Apple poursuit HTC pour 20 violations de brevets

Ho ho, Apple vient de poursuivre HTC pour la violation de 20 brevets "liés à l'interface utilisateur, l'architecture et le matériel de l'iPhone".

La guerre est déclarée, et Apple fait feu de tout bois lorsqu’on voit la nature de ses revendications:Apple revendique par exemple la paternité de l’écran de déverrouillage. Le fait de « déverrouiller un appareil en faisant des gestes sur une image de déverrouillage »,  ce qui semble concerner absolument tous les téléphones tactiles, empiéterait sur un brevet Apple. Les autres revendications portent essentiellement sur des aspects liés au fonctionnement des interfaces tactiles, pour lesquels Apple dispose de nombreux brevets dûment enregistrés.

Steve Jobs a expliqué la démarche de son entreprise: « nous pouvons soit ne rien faire et regarder nos concurrents voler nos inventions brevetées, soit réagir. Nous avons choisi de réagir. Nous pensons que la concurrence est saine, mais nos concurrents devraient créer leurs propres technologies originales, pas voler les nôtres ».

Cela vous rappelle quelque chose? Normal, Nokia a été pareillement accusé d’un tel comportement, et Apple s’était également fendu de commentaires acerbes envers Palm, même s’ils n’ont pas (encore) poursuivi ce dernier.

Visiblement, Apple n’a pas envie de laisser croquer ses fruits sans réagir.

Update: Kyle de Gizmodo.com a exhumé les illustrations relatives aux vingt brevets d’Apple concernés sur cette page. C’est en anglais mais vous pouvez au moins regarder les dessins si vous n’entendez mot à la langue de Shakespeare prononcée avec un bubble-gum dans la bouche.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Espérons que la plainte sera reçue rapidement ! Il n’y a pas de raison. À regarder l’argent qu’investit Apple dans la Recherche et le Développement par rapport à ses concurrents, il est tout à fait normal qu’ils en tire un avantage.

    D’autant que le dépôt de brevet est aussi payant !

  2. @ Julie
    Coût moyen d’un brevet européen = 26 000 euros… Calculons maintenant, à ce tarif, pour l’ensemble du monde. C’est une fortune de déposer des brevets. Si c’est pour laisser les concurrents les exploiter à leur guise, cela revient simplement à divulger l’explication du processus.

    Le début de la fin, c’est toi touchant le fond.

  3. N’importe quoi, ces histoires de brevet…

    « déverrouiller un appareil en faisant des gestes sur une image de déverrouillage » : c’est quoi ce brevet à la con ?

  4. Non mais apple va breveter l’utilisation de nos doigts bientôt.
    Tous les objets qui demandent l’utilisation des mains seront hors la loi.
    Ouahhh hé ils ont une architecture x86, ils on copiés les sales copieuuurss.

    Vu le prix du brevet que je ne peux pas me payer… Et si j’ai une idée alors, je ne peux rien en faire, vu que des gros plein de sous comme Apple mettent des brevets sur tout. Si j’essaye de commercialiser mon idée ils auront vite fait de déposer un brevet de mon idée à ma place.

  5. Le principal problème résidant dans le fait que Apple dépose des brevet sur des choses dont ils ne sont pas réellement propriétaires.

    Ils prennent un concept à la con (exemple: cliquer avec le souris), le modifie un peu (exemple: le clic à deux doigts en même temps), le renomme (exemple: iDoubleClick), dépose un brevet (avec de l’argent c’est pas bien difficile même si le concept est vraiment limite), puis finalement vont se retourner vers tout les fabriquant de logiciel pour leur dire que le click c’est breveté, et que même si c’est du click a un doigt, c’est trop proche de leur technologie… C’est ridicule.

    A ce rythme là demain on se prendra un procès pour avoir utilisé une tasse parce que Steve J. aura breveté l’anse entre temps…

    Maintenant je ne sais pas si c’est vraiment la faute d’Apple, ou plutôt celle des organismes de dépôt de brevet qui acceptent tout et n’importe quoi.

    Quoi qu’il en soit, vouloir breveter le déverrouillage d’un écran tactile en faisant des geste avec le doigt c’est quand même un comble…. Ils font comment les utilisateurs non-Apple pour déverrouiller leur téléphone tactile? Ils font pas? En gros Apple essaie de faire main basse sur l’ensemble des écran tactiles mobile du monde sans pourtant posséder le brevet sur cette technologie.

    A quand un brevet sur la marche à pied? Apple ferait mieux de poser un brevet sur la connerie, là ca serait crédible au moins…

  6. Je suis vraiment pas pro apple, mais apple est pas le seul à faire ce genre de choses 😉

    Choses que je réprime fortement…

    Le système de brevet aux usa est vraiment pourri…

  7. Bientôt un brevet sur les idées même… T’as eu une idée? Cool tu dois 20.000€ à Apple. Tu les as pas, tant pis ton idée leur appartiens désormais. Mais il y a des gens que ca choque pas visiblement….

  8. C’est vraiment une plaie ces brevets.
    Apple continue sa campagne de victimisation…
    Pour rester Hype, il faut se poser en tant que Challenger… Ils se sont trouvés un nouveau grand méchant loup en Google… et qui fabrique le Nexus One? HTC bien entendu…
    Steve veut de nouveau incarné l’alternative face au nouveau Big Brother qu’est en train de devenir Google grâce aux strategies de com’ de ses concurrents.

  9. Visiblement, les commentaires émanent de lecteurs qui ne connaissent pas grand chose au système mondial des brevets, et encore moins à la concurrence industrielle internationale !

    (A part celui d’ArchiArchibald qui assure, comme d’hab’) …

    Si à une certaine époque Apple s’était légitimement mieux défendue face aux vols massifs de Microsoft, celui-ci n’existerait même plus.

  10. pas besoin de comprendre quoique ce soit au droit du brevet pour comprendre que pouvoir breveter le concept du schéma de blocage c’est complètement con.

    ça me fait penser aux flics qui disent « on l’a foutu 48h dans une cellule pleine de merde mais on a pas enfreint la loi ».

    le brevet c’est la mort de la liberté d’entreprendre c’est pas compliqué à comprendre.

  11. @Greenpsj

    Je serais curieux que tu m’expliques tout ça, toi qui a l’air particulièrement bien renseigné !
    Je sens qu’on va bien se marrer.

  12. @ArchiArchibald
    Oui sauf qu’il n’a pas de brevets logiciels en europe…

    Apple veut simplement mettre en place une position dominante sur ce marché en tuant la concurrence.
    Avec les brevets on atteint des abberations comme ce qu’il se passe avec les médicaments (on laisse crever l’Afrique parceque les médicaments brevetés sont trop chers).
    Ce n’est pas pour rien que l’on n’ pas le droit pas exemple de breveter des formules mathématiques (sinon je pose un brevet sur l’addition !). Maintenant, reste à savoir si un logiciel peut être considéré, ou non, comme une suite de formules mathématiques.

    Bref, vous l’aurez compris, de mon point de vue, je suis absolument contre les brevets logiciels, et la politique actuelle d’Apple me terrifie sur ce point.

  13. C’est bien connu, les entreprises du secteur technologique bossent pour la gloire, que ce soit chez HTC, Nokia ou Samsung.

    Pourquoi l’inventeur d’un programme ne pourrait pas déposer son brevet au même titre qu’un compositeur, un écrivain ou un inventeur industriel? parce qu’il s’appelle Apple et que c’est typiquement « frenchie » de cracher sur une entreprise qui a du succès?

    Elle est peut être là la réponse. transformer le monde économique en Linux géant, pour que le travail d’un individu appartienne au peuple. le communisme a un goût de paradis. tiens! j’irais bien m’installer en Chine ou en Corée du Nord moi…

  14. [Troll On]
    Apple a tout inventé de toute façon, ils étaient même présents au tout début de l’humanité, car si la pomme de leur logo est entamée, c’est à cause d’Eve qui a mordu dedans.
    [Troll Off]

    Apple c’est de l’informatique de droite, la tune avant tout !

  15. @phidie : Palm (entre autre)

    Ça y est, maintenant on sait à quoi va servir le « trésor de guerre » d’Apple, qui ne verse pas de dividendes depuis 15 ans : il va en falloir de l’argent pour tous les procès qui se préparent (et dont beaucoup vont être perdu)…
    Dire qu’il y en a encore qui croient qu’Apple investi dans la R&D 😀

    Allez, voyons maintenant ce que cache HTC depuis 13 ans comme brevets de son côté !

    Et si Apple finissait par se séparer de son CEO qui semble être passé du côté obscur de la force ces derniers mois ?

  16. En faisant un effort de recherche, et pour ne pas dire d’imbécilité, on trouve les conditions pour qu’un brevet soit accepté :
    <>

    Donc, on ne peut pas breveter quelque chose qui existe déjà dans la vie courante ou sur de nombreux appareils. Le déverrouillage du téléphone en glissant, Apple ont dû le déposer avant la sortie de l’iPhone v1.
    Bref, sachant cela, toutes vos blagues et commentaires stupides n’ont plus aucun sens : non, on ne peut pas breveter la anse de la tassé à café, ni des doigts, ni sur les idées, ni sur l’addition, et encore moins la connerie (puisque tant utilisée ici lol).

    Au passage, les brevets des médicaments posent un soucis éthique. Il y a des vie en jeu (contrairement à l’informatique). Mais comment espérer d’entreprises privées qu’elles investissent dans la recherche et le développement si derrière elles savent qu’elles seront copiées, imitées ?
    Comme le dit avec pertinence Greenpsj, si Apple avait déposé et usé des brevet en 1984, Microsoft n’existerait pas et Apple ne serait pas passé au bord de la faillite !

    Une entreprise qui innove et partage son innovation n’a absolument plus aucun intérêt d’innover. Soit elle ferme, soit elle ferme. Pas d’alternative. Et dans un monde sans ce système « moteur » de l’innovation, on tombe dans l’URSS qui, niveau progrès technique, était proche du néant quand l’Occident était en roue libre ! Restait le militaire qui suivait un peu…
    Think about…

  17. Désolé, manquait le quote de Wikipédia :
    « Pour être brevetable, outre le fait qu’elle doit être une « invention », une invention doit répondre à trois critères essentiels.
    Elle doit être nouvelle, c’est-à-dire que rien d’identique n’a jamais été accessible à la connaissance du public, par quelque moyen que ce soit (écrit, oral, utilisation, …), où que ce soit, quand que ce soit.
    Sa conception doit être inventive, c’est-à-dire qu’elle ne peut pas découler de manière évidente de l’état de la technique, pour une personne connaissant le domaine technique concerné. »

  18. Toujours aussi fendard ce blog.

    Savez vous en quoi consiste un le systeme de protection industrielle par brevet ?

    En echange d’une description exhaustive de l’invention, une societe (un particulier) peut revendiquer la paternite de celle ci et son exploitation exclusive dans les pays choisis jusqu’a 20 ans.

    Le resultat ? Des entreprises investissent massivement dans la recherche (progres pour l’humanite) dans l’espoir de pouvoir ensuite beneficier du retour sur investissement.

    Pour etre classe invention le brevet doit decrire une chose (objet, procede, logiciel …) JAMAIS encore decrite.

    Vous inventez quelque chose, vous le presentez au public pour voir si elle a un potentiel avant de la breveter. Le depot de brevet (qui sera accepte) sera caduque au premier proces si vos contradicteurs peuvent demontrer que l’invention n’etait pas « nouvelle » au jour du depot.

    cqfd : on ne peut breveter qu’une chose que personne ne connait encore, donc pas de risque qu’ un jour une entreprise brevete la marche, ou une chose que vous connaissez deja.

    Pour ceux qui serait contre ce systeme : ma societe (francaise) bosse sur un vehicule protege par trois brevets qui sera mis sur le marche (bientot sur Gizmodo 😉 ) apres 10 ans de R&D.
    Pensez vous que les dirigeants aurait investi du temps et de l’argent pour un concept novateur qui serait copie par les chinois au bout d’une annee et arriverait en Europe pour un prix 5 fois moindre ? (cout de production moindre et fait avec une qualite mediocre pour raffler plus de part de marche).

    Pendant encore 10 ans, certes pas de democratisation de l’invention (sauf si concession de licence a des pays a bas couts), mais protection de l’emploi europeen, et a la fin de vie du brevet tout le monde pourra en profiter, chinois ou autre.

    Sans ce systeme, l’invention n’aurait jamais vu le jour. C’est la qu’une reflexion de droite preferera sacrifier temporairement une partie de la population pour qu’a terme l’humanite progresse, la ou la reflexion gauchiste prefererait un systeme sans brevet ou personne n’investira plus de 100e et un week end pour inventer.

  19. @ fqboy

    Pas besoin de t’expliquer le bon sens.
    Mais tu pourrais faire l’effort de te renseigner sur l’utilité des brevets, et la motivation de ceux qui en déposent.

    Au besoin, lis les commentaires d’ArchiArchibald, de lynOne et de Poal A GraT.

    Sinon, il reste qq endroits reculés sur la planète régis par l’anarchie et l’absence de règles. Ah oui, mais là-bas règne la violence et la loi du plus fort, donc mince, il y a quand même des règles !

  20. Oui c’est grave les commentaires sur giz fr ! Les 3/4 des choses que vous utilisez sont brevetées mais par contre dès qu’il s’agit d’Apple les critiques fusent, vous faisiez comment avant l’iPhone pour déverrouiller votre téléphone, moi c’était * dièse qui est breveté pour info…

  21. Apple n’a rien inventé du tout. Le # c’était sur les vieux Nokia, le smartphone est sortie des années avant Applec et son Ifon. HTC (sous le nom de SPV chez Orange ou Qteck). Et >HP avec ses Ipaq.

  22. @Greenpsj et @ArchiArchibald
    « Comme le dit avec pertinence Greenpsj, si Apple avait déposé et usé des brevet en 1984, Microsoft n’existerait pas et Apple ne serait pas passé au bord de la faillite ! »
    Si Xerox avait déposé des brevets dans les ’70s Microsoft n’existerait pas, Apple n’existerait pas, Palm n’existerait pas, adobe n’existerait pas, pas d’ethernet, pas d’intranet, pas de souris, pas d’interface graphique…
    Heureusement chez Xerox à l’époque ils s’en foutaient des brevets si c’etait pas pour les photocopieur, ils ont permit à pas mal de monde (dont Steve Jobs et Bill Gates bien sûr) de visiter leur labo. Ils s’en sont tous inspiré et tant mieux pour l’utilisateur final!

    Toutes le choses qui m’ont fait aimer apple dans le passé, apple les a perdu, c’est devenu une espece de microsoft des 90’s en version hype…

    C’est pas en bloquant les autres qu’on avance plus vite! Pour moi c’est peut-etre même un aveu de faiblesse (déguisé…)

  23. Sa conception doit être inventive, c’est-à-dire qu’elle ne peut pas découler de manière évidente de l’état de la technique, pour une personne connaissant le domaine technique concerné. »

    Alors « déverrouiller un appareil en faisant des gestes sur une image de déverrouillage » effectivement « ne ne peut pas découler de manière évidente de l’état de la technique, pour une personne connaissant le domaine technique concerné.  »

    mouhahahaha

  24. La souris, les fenêtres d’applications, deux idées dont Apple revendique la parenté mais tout vient de chez Xerox, comme de nombreux principes tactiles que l’on retrouve dans l’iPhone.

    Bref les deux innovations majeurs d’Apple ne vienne pas d’eux… Accessoirement Apple prétend avoir inventé « le premier téléphone qui va sur Internet ». Dans le genre vol d’idée…

  25. Vu le prix du dépôt d’un brevet, ça m’étonnerait que cette notion ait été inventée dans un autre but que celui d’enrichir le processus judiciaire.
    Ça fait des mois qu’on voit passer des dépôts de brevets aberrants ici. Plus on avance, plus ça dépose n’importe quoi. Ce qui existe, ce qui pourrait exister.
    Le dépôt de brevet est à l’invention ce que le nom de domaine est aux sites réels : il y en a 100 fois trop, et le moyen est devenu une fin en soi.
    C’est pas parce que vous êtes du coté des « déposeurs de brevets » qu’il faut vous sentir obligé de défendre contre tout bon sens certains dépôts.
    Ca vous discrédite, vous et vos inventions (qui sont peut-être réelles, véritablement innovantes et pas seulement des sortes de « preums » de réponses postées le plus vite possible dans un blog).

    Breveter un pincement de doigts ou un parcours de doigts sur un écran tactile ? Vous y pensez ?
    Des montres Casio datant de 1985 avaient déjà des calculettes tactiles et des mots de passe de ce type.

    Toute l’industrie est handicapée par les brevets.
    Aujourd’hui, on ne peut plus rien faire sans enfreindre un brevet pourri déposé. Il faut passer plus de temps à se renseigner sur ce genre de débilités que de mettre au point son process original de fabrication.
    L’ensemble des batailles judiciaires coute des MILLIARDS (pas des millions).
    Et au final, c’est la libre concurrence qu’on étouffe par des mesures protectionnistes déguisées.

  26. Parce qu’on a été le premier à penser à un truc (et à « déposer » cet évènement), qu’on empêche le reste du monde d’y penser aussi.

    Quand le truc en question est débile (et il doit bien y avoir une façon de distinguer le brevet de la bêtise), c’est tout simplement stupide. Malsain.

    Le brevet est un véritable frein à l’innovation : en assurant des rentes décanales au « premier qui a eu l’argent pour déposer une vieille idée dans un contexte nouveau », il n’invente plus rien, on fait du brevet pour du brevet.

    Vous imaginez tous les usages d’une surface tactile qu’on peut breveter si la notion « d’écran de verrouillage » peut l’être ? Ce qu’on fait avec un doigt sur une surface tactile … puis avec 2 doigts … 3 … 4 … 10 ! Hourra !

    Arrêtez votre pipo et revenez à quelque chose de plus « normal » dans vos brevets. Ensuite, on verra si le brevet mérite mieux que le droit d’auteur de cette soupe qu’on nous rabâche sur toutes les ondes radio.

  27. Quand aux éternels fanboys qui, entre deux auto-congratulations, évoquent des arguments aussi solides que le prix du dépôt d’un brevet pour justifier sa légitimité … je crois qu’on touche vraiment le fond.

    De toutes façons, je crois que tout dépôt se fait sous réserve d’une décision judiciaire statuant sur le caractère réellement brevetable de l’invention : c’est pas l’administration qui s’occupe d’enregistrer les demandes de dépôt qui va statuer une fois pour toutes.

    Tout brevet n’a qu’une existence « fiduciaire » tant qu’il n’a pas subit le feu de l’action en justice.
    Mais là aussi est le problème : n’importe qui peut déposer n’importe quoi et sérieusement bloquer toute innovation (surtout de la part de ceux qui ne veulent pas de procès).

  28. A boire et a manger dans ces commentaires…et tout le monde a d’ailleurs un peu raison (concept brevete par Jacques Martin).

    Parce que c’est Apple, on voit le lot quotidien de fanboys debarquer, pret a legitimer tout et n’importe quoi, tout en profitant de l’occasion pour taper sur Microsoft au passage (vilain pas beau, responsable de tous les maux de l’humanite, comme chacun sait, qui vole vos mobylettes et viole vos chaises de jardin).
    Mention speciale a la caricature du francais aigri qui « crache sur les entreprises qui reussissent », censee discrediter automatiquement toute tentative d’argumentation (concept brevete par un certain parti politique)…maintes fois rechauffee, mais toujours vivace a ce que je vois.

    Tout le monde a un peu raison, en effet : OUI les brevets sont necessaires pour proteger l’innovation, car on ne vit pas dans un monde peuple uniquement de gentils poneys et de bisounours, ou l’anarchie serait comme une fleur qui pousserait dans les rues à la place du chien mort (y a au moins 3 brevets dans cette phrase). De temps en temps le gentil poney il peut aussi arriver par derriere (de Chine, par exemple), et crac !

    MAIS, les brevets ne doivent PAS etre utilises, comme c’est monnaie courante aujourd’hui, pour bloquer le marche, chose dans laquelle Apple est passee maitre. Oh, fanboys, rassurez-vous, je ne tape pas specialement sur Apple, ils sont (tres) loin d’etre les seuls a se livrer a de telles pratiques (Microsoft a bien trouve le moyen de breveter le double-clic, alors cocasse pour cocasse…), mais faut reconnaitre qu’ils sont pas mal. Ils sont assez forts aussi pour breveter des concepts qu’ils n’ont pas eux-meme invente, mais que personne n’aurait imagine breveter avant eux (on recupere l’idee, on met un « i » devant, on fait un joli schema, on sort les biffetons et roulez jeunesse !).

    Pour de telles entreprises qui peuvent se le permettre, le depot de brevet fait partie de la strategie : tout le jeu consiste a deposer le maximum de brevets (Apple en depose environ une centaine par mois, par exemple) AVANT que le concurrent n’y ait lui-meme pense…meme si c’est un truc qu’on n’implementera jamais : le but est de bloquer le concurrent, qui lui, l’aurait bien fabrique, ce nouveau produit.

    Il est loin le temps ou tout depot de brevet, pour etre valide, devait s’accompagner d’un prototype, c’est moi qui vous le dit les enfants. Aujourd’hui, un gros cheque, un crobard et hop ! C’est dans le callecif !

  29. Pour rappels à tous ceux qui défendent Apple et leur droit à déposer des brevets « n’imp » dans tous les sens, Apple refuse de payer des droits à Nokia depuis le début de l’Iphone alors que ce sont eux les possesseurs de nombreux brevets dans l’industrie GSM puisque ce sont les précurseurs. Nokia a même porté plainte, et pas pour des écrans de déverouillage (3G, GSM, WiFi …)!

    http://www.generation-nt.com/nokia-apple-querelle-brevets-itc-enquete-actualite-934971.html

    Donc Apple qui porte plainte pour violation de brevets, c’est un peu l’hopital qui se fout de la charité.

  30. Le prix du meilleur commentaire revient à G. Abitbol. Un gros pavé mais très intéressant et qui résume aussi ma pensée.

    Je rajouterai juste que si les brevets sont nécessaires pour aussi protéger les fonds investis en R&D, les durées devraient être liées au domaine d’activité. Si on compare l’industrie automobile (par ex.) et l’informatique, la durée de vie des produits n’ont rien à voir. Pour l’info, les brevets ne devraient pas dépasser 2 ans grand maximum (ce qui laisse une belle avance à l’inventeur tout de même). Et le fait de fournir un prototype devrait être obligatoire. Le dessin fait sur un coin de nappe pour un dépôt de brevet, franchement, c’est n’importe quoi.

  31. Bravo à Abitbol et Fiduce. (Clair, Efficace, Factuel)

    Et cela conforte ce que dit Toto à propos des attaques vers NOKIA et HTC : « Pour APPLE c’est peut-etre un aveu de faiblesse (déguisé…) »

  32. @SirCamaris et à tous ceux qui réclament du prototype en lieu et place du schéma.

    Bonjour! J’ai un brevet de camion de 125000 tonnes propulsé à l’énergie des étoiles. Et comme ça n’a jamais été fait, je suis venu déposer mon brevet et mon prototype, mais comme c’est une technologie un peu spéciale, j’ai pas pu le réduire de plus d’un dixième.

    Je le gare où?

    @antislash

    « Apple c’est de l’informatique de droite, la tune avant tout ! »

    C’est vrai que Microsoft ne cherche pas le profit avant tout en sortant, par exemple 5 systèmes d’exploitation en 10 ans, dont 2 seulement fonctionnaient correctement (Millenium, 2000, XP, Vista, Seven – Rayez la mention inutile)

    Depuis quand c’est être de droite que de chercher à faire du profit? Tu travailles pas pour gagner de l’argent peut-être? Pour faire du profit?

  33. @joneskind> une entreprise c’est avant tout pour faire de l’argent, mais Apple va plus loin avec des attaques en justice pour des brèves déposés, alors qu’ils n’ont rien inventé, et qu’ils ont eux même volé de nombreuses idées, comme cité plus haut 😉

    Ceci dit, je suis pas Pro M$ pour autant, je dis juste qu’Apple est à l’image de Steeve, particulièrement mégalo, auto-satisfait, et sans pitié.

  34. @AntiSlash

    Je crois que Jobs est comme tous les patrons de multinationale. Chacun défend son petit univers (et ses parts de marché, faut pas déconner) dans le monde sans pitié du capitalisme sauvage. Les brevets sont là pour protéger les innovations et les profits dans un monde de profits. C’est exactement la même chose que les droits d’auteur. Ils ne servent qu’à protéger ton gagne-pain. Personnellement, je suis plus proche politiquement du NPA que de l’UMP, mais le monde tourne comme ça aujourd’hui. Libre à vous de le changer, nous serons du même côté.

  35. Je vois là plus qu’un coup de pub qu’autre chose. Cette phrase ne vous choque pas ?

    « […]mais nos concurrents devraient créer leurs propres technologies originales, pas voler les nôtres”. »

    ?

  36. @joneskind> on est d’accord. **** ne pas avoir de multitouch sur Nexus One (par exemple), simplement parce que Steeve à déposé le brevet avant tout le monde. Je suis bien sûr d’accord avec toi sur le fait que la création doit être protégée pour enrichir les créateurs, mais Apple n’a pas inventé la poudre non plus. Ils n’ont pas non plus inventé le tactile, et je doute qu’ils en aient même financé les recherches. Mais bon, je t’avoue que je n’en sais rien. C’est juste que ces guerres commerciales **** et qu’elles desservent ceux qui payent: nous.

  37. « Apple n’a rien inventé »…. ça me rappelle un débat ici même sur gizmodo, entre ‘invention’ et ‘innovation’.
    Les innovations sont brevetables.
    Je ne donnerai pas mon point de vue sur la question des brevets, j’en connais pas assez sur ce système complexe et variant selon le coté de l’atlantique où l’on se trouve. 😉

    Par contre quelqu’un peut me dire pourquoi dans la plainte de Nokia il y a le wifi?

  38. Débat passionnant, malgré un manque de connaissances flagrant sur les brevets.
    Du coup, les coups de gueules et prises de positions radicales perdent toute crédibilité.

    Une chose est sûre, le prix vertigineux d’un dépôt mondial (dans les 50 000 € par an … ALLO, PAR AN, et par idée !) élimine d’office tous les brevets « tous azimuts » qui seraient soit disant destinés à bloquer bêtement les concurrents, comme c’est évoqué dans certains commentaires naïvement hargneux ! (1ère démarche, se renseigner sur le fonctionnement de l’INPI).
    Les dépôts font partie d’une stratégie extêmement coûteuse ou chaque k$ est nécessairement dépensé avec précaution.

    La justice n’a rien à décider dans les dépôts de brevets, ceux-ci sont déposables si la recherche d’antériorité le permet, et les cabinets de brevets sont là pour cette tâche.
    La haine d’Apple ne légitimise pas la ridicule légende qu’ils agiraient différemment des autres sociétés industrielles mondiales, et l’histoire des vols massifs qu’ils ont subis prouve même leur fair-play dans ce domaine.
    Les inventions majeures (souris, bureau-écran, menus déroulants) qui les ont placés A L’ORIGINE de la micro-informatique que nous connaissons, même si certaines ont vu le jour dans le labo de Xerox à Palo Alto, en sont sorties par la grande porte, et n’ont pas été volées (elles) !

    Au passage, « Inventer » quelque chose, ce n’est pas aussi compliqué … que d’en tirer une application concrète utile et utilisable.

    Le terme de fanboy semble péjoratif, et lorsqu’on n’est ni un boy ni un fan, difficile de ne pas être objectivement enthousiaste devant les produits Apple (ou Panasonic, ou tant d’autres !)
    (Ni d’être d’ailleurs amer devant la récurrente médiocrité des produits Microsoft compte tenu de la richesse de cette entreprise tentaculaire).

    La profonde connaissance des qualités et défauts des gammes des fabricants s’acquiert à l’usage, au fil des années.
    (Et pas en quelques minutes … dans le show-room de la Fnac Italie !)

    Et puis, les échanges de compliments ou congratulations sont beaucoup plus positifs et constructifs qu’une « dépressive acidité agressive permanente ».

  39. SI j’avais mon mot à dire je dirai…hum…foutaise.

    La pomme pourrie,sur le marché de la téléphonie mobile depuis si peu de temps croit pouvoir claquer des doigts *brevetés*,et faire battre une pluie d’avocats sur ses concurrents directs.

    Mais mince ouvrez les yeux messieurs les pseudo-politiciens :)

    Pourquoi Apple s’entête à attaquer tout le monde,on s’en tape que les fans-boy effectuent un geste du doigt pour déverrouiller le terminal,sérieux?

    Un OS puissant,fluide,et libre et une technologie électronique au top c’est ce que les utilisateurs recherchent;pas des « gadgets » sur-couche plus que médiocres.Et qui ne sont en aucuns cas!…des inventions ou des innovations.

    Apple veut du buzz toujours plus de buzz pour alimenter sa machine commerciale.

    Résultat:Un choix de produits plutôt restreint en matière de terminaux et des accessoires inexistant pour le peu qui se démarquent de l’I-f**K.

    Et ça,ça commence à être vraiment horripilant.

    Comme l’a indiqué G.Abitbol il faut des brevets mais pas sur ce genre de détail insignifiant.

    Chuck a aussi fait remarqué que Nokia,précurseur de la téléphonie mobile avait aussi porté plainte contre Apple.Je ne suis pas sûr que cette dernière ait « dédommagé » Nokia .

    😉 JaH-K

  40. Pour ceux qui nous parlent de l’INPI et du prix des brevets : justement, en regardant comment fonctionne l’INPI, on se rend compte de la difference qu’il y a entre la France (et plus generalement l’Europe) et les Etats-Unis en la matiere.

    L’Europe a ceci de bien qu’elle nous protege (encore) de cette pratique de depots de brevets « tous azimuts », la ou aux Etats-Unis cela ne choque personne de deposer une propriete intellectuelle sur presque tout et n’importe-quoi (Documentez-vous par exemple sur la notion de « brevet logiciel » outre-Atlantique).

    Or ici, il n’est justement pas question de l’INPI.

    Aux « USA des Etats-Unis d’Amerique » 😉 deposer tout et n’importe quoi pour se reserver l’exclu avant le concurrent est monnaie courante, meme si c’est un truc qu’on n’a pas prevu de fabriquer avant X annees, et pire, ce n’est meme pas un sujet tabou !
    Plusieurs grandes multinationales ont les moyens de faire entrer ce parametre financier dans leur activite, et si les brevets sont bien ficeles, les retombees en royalties ou lors de proces remboursent treeees largement l’investissement initial…sans parler de l’exclusivite sur telle ou telle technique (= parts de marche supplementaires). Et ca aussi, c’est calcule avec tout autant de precautions que tout le reste.

    J’ai du mal a voir de la hargne la-dedans, ou encore de l’anti Appleisme primaire, c’est un fait. Apple le fait, Microsoft le fait, d’autres le font aussi parce qu’ils en ont les moyens. Ils ne le font pas au hasard, mais c’est un des effets pervers du gout prononce de nos voisins outre-Atlantique pour les actions en justice : au debut on cherche juste a se blinder, et de fil en aiguille on en arrive a ce genre d’aberrations.

    HS : a chaque fois qu’il y a une news sur Apple, il y en a toujours une poignee pour nous ressortir qu’ils sont a l’origine de l’informatique avec la souris, et que Microsoft ca plante et puis c’est des gros vilains et puis na. Par pitie, d’une ca va, on a compris, de deux ca n’a pas franchement de rapport avec le sujet, et de trois, ca fait vraiment fanboy, que ce soit pejoratif ou non, que ce soit le cas ou non.

  41. @ Greenpsj et archimachin : visiblement vos commentaires émanent de gens ne s’y connaissant pas beaucoup en R&D. Mis à part quelque prix placé là Greenpsjn, tu n’avances pas grand chose de juridique ou de concret!! Quand à ton coté « je reste cool », tu peux te l’envoyer ou je penses, vous faites preuve de tellement d’arrogance que j’appelle ça « grande gueule ».

    Je vais citer quelqu’un qui a bien voulu nous expliquer son boulot en R&D et travaillant avec des grand groupe américains, sur mac génération :

    « Je vais éviter de faire une longue tirade sur les brevets logiciels. Pour faire simple le cœur du métier est le code, les spécifications. Ces derniers éléments sont inaccessibles dans les logiciels propriétaires et peuvent être efficacement protégés par des licences dans les logiciels libres. Les brevets logiciels ne reposent dans leur immense majorité que sur le concept abstrait et impalpable d’idée, d’approche de problématique, de commencement de début de solution à ces problématique. Mais le cœur du R&D informatique n’est pas dans la recherche de cette idée, contrairement à l’adage voulant que ces brevets protègent des années de brainstorming uniquement. Le brainstorming représente une part très limitée, la réalisation des specs et la mise en œuvre jusqu’au code est la réelle difficulté.
    Ces brevets ne servent pas à protéger des années d’investissement mais à s’octroyer un marché pour des années, rendant toute concurrence impossible et rendant l’amélioration des solutions brevetées comme inutiles ou du moins secondaire.
    Il faut ajouter à cela le fait que n’importe quel brevet logiciel est accepté aux états-unis même le plus ridicule, l’organisme en charge encaissant l’argent et repoussant finalement la charge de la validité au prochain juge qui aura à statufier de la future plainte. Ce système est raillé dans toutes les grandes entreprises informatique aux états-unis mais quelques esprits pro-macs trouvent ça génial depuis que ces procès ont un écho ici.

    Pour résumer, le principe du « c’est moi qu’ai eu l’idée en premier » est risible et la réponse classique du « il faut bien avoir un retour sur les années d’investissement en R&D » ne tient pas puisque n’importe quelle entreprise voulant se caler devra avoir un cycle temporel équivalent à 75% du cycle constaté dans la première entreprise (à équipe équivalente bien entendu).
    Bref les systèmes de logiciels propriétaires/logiciels libres et licences se suffisent largement à eux-même dans le monde de l’informatique, le reste n’amène que dérives marketing et retard d’avancées R&D sur les produits finaux.
    Le système de brevet ne récompense/protège pas celui qui fait le mieux mais celui qui a une idée le premier. C’est simplement préjudiciable à l’utilisateur final et c’est contraire à ce que prônait Apple il y a quelques années : la mise en avant de la qualité avant tout. Les marketeux sont passés par là amenant la mise en avant de la primeur avant tout… »

    Voilà tout est dit, et vous pouvez ravalez votre suffisance ….Apple ne peut d’ailleurs pas faire de procès en europe, parce qu’on est protégé de ce genre de dérive.

    (Cela dit, comme dit plus haut, ils ne sont pas les seul à le faire, et c’est toujours aussi déplorable…mais arrêtez de défendre l’indéfendable juste parce que vous voulez faire vos fanboys!!)

  42. @ Laurent

    Merci pour les commentaires de ce « quelqu’un » (?), mais s’ils semblent pertinents ils décrivent … les brevets logiciels … aux USA.
    Peut-être que tu n’as pas lu les 50 commentaires précédents mais le débat s’était étendu aux brevets technologiques en général dans le monde.
    Tu as du coup raison de le recentrer.

    Sinon, je n’ai jamais noté d’arrogance, de suffisance ni de côté « grande gueule » dans les commentaires d’ArchiArchibald qui sont souvent de grande qualité.

    En ce qui concerne les miens, je prends note de tes critiques même si elles m’ont surpris, si tu me lisais depuis des mois, tu aurais retenu que je m’efforce de prôner « un certain recul », à l’inverse des commentaires négatifs répétitifs que je décris dans ma dernière phrase.

    Aller, sport et détente !

  43. Je reviens tout de suite. Pour 26000 euros, je vais breveter le fait d’utiliser un clavier et dans la foulée je vais gagner quelques millions en procès. Bisous!

  44. It is definitely a fantastic and also beneficial little bit of details. Now i’m content which you contributed this kind of beneficial details along with us. You should keep us all updated similar to this. We appreciate you revealing.

  45. Your Business depends on traffic to your website! You cannot become a progressive business owner until your traffic is not very high! The complete link building service can resolve all that! Experts know mehods to raise page ranks. Moreover, you will not have to make anything by your own!

  46. Are you in need of professional CV writing services? Still ignorant of which company to choose for buying resume? Contact Prime-Resume company prime-resume.com. Here you can read CV sample or order resume from certified resume writers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité