Les jeux vidéo entrent au musée

C’est officiel ! Les jeux vidéo font désormais partie du patrimoine français. Aujourd’hui, à 10h, aura lieu l’inauguration du premier Musée du Jeux Vidéo au sommet de la grande Arche de la défense. Le musée s'est fixé pour objectif de "démocratiser et promouvoir la culture vidéoludique auprès du grand public." Que c'est bien dit. Mais qu'est-ce qu'on y trouve ?

D’après le dossier de presse, ils vont couvrir « 40 ans de jeux vidéo à travers les consoles de jeu, les créateurs de jeu vidéo, les personnages de légendes et la game culture. » La bonne nouvelle, c’est que des bornes jouables s’y trouvent. Ils ont quelques jolis spécimens de console : de l’Odyssey de Magnavox (1972), à la Jaguar d’Atari (1993) en passant par la NES de Nintendo (1985). Mais sur leur dossier de presse, je n’ai pas vu d’Amiga. Et qu’en est-il des jeux vidéo ? Que peut-on voir ? Je sais qu’il y aura des bornes jouables mais combien ? A quoi peut-on jouer ? Pour le savoir, un seul moyen… Y aller… ou alors que vous nous disiez en commentaire ce qu’il en est vraiment : Opportunisme marketing ou passion réelle ? [Musée du Jeux Vidéo]

Ci-dessous : l’Odyssey de Magnavox et la Pong d’Atari

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Que penser de la création de ce musée ? S’agit-il d’un réel hommage à la culture Geek, ou bien, comme il est mentionné dans l’article, d’un opportunisme marketing ?

    Sincèrement, si l’on considère que le jeu vidéo s’est grandement démocratisé ces dernières années (prix des PC plus abordables, développement de consoles (notamment la Wii) dont la cible est grand public, montée en puissance et valorisation du Geek dans les médias (reportages, publicités, même les films), les jeux vidéos sont bien plus médiatisés que par le passé, etc. …), je pense qu’il s’agit plus d’un surf sur la vague du hype que le désir de nous faire plaisir, à nous, les gamers et/ou retrogamers.

    D’un autre côté, je vois le mal partout, donc je ne sais pas si mon avis est représentatif ^^

    Une chose est certaine : « opportunisme marketing » ou « passion réelle », moi, il me tente bien, ce musée !

  2. Effectivement, je trouve que tu vois le mal partout ^^

    Perso je trouve ça très bien, il y a forcement un poil de marketing là dedans, mais à coté de ça on peut voir que le jeu vidéo s’est propulsé dernièrement au premier rang des loisirs numériques, devant le cinéma et loin devant la musique.

    Donc oui, le jeu vidéo mérite son musée, il faut ensuite voir ce qu’on y trouve. Sachant que le retro-gaming est là par contre un effet de mode, le « c’était mieux avant » est très présent. Moi même n’ayant pas connu le premier boom des jeux vidéo, je m’éclate à trouver des émulateurs pour rattraper ce que j’ai loupé, mais je me suis vite rendu compte que non, ce n’était pas mieux avant. ( et je ne suis pas le seul à penser ça, regardez « le joueur du grenier » ^^)

    Bref un musée jeux vidéo : moi je dis oui !

  3. D’accord et pas d’accord.

    On dirait que c’est le seul, le premier musé des JV en France … c’est une grosse erreur.
    Alors que ce type de musé, jouant sur ni plus ni moins qu’un effet de mode, est soutenu, les musés dit associatif (en gros les vrai de vrai) sont laissés moribond.

    Allez plutôt faire un tour su MO5.COM , qui est né en 1996, eux se sont des pures, de vrai passionnés, ils expose assez régulièrement dans le cadre de festivals ou convention (c’est d’ailleurs eux qui ont monté le Sega Museum durant la Japan Expo 2009).

    Héla tout n’est pas parfais, et cette association de lois 1901 a besoin d’aide, il serait franchement dommage qu’elle ne disparaisse.

  4. Je suis allé au soit disant musée de l’informatique au même endroit il y a 2 ans.

    N’Y ALLEZ SURTOUT PAS !!!!!

    C’est en fait une véritable arnaque. Il y a le prix du soit disant qui musée qui est une toute petite expo misérable (de toute façon pas de surface assez grande).
    Et le prix de l’ascenseur de la Défense !!!!!

    Au final, à mon humble avis, ils montent cette arnaque pour faire une sorte de pompe à fric à touriste.
    Leur musée c’est vaste blague.

    Je suppose donc qu’ils ont changé le thème informatique par Jeux video… c’est certainement plus vendeur.

  5. Oui malheureusement le mot musée est bien trop exagéré pour plusieurs raisons :
    – la taille/quantité : 200 pièces, c’est ridicule. Beaucoup de collectionneurs ont largement plus que ça on est très loin de faire le tour du sujet.
    – la ligne éditoriale : on zappe complétement les ordinateurs (l’expo voisine ne comble pas ce manque, celle-ci est surtout orienté informatique professionnelle), donc un pan énorme de l’histoire du jeu vidéo.
    – les pièces exposées : le gros de l’exposition se consacre aux machines et pas au jeu et à son histoire. L’un ne va pas sans l’autre. Un musée du cinéma qui n’exposerait que des caméras ou des projecteurs vous trouveriez ça pertinent vous ?
    – le contenu pédagogique : quasi nul quelques textes bien fait ici est là mais pas assez nombreux pour être éducatifs. Et quand on se contente de mettre pour chaque machine un constructeur et une année, je ne vois pas ce qu’on apprend sur l’histoire et les évolutions technologiques majeurs (nouvelle génération de processeurs, capacité sonore et graphique, inclusion d’hardware pour gérer la 3D), impossible d’avoir la moindre approche comparative entre tout cet étalage de machines.

    Et surtout je reviens sur la première phrase de l’article « Les jeux vidéo font désormais partie du patrimoine français » malheureusement c’est totalement faux il s’agit d’un « musée » privé donc qui peut disparaître du jour au lendemain (si les organisateurs ne voient plus d’intérêt à le maintenir ou tout autre raison) contrairement à ce qui se passe avec un Musée de France dont le patrimoine est inaliénable, incessible et imprescriptible. C’est pour ce type de structure qui assurera la pérennité du patrimoine informatique et vidéoludique que se battent depuis des années nombre de passionnés et associations.

  6. L’idée est bonne, reste à voir comment le musée évolue… pour l’instant c’est plutôt un musée du hardware, donc question interactivité c’est pas trop ça. Mais ne crachons pas dans la soupe, c’est mieux que rien et nul doute que l’exposition devrait se compléter au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité