Les bornes de démo de consoles au travers des âges

Vous avez peut-être passé une partie de votre enfance à baver devant une console flambant neuve exposée dans une borne de démonstration.

Peut-être rêviez-vous de posséder une Jaguar, une Atari 2600 ou encore une Nintendo 64? Si c’est le cas, la simple photo d’une de ces bornes de démo devrait réveiller en vous des souvenirs d’enfance.

Les gars de Kombo ont rassemblé l’histoire visuelle de certaines des bornes de démo de consoles les plus mémorables.

Si vous ne pouviez pas vous offrir de console en ce temps là, vous avez probablement passé des après-midis entiers à jouer aux jeux de démo proposés sur ces bornes régulièrement squattées par d’autres jeunes joueurs dans la même situation que vous. C’est là que vous avez appris à ne pas perdre pour ne pas avoir à céder votre place au suivant. [Kombo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. pourquoi quand Gizmodo parle d’un autre site, il faut toujours que les redacteurs disent : « les gars de x ». Je trouve cette expression tres machiste et mal dit.

  2. A tout les « David Vincent » de pacotille qui nous révèle gracieusement les complot ourdis dans notre dos et les nuisances ségrégationnistes tapis dans l’ombre…

    Jje ne supporte plus les gens qui passe leur temps à chercher pathologiquement quelle critique, fusse t-elle stupide, il pourrait bien formuler dans les commentaires afin de:
    1) principalement se faire valoir ou chercher à extérioriser de « la personnalité » (il y a des causes hautement plus importantes qui attendent toute votre ténacité).
    2) noyer son ennui dans un semblant de point de vue pour un semblant d’existence.
    3) alimenter une polémique futile et moribonde afin de jouir du semblant de chaos qui résulte de leur apparition rudimentaire « sous les feux de la rampe ».
    4) imaginer de près ou de loin que leur opinion puisse intéresser, même vaguement quelqu’un en ayant apporté AUCUNE INFORMATION, AUCUN ARGUMENT, bref du vide, du vide, du vide et encore du vide….

    Cela dit si un « super-héros » des commentaires veux bien me révéler deux ou trois fautes d’orthographe, ou encore ajouter sans la moindre pertinence une remarque stérile sur telle ou telle marque de gadget (combat de clocher), se lancer dans l’explication professorale d’un nouveau complot, qu’il le fasse et y prenne du plaisir.
    Les commentaires sont libres et ouverts à tous…
    Je ne supporte plus qu’ils ne servent à rien.

    Fin du coup de gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité