Le voyage intérieur de mon iPad (jour 4)

[caption id="attachment_65222" align="alignleft" width="300" caption="Mode paysage"]Mode paysage[/caption]

Assis dans mon auto face au Club de bridge Chez Fran, j’attends le retour de ma conjointe. Je lis, mon premier classique téléchargé gratuitement — LEBLANC Maurice, « Arsène Lupin contre Herlock Sholmès ».

Je tiens mon iPad en mode paysage. Dans ce format, l’iBook affiche le texte sur deux pages. Mon corps se détend, j’ai l’impression d’être en vacances et de lire un livre de poche. Dès que je reviens au mode pleine page (vertical), l’iBook présente le texte sur une seule page. Mon corps se redresse, se crispe comme s’il se remémorait le temps où mes lectures étaient prescrites.

Je remarque que je peux copier des passages, rechercher des mots, placer un signet de rappel et même rechercher dans le dictionnaire. Toutefois, le dictionnaire français n’est pas encore disponible sur mon iPad, acheté aux États-Unis. Bientôt!

Curieux, je copie un extrait, j’ouvre l’application Notes et je le colle. Eurêka! Ça marche. J’essaie à nouveau de le coller dans Gmail. Succès! Donc, le presse-papier est disponible en tout temps, même pour les applications développées par des tiers tel Google. Ceci représente une amélioration par rapport à Kindle.

Je note au bas de la page une icône — petit carré — que je peux promener sur une ligne pointillée pour parcourir rapidement le livre. Je m’arrête et la feuille numérotée s’affiche. Pour feuilleter, vous glissez vos doigts sur l’écran comme vous le feriez avec un vrai livre et voilà qu’apparaît la page suivante ou précédente.

En observant, ma conjointe, j’ai noté qu’elle cliquait sur les coins des pages pour se déplacer. Je n’ai rien dit de peur de passer pour un ignare. Il est vrai que je lis rarement le guide de l’utilisateur lorsque j’utilise de la nouvelle technologie. J’explore et j’apprends par essais et erreurs. Quel style adopterez-vous?

L’iBook offre aussi la possibilité de choisir la grosseur des caractères et de modifier la luminosité. J’aime bien la fonction de recherche de mots dans le texte qui s’ouvre dans une nouvelle fenêtre où s’affichent toutes les occurrences du mot recherché.

Il est temps que je retourne à la lecture d’Arsène Lupin.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Juste de dire, que j’aime bien la venue du ipad, que je n’aime pas troller, comme ça va remuer un peu la fourmillère des éditeurs de bouquins je suis assez pour même.
    Après je suis un gros gros lecteur, et je préfère toujours mon vieux sony reader pour ça. Entre autre parceque j’aimbe bien lire à l’exterieur, au soleil. Alors qu’avec l’ipad…je m’en doutais il est plus pratique pour se repeigner (il fait miroir) que pour lire dans ces conditions. J’ai même trouvé une vidéo de kindle fan pour appuyer mes dires
    http://www.ebouquin.fr/2010/04/07/lipad-completement-illisible-en-plein-soleil/

  2. ha! je savais bien que je n’était pas le seul à trouver sa chronique « spécial ». Et un petit teste de beatmaker sur ipad svp !

  3. Grand lecteur (pas tant que çà, en fait. Seulement 1.75 m), je préfère lire un vrai bouquin (en papier) que sur un écran. Après, c’est une question de gout mais, pour moi, rien ne vaut le doux contact des pages et leur bruissement quand on les tourne.

  4. « L’iBook offre aussi la possibilité de choisir la grosseur des caractères et de modifier la luminosité. J’aime bien la fonction de recherche de mots dans le texte qui s’ouvre dans une nouvelle fenêtre où s’affichent toutes les occurrences du mot recherché. »

    iBook ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité