Comment carresser 124 chats d’un seul coup ?

Des chats ! Une armée de chats ! 124 chats blancs immaculés ! C’est ce que j’ai découvert presque par hasard en me baladant dans le centre-ville de Toulouse ce week-end. Je suis entré dans la galerie Lemniscate et il y avait cette incroyable installation qui trônait au fond, contre le mur. Les chats sont en boule, les yeux grands ouverts, bien alignés les uns contre les autres sur un immense carré blanc. Quand on caresse une toile blanche en forme de maison, des ronronnements et des miaulements envahissent l’espace. Juste à côté, (enfin pas loin), l’artiste était là. Et j’en ai profité pour lui poser quelques questions et partager ses réponses avec vous.

Elle s’appelle Hélène Olive et elle nous explique comment fonctionne son installation intitulée « les vibrations du confort ». J’ai adoré. Elle a pris le temps d’expliquer plein de trucs que je n’ai pas mis dans la vidéo, mais vous avez quand même l’essentiel. Généralement, je suis assez dépourvu face à l’art : on touche avec les yeux… Silence !. Là, le spectateur est invité à toucher l’œuvre, et même à la faire miauler le plus fort possible.  Si vous êtes dans la région toulousaine, allez faire un tour dans cette galerie, et vous comprendrez ce que je veux dire. Les enfants adorent. Moi aussi. [Galerie Lemniscate & Hélène Olive]

La réalisation sonore de l’œuvre a été réalisée par GMEA & Virage – Centre National de Création musicale d’Albi-Tarn.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’adore cette news, mélanger l’art et le geek (surface tactile) bravo !
    Interviewer l’artiste et nous proposer la vidéo, là encore : bravo !

    Non sans dec, là vraiment j’adore, j’ai l’impression que c’est plus vivant, autre chose qu’une simple traduction de Gizmodo US.

    Merci :)

  2. Touchante (!) et sympa cette artiste. J’aime bien la façon dont elle explique son œuvre tout à fait originale et iintéressante.
    Seul petit dommage : ses sculpures ont plus l’air de chats morts qu’endormis. Je n’aurais pas pris cette position…
    Mais bon, ça n’est pas moi l’artiste.

  3. A mon avis c’est pas elle qui a programmé MAX/MSP, pasque pour l’avoir c’est archi chaud de l’utilisé, mais bougrement puissant…

  4. +1 Manu,

    c’est vrai que ca apporte un plus a gizmodo non pas que la traduction du gizmodo us ne soit pas un bon concept, mais là on a vraiment un plus par rapport au .FR

    je dirai que c’est du journalisme , continuez 😀

  5. Mon dieu mais ou va t on. Je ne comprend pas que l on puisse appeler ça de l art. Elle est ou l émotion le dedans. Moi j appel ça un attrape couillon. Même elle elle n y croit pas. On dirait qu elle essaye de vendre une télé ou je ne sais quoi d’ autre. Picasso Dali et tout les autres doivent se retourner dans leurs tombes en sachant que certaines « œuvres d art » dans ce genre se vendent plus cher que leurs toiles.

  6. Zebre :
    tu es la référence artistique française, c’est bien connu. C’est toi qui décide de ce qui est bien ou non. tu sais combien elle coûte son installe ? Non ? Alors, au lieu d’enfoncer des portes ouvertes en rabâchant un discours réac, regarde ce qui se passe autour de toi. Et si tu fais référence à l’histoire, tu verrais que les artistes étaient souvent incompris par leurs contemporains. Ton mépris renforce donc la valeur future de cette oeuvre.

  7. lucas:
    Je ne fais qu’exprimer mon opinion et au meme titre que la personne qui ecrit cet article dit j’ai adoré je dis que moi ça me fout en rogne qu’on presente cela comme de l’art. Au demeurant je n’ai rien contre ce genre d’installation qui sont pour certaines franchement reussi mais je n’arrive pas à les qualifier d’oeuvres d’art à partir du moment ou leurs auteurs se sont contentés, pour la plupart, d’avoir une idée et de la faire réaliser par un tiers qualifié. Du propre aveu de l’auteur elle s’est contentée d’enregistrer des miaulements de chats et de faire réaliser tout le reste du montage. Pour preuve elle ne sait meme pas combien il y a de chat sur sa machine à ronronner. Afin d’ illustrer mon propos je trouve le travail de Jeff Koons tres amusant mais ce mec a je crois une cinquantaine d’assistants et je n’arrive pas à me dire qu’il y a une once de demarche artistique là dedans. Pour aller plus loin je suis persuadé qu’il y a des choses qui sont deja sorti de son atelier sans qu’il n’y ait ne serais-que jetez un coup d’œil. Pour moi etre un artiste implique de detenir un fort savoir faire dans la capacité à faire ressentir une emotion quel qu’elle soit et la franchement je ressens mais alors rien du tout mais ce n’est que mon avis et ce qui est intéressant c’est que chacun à sa propre vision du truc.

  8. Salut Zebre,

    je respecte ton point de vue, mais je connais le travail de cette artiste (je suis d’ailleurs aller voir cette oeuvre) et je peux te dire qu’elle n’a pas d’assistant. Elle a juste eu le soutien technique du GMEA pour programmer sur Max/MSP les histoires sonores qu’elle a écrites. Pour ce qui est de l’installation, elle a tout fait avec ses petites mains !
    Personnellement j’ai beaucoup aimé l’esthétisme de cette oeuvre, qui par ailleurs a le mérite de réconcilier l’art et la technique grâce à l’interactivité qui permet au visiteur de s’immerger dans l’univers de l’artiste.

    Après ça, comme disait Coluche, les coups et les douleurs ca ne se discutent pas !

  9. mmh. je suis pas sur de comprendre le fonctionnement de l’oeuvre. a quel endroit doit on la caresser pour la faire miauler ? XD
    j’ai une theorie: l’oeuvre represente la libido de l’artiste; et la taille de l’installation est proportionelle a une absence de plaisir. peut-etre aimerait elle aussi miauler aussi fort q’une armee de chats sous les caresses…!
    autre chose interessante est la relation physique avec le public. chacun peut venir la toucher et la faire miauler. cf: Chambre avec vue de l’artiste Sophie Calle.

  10. Je suis allée voir cette œuvre ce w end et j’ai adoré. Vraiment classe et ludique. Intelligent et dans l’air du temps. Allez y !!!

  11. une installation subtile empreinte de poésie et de douceur….
    et surtout une belle opportunité de comprendre la démarche de l’artiste, ce qui se fait rare aujourd’hui dans l’art contemporain!
    I LOVE IT

  12. C’est une demarche artistique subtile et delicate et surtout à la portée de toutes les lectures! Les finitions sont impeccables et il y a un tres beau rendu lumiere. Il faut vraiment vivre l’experience de cette installation dans la galerie pour se rendre compte de ce qu’elle degage! Venez à la galerie Lemniscate!
    Bravo Hélène…

  13. Pour ZEBRE:
    De tous temps les artistes ont travaillé en collaboration avec d’autres personnes, généralement d’assistant et à toutes les époques, lors de la renaissance italienne les grands artistes travaillaient pour une industrie artistique « l’église » des centaines de personnes travaillés à la chaine pour produire dans des ateliers spécialisés « peinture, sculptures, vitraux… » parfois comme pour Francisco Pacheco 25 assistants travaillaient pour ces toiles chacun spécialisé dans un domaine précis « nuages, mains, étoffes, visage… » le maître passait et donnait son avis, sur les toiles en cours puis allez voir son comptable pour savoir ou en était les recettes…. Dali puisque vous en parlez était un très grand biznessman il produisait tellement et à la chaine pour financer ses petit plaisirs (comme Picasso) qu’aujourd’hui nous ne savons pas combien d’œuvres ils ont réalisés, le mythe de l’artiste travaillant seul dans sont atelier est apparus pendant la période romantique puis avec les impressionnistes (seul, incompris…) le mythe persiste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité