Les bannières Chrome de Google peuvent-elles changer le cours de la guerre des navigateurs?

Après avoir grandement épuré sa page d'accueil, Google y a ajouté une bannière publicitaire en faveur de leur navigateur Chrome.

Cela peut-il changer le cours de la guerre des navigateurs? Et si oui, que pourrait-il se passer?

La page d’accueil de Google est longtemps restée vierge de toute publicité ou promotion commerciale. Mais lorsque Chrome est sorti, ils ont rompu la règle tacite qu’ils s’imposaient et proposé Chrome à quiconque arrivait sur la page avec un navigateur Internet Explorer.

En utilisant leur missile nucléaire le plus puissant —la page de démarrage la plus vue dans le monde— Google semble être en mesure d’infléchir le cours de l’histoire. Leur navigateur maison fonctionne plutôt bien, puisqu’ils ont déjà atteint une part de marché de 4,4% en l’espace de 15 mois.

Ce sont des centaines de millions de personnes qui visitent la page d’accueil de Google. Beaucoup verront donc la pub, et faisant confiance à la marque Google, téléchargeront le navigateur. Même si seulement un petit pourcentage passe à l’acte, l’effet pourra être énorme. C’est un avantage concurrentiel auquel ne peuvent prétendre ni Firefox ni Opera.

Mais la cette stratégie fonctionne trop bien, Google pourrait bien se retrouver empêtré dans une situation de quasi-monopole, avec les tracasseries juridiques qui peuvent en découler, comme c’était arrivé à Microsoft lors de la Première Guerre des Navigateurs contre Netscape. [Silicon Alley Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Google ne devrait pas profiter de sa renommée pour faire de la pub pour son navigateur maison.
    En attendant 4.4%, ça nous montre bien que les gens arrivent à télécharger un installeur puis installer le logiciel et l’utiliser. Les innombrables remontrances de l’UE à MS pour la position dominante de son navigateur sont donc caduques…

  2. Arriver à un quasi-monopole en partant de 4.4% de parts de marché initiales ? Il faudrait vraiment qu’ils proposent quelque chose que ni Microsoft, ni Mozilla ne puissent copier ?!?
    Ce n’est pas pareil avec IE, parce qu’il était installé d’office, donc pas de prise de tête pour surfer.

  3. En attendant, IE est tellement lent pour se lancer, ouvrir des nouveaux onglets, etc… que leur slogan « A faster way to browse the web » risque d’attirer beaucoup de monde…

  4. Dans un monde idéal de webdesigner IE n’existe plus, il c’est fait manger par Firefox et Chrome alors merci la pub en première page !

    Allez y les gens téléchargez et utilisez Chrome si vous êtes encore sous IE !

  5. Vus l’unité qui c’est crée entre mozilla+microsoft, je soutient Google et son navigateur chrome, il y a beaucoup d’enjeux, si Google n’entreprenait rien, il risquerai de disparaitre, dans quelques années

  6. Avec mon nouveau laptop de noël je suis passer à Opera (en quittant ainsi FireFox dont la 3.5 commencait à me faire des siennes).
    J’ai hésité un court instant avec Chrome mais je dois avouer que même si je suis un partisan de Google je dois avouer que je reste sceptique suite à leur multiplication de services qui rime souvent (malheureusement) avec une baisse d’efficacité.
    Après Google ne se limite pas à cette « petite » pub puisque de plus en plus de logiciel libre conseille chrome ;). J’ai eu notamment Avast qui me l’a conseillé et bien d’autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité