Journée de la femme : les hommes savent repasser… la preuve en vidéo !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=IeA9gH_iWXY[/youtube]

Voici mon cadeau pour la journée de la femme : Iron man ! Car, oui Mesdames, les hommes savent repasser. Maintenant, même si votre homme passe tout son temps devant des blogs de gadgets, il ne pourra plus dire qu’il ne sait pas faire. Voici rien que pour vous, une vidéo montrant un japonais en train de repasser une chemise. Quelle élégance et quelle grâce dans le geste ! C’est hypnotisant. C’est à se demander si les hommes ne sont pas meilleurs que les femmes pour repasser.

Pour ceux que ça intéresse, cette vidéo vient d’un site Japonais qui explique plein de choses utiles comme : faire un nœud de cravate, préparer un dîner, etc… [Garra via tdw]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce mec est mon héro ! J’ai essayé de repassé une chemise, j’ai abandonné au bout de 20 min de travail fastidieux et inutile

  2. Horrible cette vidéo ! Comment c’est possible d’être aussi doué et patient.
    Moi la dernière fois que j’ai essayé, c’était encore plus froissé qu’au début donc j’ai été obligé d’appeler ma maman !

    Respect aux femmes !

  3. Pour info, un membre du personnel de la blanchisserie du Ritz passe 1/2 heure à 3/4 d’heure par chemise pour un résutat « parfait »…

    Y a comme un décalage avec la durée de la vidéo…

  4. Des chemises j’en ai, mais ça ne m’est jamais venu à l’idée de les repasser. De la machine à lavé directement au sèche linge pour un résultat médiocre mais qui me satisfait 😉

  5. La journée DES femmes, pas la journée de la femme, c’est pas la fête de la biere ni la fête du slip, peut être que vous aurez appris qq chose aujourd’hui?
    pauvre macho:
    Du repassage pour la journée des femme, bel esprit!
    D’ailleurs ça va parfaitement bien avec le racisme latent de ce site:
    « J’aime pas les femmes, j’aime pas les enfants, j’aime pas les animaux, j’ai une peur ridicule des robots. je veux vivre seul avec mon macbook »

  6. @déjà dans la titre :
    Ben non, on aura rien appris aujourd’hui. C’est la journée internationale DE LA femme, ce n’est pas moi qui le dit, mais l’ONU (l’organisme qui a décidé de créer cette journée).
    Et pour ôter tout doute :
    « j’aime les femmes imaginaires, (les réelles courent trop vite), les enfants des autres ( cf: 1er point), je n’ai pas peur des robots quand ce sont des Transformers (ou Wall-E), par contre je veux bien vivre seul avec mon PC. »
    De là à parler de racisme latent…

  7. Si c’est pour porter une chemise avec un seul faux pli c’est même pas la peine 😮
    Vous porteriez un costume avec un pli sur la veste ou sur le pantalon? Ou encore pire sur la cravate??

  8. Moi je ne comprends pas le problème. J’ai appris à le repasser simplement après avoir vu ma mère le faire. Bon c’est aussi peut être parce que je suis un maniaque du détail ^^
    Un truc que je n’ai pas compris dans la vidéo : le mec qui appuie sur son fer à repasser comme un bourrin. Limite s’il pouvait monter sur son fer à repasser ou sauter dessus à pieds joints, il le ferait ! Il n’y a pas besoin de faire ça pour avoir repassage impeccable… xD

    PS : et je le plains d’avoir une planche à repasser carrée parce qu’utiliser le bord pointu d’une planche à repasser de forme « classique », ça aide vachement pour repasser une chemise !

  9. D’abord, je voudrais dire que ce gars est un vrai pro car on voit qu’il a le geste efficace.
    Appuyer fortement permet de faire pénétrer la chaleur à l’intérieur des zones en sur-épaisseur. Ça permet aussi un défroissage « mécanique ».
    Après, si chez vous, vous jouez de la jeannette ou du bout de votre planche à repasser pour repasser, c’est votre style personnel, mais surement une technique qui permet de facturer 2 à 3 euros le repassage d’une chemise.
    Perso, il y a 10 ans, vu que j’avais un chien à poils longs, je passais en moyenne une heure par chemise : je repassais d’abord l’envers, puis l’endroit. Je brossais chaque zone avant de la repasser (j’avais toujours quelques poils de bète qui trainaient dans la machine à laver, même filtre nettoyé). Je me ruinais en eau déminéralisée.
    Un jour, en passant devant une laverie, je me suis demandé comment on pouvait facturer si peu cher le repassage des chemises … et j’ai donc décidé de réduire ce poste de temps dans ma semaine, ou de confier mes chemises à la laverie.

    J’utilise maintenant quasiment les mêmes techniques (mêmes gestes) que cette vidéo (à savoir : les grandes surfaces en simple épaisseur à la fin et en repassage « tissu sur tissu »), je ne repasse jamais une chemise sèche (ce japonnais n’a pas de centrale vapeur non plus) : il faut qu’elle soit légèrement humide (ça se joue à moins d’une demi heure de sèchage près).
    La seule chose que je reproche à cette vidéo, c’est le repassage du col par l’intérieur qui accélère (quelle que soit la lessive) le vieillissement et la perte de clarté. Je commence toujours par là, je le fais par l’extérieur (le revers), en appuyant effectivement comme un bourrin sur le fer.

  10. Sinon, de mon coté, j’achète des chemise dite « infroissables » (à vous de tester y’a plusieurs qualité et matière). Ensuite lorsque que je sort la chemise de la machine à laver, je la fait sécher directement sur le cintre. Une fois sèche, je la tapote un peu et hop je la range directement sur son cintre… Finito…
    Les chemises dites « infroissables » ont considérablement progressé vous savez… On a le choix des matières, des coupes, des couleurs, des épaisseurs, etc…
    A part ça quel rapport avec la journée de la femme ?
    A oui, c’est vrai, les femmes repassent les chemises…
    OK, je comprend le thème de l’article.
    Effectivement, y’a pas de détour, ni doûte, c’est bel et bien un article misogyne.
    C’est pas gagné les geeks…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité