L’Android Market prend son essor

L'Android Market a encore du chemin à parcourir, mais le rythme s'accélère: en mars, plus de 9.000 applications ont été ajoutées.

Mais plus d’applis signifient aussi plus de problèmes.

L’un des avantages actuels de l’Android Market est sa petite taille, qui le protège des applis inutiles et des doublons. Mais c’est l’inévitable corrolaire d’un éco-système plus large: plus une plateforme devient viable, plus elle attire des développeurs de toutes sortes.

A cet égard, la grande ouverture de l’Android Market, qui est un atout en phase de croissance, pourrait lui jouer des tours. Car même avec un processus d’approbation des applis, l’App Store d’Apple est envahi de copies d’applis inutiles. Sans aucune sorte de filtre, l’Android Market pourrait rapidement tourner au grand bazar.

Pour l’instant, la croissance est impressionnante: 5.532 applis de plus en février, et 9.330 en mars. Au total ce sont plus de 27.000 applis sur l’Android Market. [AndroidLib via phoneArena]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est pas pour casser l’ambiance mais Apple avait atteint ce chiffre (plus même) en Avril 2009… soit il y a 1 an tout pile.

    http://en.wikipedia.org/wiki/App_Store#cite_ref-billionpr_19-1

    Concrètement, ça montre que la croissance de l’Android Market n’a rien d’aussi impressionnant que ça, étant donné qu’ils ont lancé puis ouvert aux applications payantes leur store 6 mois après Apple, et qu’ils ont maintenant 1 an de différence avec eux.

    En gros, Apple (qui devrait annoncer un chiffre proche de 200 000 ce soir) avec son App Store leur a déjà mis 6 mois dans la vue depuis le lancement de l’Android Market quoi.

  2. Sacrée baisse en avril ! (ok, je sors)
    Est-il vraiment nécessaire de passer par le « market » pour proposer une appli androïd au grand public ?
    Ne peut-on pas proposer un téléchargement en ligne ?
    Combien d’applis pour PC sous windows existe-t-il ?
    Arrêtons ce compte. 27000, ça suffit comme base thématique.
    La plupart des applis sert souvent à relooker des sites internet quand le browser ne propose pas assez de possibilités de « programmation ». Par exemple, une appli de consultation de cours de bourse, ça peut parfaitement se développer dans une page web (pour peu qu’on dispose d’une technologie de présentation sympathique).
    Multiplier les applis pour ceci ou pour celà, ça n’a pas de sens.
    A quoi sert une appli « spécifique Gizmodo » sur téléphone qui dispose d’un browser multi-fenêtre capable d’exécuter du code ? D’un client RSS sur un téléphone multitâche ?

  3. @joris : Bien entendu, le fait qu’Android soit sorti après l’iPhone OS et qu’au moment où l’AppStore est apparu, y’avait déjà des millions d’iPhone sur le marché n’y est pour rien.

  4. @fiduce : Non effectivement, il n’est pas nécessaire de passer par le Market pour diffuser une application Android. Il suffit de mettre le paquet d’installation (fichier .apk) à disposition au téléchargement et les utilisateurs peuvent l’installer depuis leur navigateur web Android.

  5. @ joris : et qui c’est qui a la plus grosse?? c’est l’iphone!!.. non c’est android!!… haha ca me fait rire!!
    ce qui est important de noter (ce que fait très bien l’article) c’est la progression du nombre d’applis de mois en mois. d’autant plus qu’aujourd’hui, la plupart des sociétés développent à la fois sur iphone et android.
    En conclusion, le nombre d’applications n’est plus un critère de choix entre iphone et android… la plupart des applications « utiles » se trouvent sur les 2 plateformes sous une forme ou une autre.
    Verizon (aux USA) l’a bien compris et communique très bien sur android à ce sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité