Sac à dos écolo à design insectoïde

Ce sac à dos Pangolin, vendu dans le cadre du commerce équitable, est aussi écologique puisque fait à partir de chambre à air de camion recyclées. Il tient son nom de l'animal éponyme, dont les écailles s'emboitent de la même façon.

Ouvert, il expose de multiples poches pour ranger, un notebook, des stylos, un balladeur MP3 ou un téléphone portable. Il se ferme ensuite à l’aide de trois aimants, tout en ayant prévu un passage pour les fils de vos écouteurs.

Son fabricant , l’entreprise colombienne Cyclus, emploie des personnes en situations à risque, comme les mères celibataires, des réfugiés et des Indiens de la tribu Camentsa. [Wannekes via Ecouterre]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le design est très sympa, mais le prix l’est un peu moins… 195 euros….

    je veux bien participer au commerce équitable, mais à ce prix là, ça me calme un peu…

    (+1) la question du poids du sac est aussi à envisager..

  2. Erreur de ma part, je n’avais pas vu que Fred avait déjà traité le sujet. Honte à moi.
    En guise de circonstance atténuante, sachez que je me tape aussi la tête contre le mur d’avoir pris les temps de faire un article alors que tous les Gizmodiens sont déjà au courant…

  3. Je n’aimerais pas me le prendre dans la figure dans le métro… ça n’a pas l’air très souple ; il prend beaucoup de place, même vide.

    Et puis, 3 aimants pour le fermer ? (pas de fermeture éclair !) Il y a des petits malins (ou des voleurs à la tire) qui vont s’amuser à l’ouvrir sur le dos des gens ! Ou alors les aimants sont « durs » et du coup le sac n’est pas simple à ouvrir… bonjour aussi les pistes magnétiques des billets de RER…

    Enfin, il y a (vues les photos) un superbe doublage à l’intérieur en toile « standard », ce qui permet d’éviter que les choses passent au travers, et aussi de créer des poches. Il y a sans doute plus de toile « classique » que dans certains sacs « traditionnels » légers. De ce fait, le pneu recyclé n’évite pas d’impact environnemental : il s’ajoute sur un sac « traditionnel » sans rien économiser, il est là pour la cosmétique (oui, on peut trouver cela joli).
    Pas de valorisation donc. C’est comme si on mettait du pneu en décharge… sauf que la décharge c’est notre dos. Il y a pourtant beaucoup de vraies filières de valorisation des pneus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité