Les moteurs de recherche humains de l’internet chinois

Il existe en Chine une culture de surfeurs justiciers: ils constituent une sorte de moteur de recherche en chairs et en os, qui recherche, traque et harcèle les individus par exemple coupables d'adultère ou les officels corrompus.

Ces cyber-justiciers agissent en groupe pour condamner en les livrant à la vindicte populaire les individus qu’ils jugent avoir mal agi.

Ainsi une femme qui avait cruellement tué un petit chat sur une vidéo a été humiliée en public et forcée à quitter son emploi. Une autre a été épinglée pour avoir critiqué la réponse de son gouvernement face aux tremblements de terre du Sichuan: elle a été humiliée publiquement et elle a dû quitter son université. Mais depuis quand des foules anonymes peuvent ainsi harceler publiquement et massivement des individus et décider de revanches populistes?

Lorsqu’on évoque la Chine, c’est surtout de censure qu’il s’agit habituellement, mais ces moteurs de recherche de chair et d’os prouvent que d’autres pans de la cyber-culture chinoise sont tout aussi singuliers. [New York Times Magazine] Crédit Image Kai Hendry

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Mais depuis quand des foules anonymes peuvent ainsi harceler publiquement et massivement des individus et décider de revanches populistes? »

    C’est clair que dans nos civilisation occidentale, cela n’existe pas et n’a jamais existé ! Quoi…. on me dit dans l’oreillette que je me trompe et que oui, il y a aussi des exemples ici… ah bon… mea culpa…

    Ceci dit, ici ou en Chine, c’est une pratique exécrable et inadmissible.

  2. Je ne dis trop rien mais en allant sur le site de microsoft france ce qui m’a choqué est de voir une news qui parlait d’un milliardaire russe comme d’un ennemi .Il me semble que les américains sont loin d’être mieux que les russes , c’est kif kif .
    J’ai été surpris de voir que ça n’évolue pas .
    Donc , dans ce cas …
    Quand il s’agissait de démolir une personne obèse qui jouait à star wars , ils n’étaient pas mieux .
    C’est pareil dans tout les pays , seule la forme change .

  3. Il restera que la Chine n’est ni une démocratie ni un pays libre, actuellement. Et quand ça changera, ça pourrait être un « joyeux » boxon, à voir ce qu’il s’est passé avec la défunte URSS. Peut être bien que personne n’a intérêt à ce que soit le bordel, dommage pour les chinois qui voudraient plus de liberté.

    La seule liberté qu’ils ont acquise pour l’instant, c’est celle d’entreprendre, avec des résultats impressionnants.

    Malgré le risque pour mon petit pays (la France), je leur souhaite plus de liberté encore. Si le pouvoir attend trop, le risque pour tout le monde c’est que la Chine éclate en plusieurs états ou qu’elle cède à la tentation des aventures militaires. Ces deux possibilités évoquées auront forcément des conséquences mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité