Des ferries électriques dans les tuyaux

Le ZEEPS (Zero Emission Electric Propulsion Ship) est un ferry de 100 pieds de long (soit une trentaine de mètres) pouvant transporter 800 personnes sans consommer de diesel. Le navire utilise toute une série de batteries ion lithium pour vous transporter sur les flots bleus.

Mais combien de batteries faut-il pour propulser un tel navire? Entre 200 et 300 fois ce qu’il faut pour faire avancer une voiture électrique. Tout ceci pour une capacité permettant de couvrir environ 50 miles (soit environ 80 km).

Ce que vous voyez pour l’instant est juste un prototype, mais les gars de chez IHI Marine United espèrent commercialiser leur navire à l’horizon 2015 en espérant que le prix des batteries sera devenu plus accessible d’ici là. [Fareastgizmos via technabob]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour

    Le bilan écologique de cette technologie est-il supérieur ou inférieur à celui d’un moteur traditionnel ???
    Il faut parfois se méfier des fausses bonnes idées.

    A+

    Olivier

  2. C’est une escroquerie monumentale tous ces véhicules alimentés par batterie. C’est juste un palliatif qui sera obsolète dans 10 ou 15 ans, juste le temps de gaspiller les ressources terriennes de lithium. Entre ça et les soit disant biocarburants, on est mal barrés.
    Pourquoi ne pas mettre le paquet sur l’hydrogène et attendre quelques petites années ? Pour que les fournisseurs d’énergie gardent un monopole et que les constructeurs revendent 2 fois le même véhicule à quelques années d’écart.

  3. Tout à fait d’accord avec Spider. J’ajouterais en plus que les constructeurs oublient de nous donner le coup écologique de la fabrication de ces batteries à base de lithium. Alors le zéro CO2 rejeté… faut pas rêver non plus!

  4. « […]Si l’on considère que la voiture électrique roule grâce au courant produit par des centrales électriques, qui émettent du CO2, les voitures à batteries électriques sont également polluantes. De plus, le courant doit être acheminé jusqu’à la batterie ce qui induit des déperditions et signifie qu’il y a une pollution supplémentaire. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’Ademe, estime qu’une voiture électrique consommerait plus d’énergie qu’une voiture classique, soit 62 % de consommation supplémentaire. Si la voiture électrique peut en effet être acclamée pour sa faible émission de bruit et pour sa production zéro de CO2 en ville, elle ne peut pas être considérée comme totalement neutre, indique Agir pour l’Environnement.[…] »

    « […]Si en France, la voiture électrique est critiquée par les organisations écologistes, c’est surtout à cause des centrales nucléaires. De plus, la manufacture chargée de produire les batteries pollue énormément alors que leur durée de vie est relativement courte. Le propriétaire d’une voiture roulant à l’électricité doit en changer fréquemment s’il veut profiter correctement de son bien. La fabrication d’une voiture électrique et de ses batteries de rechange, pollue ainsi énormément. Par ailleurs, une voiture électrique n’est pas à la portée de toutes les bourses. Un français doit débourser environ 12 000 euros pour s’en procurer une.[…] »

    Les composants des batteries électriques ne sont pas recyclable à 100 % .L’UFC déjà se demande où se retrouvent les batteries en fin de vie des téléphones portables car ils n’y a pas de réels suivis .

    Maintenant parlons des centrales , où les déchets finiront ils une fois inutilisables ?
    C’est simple dans vos objets de consommation courantes ou dans ce qui composera votre futur maison , une loi doit être votée pour ce recyclage « nucléaire  » :

    http://veilleur.blog.lemonde.fr/2010/01/20/des-dechets-nucleaires-a-la-maison/#xtor=RSS-32280322#xtor=RSS-3208

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité