pourquoi ? Parce que les fonctionnalités qui existent ils peuvent s’en servir sans être expert ou tripoter un quart d’heure avant d’y parvenir. C’est ça la force d’Apple en général : même s’il y a moins de chose possible (en apparence), le principal est simple, facile, évident, intuitif.
    Ça dépasse nombreux geeck ici parce qu’ils ont le temps et l’habitude, alors rien ne leur paraît compliqué. Mais j’ai vu ma mère faire des choses sur l’iPhone qu’elle n’avait jamais fait avant ! À 62 ans, elle a envoyé son premier SMS ! C’est pourtant pas grand chose n’est-ce pas ? Et pourtant, pour certains c’est pas « facile ». Un autre exemple ? Elle comme moi avions un mobile qui prenaient des photos (comme sur pratiquement tous les modèles) : perso c’était tellement chiant pour aller sur l’appareil que je n’en avais jamais prise une seule ; et ma mère elle savait tout juste que c’était possible. Avec l’iPhone on le fait. Même si le capteur a moins de pixels, au moins on s’en sert ! C’est aussi simple que ça.

    La voilà la réponse à ceux qui sont surpris.

  10. Trop drôle les commentaires.
    (Le gros point faible de Giz.fr)
    Même quand Gizmodo s’applique à faire un article on ne peut plus objectif sur le « Fanboyisme », les commentaires partent dans tous les sens, totalement hors sujet, querelles d’étudiants !
    MDR

  11. lol! mais grave totalement d’accord avec toi Greenpsj, on ferait un article sur la couleur des chaussettes de ma grand mere que sa partirait encore enlive et en bataille de chappelle (ou de cours de recree).
    Et sa me fait bien marrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité