Rogner ou rigoler, telle est la question

Le cadrage d'une photo peut radicalement en transformer la perception.

Même les manchots de Photoshop peuvent rogner un cliché et en changer l’esprit d’un coup de cutter virtuel bien placé.

La preuve avec ce cliché:

Oui, ça ne fait pas un pli (ah si un peu dans le cou). Le phoque a le même air hilare que les gars qui s’amusent à faire des grimaces derrière les journalistes lorsqu’ils sont en direct sur le terrain. [Tree Hugger via Twitter]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’avoue ne pas comprendre l’article. L’esprit de la photo me semble identique. Et la photo du fil RSS (beaucoup plus allongée) est différente de celle du site mais cà ne change toujours rien, le phoque est toujours bel et bien présent.

  2. – La première photo – recadrée – donne le sentiment que le phoque a décidé de faire une blague en se mettant dans le cadre alors que le photographe s’apprêtait à mettre sur pellicule quelques manchots sur une plage.

    – La seconde photo, l’original non recadré, montre que le phoque était le sujet même de la photo, avec son expression marrante, les manchots ne servant que d’arrière-plan.

    => Le cadrage peut donc changer la perception des circonstances de la prise d’une photo, et donc l’interprétation qui en sera faite – sujet du présent article, à travers un exemple simple.
    Mais je reconnais que ça doit être difficile à comprendre…

  3. Certes la photo est assez « legere ».

    Peut etre auriez vous mieux compris le propos avec une photo celebre ou on voit deux soldats autour d’un autre assis, le visage souffrant, avec un canon de fusil a 2 cm du visage …
    Et non recadree on voit que le soldat de droite etait en train de donner a boire au soldat assis … et cadree encore plus large le message n’est plus le meme.

    Si quelqu’un pouvait retrouver un site ou retrouver cete image …
    merci

  4. Eh oui, tout n’est qu’une question de perception et d’interprétation. Ca vaut pour les photos comme pour les interprétations de textes, selon que l’on extrait un paragraphe de son contexte, il ne veut plus nécessairement dire la même chose.
    Imaginons par exemple comme si je racontais l’histoire d’une bande de gros nazes qui font plein de bêtises incroyables qui s’avèrent assez drôle, mais que je ne gardais que certains passages isolés : vous pourriez mal le comprendre, ce qui serait assez regrettable.
    Un exemple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité