Les tablettes de nos rêves fusionnent avec la réalité

[vimeo]http://vimeo.com/9059176[/vimeo]

Celles-ci sont les tablettes de nos rêves. Les objets que nous rêvons d’utiliser un jour. Mais de quoi disposons-nous dans le monde réel? De l’iPad. Le niveau de mise en scène est indéniablement un cran en dessous (Tom Cruise n’était pas dispo le 27), mais la fonctionnalité de l’outil est avérée. Et l’objet sera bientôt disponible dans une galaxie près de chez vous.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui, si nous nous restreignons à la planète Apple, nous ne disposons que de l’Ipad (et encore, dans 2 mois).
    A part ça, c’est de la grosse récup d’images de films sans rapport avec l’IPAD et ses fonctionnalités réelles (sans doute avec l’accord des dites productions).

  2. Y a même pas un chargeur inductif sur ce truc.
    Toutes les innovations que j’avais imaginées se sont révélées à 1000 km devant cet IPad.
    Le clavier n’offre pas de retour haptique …
    Pas de webcam … pas 2 webcams (pour de la 3D) … pas d’écran OLED 3D … résolution « 576p » … pfff … une plaisanterie.
    Offet avec un abonnement à l’express (ou pour tout achat chez JPG ou Bruneau), je la prend. Mais alors à 500 $/€ … je me marre.

  3. En même temps Apple doit pas être très convaincu de son produit pour le mettre à 500$ car c’est plus une gamme de prix pour une tablette acer ! xD

  4. Comme souvent, le marché nous prouvera que c’est rarement le meilleur produit qui s’impose, mais celui qui a bénéficié du meilleur marketing.

    Apple excelle dans ce domaine, et va jusqu’à subventionner plus ou moins ouvertement des sites pour qu’ils glorifient les produits Apple en les mettant à toutes les sauces, et pratique également le marketing viral en abondance.

    Donc Applel saura certainement en faire un succès.

    Mais ce qui est certain, c’est que lorsque j’en discute en famille, où l’on trouve aussi bien des geeks que des réfractaires et des intéressés par curiosité, des amoureux du design et des « fashion victims » (surtout les enfants), le retour après 5 minutes de réflexion est toujours le même : « c’est cher pour tout ce que tu n’as pas ».
    Les limites du produit sont perçues très vite.

    Personnellement, un iPad gérant le flash, acceptant de se connecter autrement qu’avec le simple Wifi, permettant de stocker des fichiers, avec un connecteur USB et non verrouillé par iBooks et autre iTunes, j’aurais vraiment plaisir à le recommander à certains de ma famille, et ça conviendrait parfaitement à leur conception de l’informatique et à leurs besoins.
    En attendant, vivement la sortie des concurrents, même s’il faut attendre encore 1 an ou 2. Il arrive un moment où il n’y a plus de raison d’être pressé…

  5. Vivement la sortie des concurrents?
    Quel interet? Ce produit n’apporte rien, si ce n’est un sentiment de honte pour les amoureux de l’informatique.
    Surtout que pour presque le même prix, HP commercialise des petits Tablets PC avec clavier, lecteur d’empreinte, webcam !! (quel luxe en comparaison d’Apple…)
    On peux dire ce qu’on veux, un pc, tablet ou non, sans clavier, c’est pas un pc (ou un mac, peu importe)

  6. L’intérêt, Vinchenzo ? C’est que l’évolution technologique s’inspire des innovations précédentes, en les complétant et en les épurant.

    Il y a toujours à apprendre, à comprendre et à améliorer. Nul besoin d’avoir honte (franchement, là, j’ai du mal à comprendre comment on peut avoir ce sentiment. A moins d’être développeur Apple et d’être particulièrement dépité par le iPad, mais sinon… il ne faut pas prendre les choses autant à coeur), les « ratés » font aussi partie de l’évolution, et sont même nécessaires.

    Je gage que la frustration née des limites de cet appareil mais également le potentiel inhérent à ce genre de technologie inciteront d’autres constructeurs à « combler le vide » (la nature en en ayant horreur), à un prix concurrentiel au regard des autres solutions existantes (dont les Tablet PC et autres EeePC par exemple).

  7. Les concurrents ?
    Ils sont aux champignons.

    Le temps qu’ils reviennent, debuggent leur netbook pour se connecter à internet, et qu’ils apprennent à développer des interfaces ergonomiques… l’iPad se sera imposé.

    Il vaudrait mieux qu’il essaient de développer directement son successeur.

  8. Une seule application pourrait rendre ergonomique tout un système d’exploitation.
    J’ai un bouton central à ma souris qui, quand je clique dessus, me fait revenir à la page précédente dans mon browser web. Le driver de la souris interprette donc cet appui comme une commande qu’il envoie au browser.
    De même, on peut très bien envisager une application qui prendrait le contrôle de tout l’écran et analyserait les fenêtres qui s’y trouvent : on gagnerait ainsi les défilement par effleurement (en synchronisant des ordres de défilement de page), les zoom-in (là où c’est possible et souhaitable).

    Il faudrait juste qu’un développeur sous Windows se sorte les doigts pour rendre le système utilisable avec les doigts.

  9. Eh les geeks ! Je vais vous dire un secret qui vous dépasse : je serai devant l’Apple Store de Montpellier le jour de la sortie, avec plusieurs amis. Parce que nous avons saisi tout le potentiel du produit. Parce que je viens de voyager 10 jours et qu’un ordinateur portable c’est lourd et encombrant pour simplement faire un peu de texte et de navigation. Et que j’ai maudit Apple de ne pas avoir sorti ça avant. C’était l’idéal. J’attendrai d’en profiter lors d’un prochain trip.

    Et pour vous faire plaisir, j’en offrirai même un ou deux à Noël à ma mère et à ma soeur.

    PS : le multitâche sur un écran qui n’affiche qu’une seule application en même temps, ça ne sert à rien. Le Flash est une technologie dépassée qui doit mourir au plus vite. L’aspect propriétaire ne pose aucun problème, les gens s’en foutent (cf le premier iPhone). Y’a que la webcam qui aurait été sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité